Main (de bananes)

Il y a des choses comme ça qu’on pense être un mauricianisme, c’est-à-dire une particularité langagière martienne ne se retrouvant pas en français standard, avant qu’on se rende compte qu’on avait tort. Ainsi, la “main de bananes”.

Main_de_bananes_gingeli

Main de bananes gingeli.

En effet, le TLFi donne une définition collant à merveille avec l’expression telle qu’employée par les Martiens :

B. − [Dans le monde végétal]
(…)
2. Groupe de bananes ayant un même point d’attache sur le pédoncule qui forme l’axe du régime.

Je me pourléchais d’avance les babines en pensant à cette phrase que je comptais utiliser pour illustrer le mauricianisme en question, phrase entendue il n’y a guère au téléphone dans la bouche d’une dame s’extasiant devant les fruits de son jardin : “J’ai eu une main avec 21 bananes !” Las, je ne vais pas pouvoir en être aussi satisfait que j’aurais dû l’être, la faute à Alexandre Dumas au premier chef. Car c’est en faisant cette note que je me suis rendu compte, en lisant les extraits de livre désormais affichés sur le blog, que lui aussi parlait de “main de bananes”. Une vérification ultérieure m’a alors fait prendre conscience que les mains de bananes étaient plus universelles que je l’avais cru au premier abord.

Cependant, à voir les propos des uns et des autres sur la toile — par exemple sur ce forum Yahoo où la question était « Utilisez-vous l’expression “une main de bananes”?” —, je me dis que l’usage de ces mains-là n’est peut-être pas aussi répandu qu’on pourrait le penser.

 

_______

Mise à jour du samedi 7 novembre.

Dans les petites boutiques et les tabagies les mains de bananes sont généralement suspendues au plafond par des fils. Parfois il faut se frayer un chemin parmi les pommes rouges ou vertes et parmi les paumes jaunes et pendantes pour pouvoir entrer.

Mains_de_bananes_boutique

Il a été dit que le mot banane venait d’un mot arabe signifiant doigts, au pluriel. Ce n’est pas ce que dit Dauzat (Dictionnaire étymologique), qui parle du portugais banana, mot lui-même issu du soussou de Guinée.

 

_______

8th November update.

Régime_de_bananes_gingeli There also seems to be an ambiguity with the expression « bunch of bananas »: is a bunch « un régime » (photo on the left with greens bananas, clickable) or « une main » (first photo with yellow bananas)?

The Collins Dictionary gives bunch as “a number of things growing, fastened, or grouped together”, but it doesn’t say whether it is the bigger group or the smaller one. The Oxford English Dictionary (Shorter) doesn’t differentiate either: « A collection or cluster of things of the same kind, as grapes, flowers, keys ».

It looks as if there is no way in ordinary English (apart from the specialised term hand mentioned by John Cowan in a comment below) to distinguish, in the field of bananas, the group from the sub-group.

 

_______

Mise à jour du 23 janvier 2016.

Où il appert que les mains de bananes sont la norme pour la vente dans certains supermarchés, les doigts isolés donnant lieu à une une mise en relief.

Doigt_de_main_de_banane_6591

Doigts de mains de bananes.

45 réponses à “Main (de bananes)

  1. Il me vient tout à coup à l’esprit qu’on pourrait théoriquement avoir un régime quadrumane, en ligne avec un régime de quadrumane — puisque les membres de notre ordre ont la réputation d’aimer les bananes.

  2. Jamais entendu « une main de bananes » ! En revanche je demande « un doigt de liqueur »…

    Les poissons aiment les bananes ???

  3. Les Poissons ne constituent pas un ordre, Zerbinette. Voyons, voyons…

    Quant aux primat(e)s des Gaules, ils sont un peu rares.

  4. Siganus, ôtez-moi d’un doute : vous n’êtes pas rentré dans les ordres, n’est-ce pas ?

    Jamais entendu non plus parler de main de banane ( sauf peut-être au poker quand le hasard fait très mal les choses …!).

  5. Leveto, si je vous avouais que oui, vous ne me parleriez plus jamais jamais ? (Mais je dois dire à ma décharge que je n’ai jamais vraiment été un grand désordeur.)

    Zerbinette : Les poissons aiment les bananes ???
    On pourrait probablement dire, si vous voulez, que les thons-bananes* aiment les (plus petits) poissons.
     
     
    Bon, on dirait qu’aucun non-Martien n’a entendu parler de « main de bananes ». L’espoir renaît donc d’avoir une expression de plus à mon tableau de chasse ! Peut-être doit-on finalement la main de bananes de Dumas** à son nègre georgique, dont on a dit qu’il était mauricien.
     
     
     
    * Appellation bourbonnaise de ce que nous nous appelons plutôt une « bécune ».
    ** https://mauricianismes.files.wordpress.com/2009/10/georges-ete_en_aout.jpg (page de gauche, tiers supérieur)

  6. « Hand » is the technical term used in English by people professionally concerned with bananas (therefore, the individual fruits are naturally enough called « fingers »). But the ordinary person has no name for it.

  7. John, it’s interesting to note that the equivalent term can be found in (technical) English too.

    But the ordinary person has no name for it.
    Well, maybe the ordinary English-speaking Jamaican does have a name for it.

    Close your eyes.
    Give me your hand, darling.
    Do you feel my heart beating.
    Do you understand.

    But a hand with 21 fingers, that would be hard to beat.

  8. Nous connaissons mal notre langue, trouvé dans le tlfi :

    Groupe de bananes ayant un même point d’attache sur le pédoncule qui forme l’axe du régime. Le pédoncule floral s’allonge, écartant les unes des autres les «mains de bananes» échelonnées sur sa longueur (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, pp. 316-317).

    Il semble que l’expression reste employée dans les iles où poussent les bananes justement !

  9. Zerbinette : Nous connaissons mal notre langue, trouvé dans le tlfi :
    Groupe de bananes ayant un même point d’attache sur le pédoncule qui forme l’axe du régime.

    Purée (de banane), je me demande où j’ai bien pu lire ça avant…

    Oui, les bananes poussent dans certaines îles, mais elles sont souvent mangées sur des continents où elles sont achetés dans des Continent, qui ne sont pas des tabagies ! (Voir mise à jour du billet.)

  10. Trond Engen

    But the ordinary person has no name for it.

    Drôle. Dans le pays imbananique de Norvège nous avons le mot klase pour un main de bananes. C’est le même mot qui designe une grappe de raisins ou de groseilles, ou, avec une récente extension de sens, une groupe de bombes (klasebomber = angl. cluster bombs).

  11. But the ordinary person has no name for it.

    bunch?

  12. Empty, there seems to be a problem with « bunch »: it is not clear whether it is une main (the hand mentioned above) or un régime (the larger group of bananas to which all ‘hands’ are attached — see update above). If, like the Collins Dictionary, we understand ‘bunch’ as « a number of things growing, fastened, or grouped together », we don’t know which group we are talking about, the bigger one or the smaller one.

    At ‘bunch’, the Harrap’s Dictionary says « régime » (the group of hands), but thefreedictionary.com shows a hand for a ‘bunch of bananas’. Maybe in English we cannot differentiate between un régime de bananes and une main de bananes.
     
     
    Mais au fait, Zerbinette et Leveto, comment donc appelle-t-on en France ces sous-groupes de bananes faisant partie d’un régime ?

  13. Siganus, j’ai bien peur qu’en français nous n’ayons pas de mot pour ces « mains de bananes », sauf peut-être chez les professionnels de l’épicerie.
    Personnellement, je me contente de demander « des bananes » — et encore, s’agissant le plus souvent de rayons en libre service, je ne les demande même pas!

  14. Idem que leveto, mais désormais je ne manquerai aucune occasion de réclamer une « main » de bananes !

  15. Méfiez-vous quand même, compte tenu du fait qu’il pourrait y avoir mésentente. Si vous allez par exemple au marché avec votre tante* sous le bras et que, oubliant ce qu’avait dit Aquinze un 3 novembre 2009, vous disiez au maraîcher « Mettez-moi donc cette main-là au panier », ça risque de faire du grabuge !😆
     
     
    Leveto : et encore, s’agissant le plus souvent de rayons en libre service, je ne les demande même pas!

    Vous les cassez donc vous-même ? Attention, ça tache pas mal les vêtements.

    Mais je ne me souviens plus trop comment elles étaient présentées dans les lieux de vente français. Chaque banane vit sa vie toute seule, comme des lalos, ou bien sont-elles solidairement et fermement bien en mains ?
     
     
    * « Sac, cabas, panier souple tressé (…)
    malgache tanty (= corbeille) [Chaudenson, 1974: 527].
    graphie: la graphie tente est en concurrence avec tante, sans que l’on ait d’argument décisif dans un sens ou dans l’autre. »
    (Robillard — http://www.bibliotheque.refer.org/html/maurice/ )

  16. Trond : Dans le pays imbananique de Norvège

    J’avais lu une fois, je ne sais plus trop où, que le pays européen qui produisait le plus de bananes était… l’Islande. Ceci s’expliquait par le miracle géothermique, le chauffage de serres ne coûtant pas grand-chose dans ce pays qui n’a pas inventé l’eau chaude, certes, mais où celle-ci abonde quand même. Aujourd’hui je me demande toutefois s’il n’y avait pas quelque canular là-dessous. Mais peut-être les Islandais ont-ils une expression spécifique dans leur langue moyenâgeuse pour dire « main de bananes ».:mrgreen:

    nous avons le mot klase pour un main de bananes. C’est le même mot qui designe une grappe de raisins ou de groseilles, ou, avec une récente extension de sens, une groupe de bombes (klasebomber = angl. cluster bombs).

    Cela rejoint ce que disait Empty (Dumpty?) juste après vous. Un des termes équivalent à « bunch » est « cluster ».
    http://www.thefreedictionary.com/bunch
    Mais peut-être les bananes peuvent-elles être utilisées comme armes, qui sait…

  17. > Trond

    Iceland: Banana Republic
    http://howdoyoulikeiceland.blogspot.com/2007/12/iceland-banana-republic.html
    Iceland is Europe’s biggest banana producer. (Before you start getting pedantic, it’s probably not the case now, but was maybe 5 years ago).

    Banana production in Iceland
    http://en.wikipedia.org/wiki/Banana_production_in_Iceland
    Although Iceland is reliant upon fishing and aluminum production as the mainstays of its economy, there is also some banana production. However, this does not occur on a commercial scale, but was an experiment to show that water from the hot geysers could provide a localised climate sufficient for this.
    The BBC quiz programme QI claims that Iceland is the largest European banana producer [citation needed][dubious – discuss]. However, in 2007, the largest European banana producer by far was Spain.

  18. Trond Engen

    Ah, là-haut… Oui, je crois que mes livres d’école ont dit que l’Islande serait bien assorti de fruits et legumes tropiques. Je ne sais pas si l’horticulture géothermique restait profitable ou si la rapide croissance économique et (finalement) la bulle bancaire l’a rendu désert.

  19. marie-lucie

    A ma connaissance, en France on ne vend les bananes au détail ni en régime (c’est trop), ni à l’unité, ce serait donc en « mains », bien que je n’aie jamais rencontré ce mot (on dit seulement « des bananes »). Si au supermarché on n’a besoin que d’une, deux ou trois bananes, on les détache soi-même. Quand on trouve des bananes toutes seules, c’est souvent qu’elles sont abîmées et que quelqu’un les a détachées et laissées sur place pour cette raison.

  20. marie-lucie

    « cluster bombs »: selon Wikipedia.fr ces bombes (qui contiennent des petites bombes) s’appellent armes/bombes à sous-munitions. Un groupe de bombes serait peut-être « a bomb cluster ».

  21. Mais peut-être les bananes peuvent-elles être utilisées comme armes, qui sait…

    This may be relevant here.

  22. >Siganus K.
    J’ai lu qu’on dit aussi main («mano») à Cuba et au Venezuela. Pourtant, chez nous, le mot le plus usité pour le régime (« racimo ») est «piña [de plátanos]» (litt. pomme de pin) comme aux ensembles de choses unies.

  23. « Mano a mano », c’est quand on tient une main de bananes ?😉

  24. Et la Mano Negra, c’est un groupe (ou un sous-groupe, selon les définitions) de bananes plus ou moins avancées, c’est-à-dire prêtes à passer au poëlon pour devenir de délicieuses bananes frites naturellement caramélisées.

    Jesús, vous non plus, en Espagne, vous ne savez où mettre la main, ne vous souciant que de régime ? Aujourd’hui que les bananes sont universelles, il serait temps de mettre à jour son vocabulaire bananier !

  25. Désolé, mais je n’ai pas bien compris le sens de votre com ; je ne sais pas s’il y a une peau de banane.
    De toute façon, et à propos du fruit universel, il semble que nos prédécesseurs ont eu un peu de participation :
    http://www.platanodecanarias.net/eng/platano/elplatano.html

  26. Jesús, ce que je voulais dire, c’est qu’en Espagne aussi vous avez un mot spécifique pour le régime uniquement, pas pour la main.

    En français le fruit universel est la pomme*, n’est-ce pas ? Ailleurs la réalité peut être autre. Les variétés de bananes sont nombreuses. Les « bananes carrées » par exemple sont des bananes à cuire. Dans ce sens il s’agit presque d’un « légume ».

    * issu du mot latin signifiant « fruit »

  27. Merci de l’éclaircissement. En espagnol (et pas seulement, évidenment) le mot qui a le plus grand nombre d’acceptions et locutions est : «mano» ; ainsi, «meter la mano» (mettre la main) est emparer, voler. «Meter mano» est l’acception correcte ; mon ignorance m’a trompé.

  28. I think, given the importance of bananas not only to Jamaica but to Jamaican culture, that your Jamaican is more likely to know technical banana terms than your average anglophone. The banana-boat calypso made famous by Harry Belafonte (and sung, with more or less phonological correctness, by American children in schools), contains the line « Lift six foot, seven foot, eight foot bunch! », suggesting that bunch is indeed technical English for régime here.

    Outside this context, however, bunch of bananas, like bunch of grapes, conveys merely the notion of several fruits still attached to one another. There is a Peanuts cartoon in which Linus, the blanket-carrying intellectual (in the link, which I recommend heartily, the one in the green shirt), asks his sadistic big sister Lucy « Have you seen my group of grapes? » She replies something like « Bunch … the word is bunch … Always ask ‘Have you seen my bunch of grapes?’, never ‘Have you seen my group of grapes?' », all the while eating the selfsame group or bunch herself. In the final panel, she tosses the remaining interconnected stems, devoid of grapes, back to Linus.

    When I buy bananas, they generally appear on a shelf with a plastic bag around each hand. However, I pay no attention to this, but tear open the bags and remove individual bananas that meet my family’s standards (ripe, but not too ripe, with the tips still green). Since bananas are sold by weight and not by the hand, the grocers are acquiescent in this. Buying more than four bananas is not worthwhile, as they cannot eat more than that before the bananas have ripened completely.

    For myself, I consider U.S.-standard Cavendish bananas to be essentially misshapen potatoes to which someone has applied sugar instead of salt by mistake. The only other ready-to-eat (as opposed to cooking) bananas I see are little red ones, which have far better flavor, but they are rarely available.

  29. Après consultation d’un expert en bananes (bananologue ?), voici ma contribution au débat :

    – la main de banane est bien connue du législateur européen*, comme en témoigne le Règlement (CE) n° 2257/94 du 16 septembre 1994, fixant des normes de qualité pour les bananes.

    – on y apprend que la main se divise en bouquets et en doigts.

    Ainsi, au chapitre « Calibrage », on peut lire :

    Le fruit de référence servant à la mesure de la longueur et du grade est:
    – le doigt médian situé sur la rangée extérieure de la main,
    – le doigt situé à côté de la coupe, qui a servi à sectionner la main, sur la rangée extérieure du bouquet.

    Plus loin, au chapitre « Présentation » :

    Les bananes sont présentées en mains et en bouquets (fragments de mains) de quatre doigts au minimum.

    Pour chaque colis, il est toléré deux doigts manquants par bouquet, sous réserve que le pédoncule ne soit pas arraché mais sectionné nettement, sans blessure des fruits avoisinants.

    * mais qu’est-ce qui lui échappe ?

  30. Aquinze : la main de banane, celle qui n’a qu’un seul doigt ?😆

  31. P.S. L’avantage de la législation communautaire, c’est qu’elle est traduite dans toutes les langues…

    Cela nous donne donc en anglais :

    The bananas must be presented in hands or clusters (parts of hands) of at least four fingers.

    ou en espagnol (pour Jesús ) :

    Los plátanos se presentarán en manos y manojos (fragmentos de manos) de cuatro dedos como mínimo.

  32. Une main de quatre doigts ? L’Europe recule une fois de plus devant l’impérialisme américain!

  33. Mais non, Leveto, il s’agit là d’une main parfaitement européenne, belge même ! Pour ce qui est des pieds, c’est une autre histoire.
     
     
    Aquinze, les Martiens doivent s’avouer battus par la Commission européenne. Pas de « bouquet de bananes » chez eux. Mais pourriez-vous demander à votre bananologue ce qu’est exactement un bouquet ? Je crois comprendre qu’il s’agit d’une main que l’on a coupé en disons deux ou en trois, voire en 5 pour la main à 21 doigts mentionnée dans le billet. Mais l’avis d’un(e) expert(e) serait le bienvenu.

    le doigt situé à côté de la coupe, qui a servi à sectionner la main
    Je ne peux m’empêcher d’avoir un petit frisson dans le dos en lisant cela.
     
     
    John: “Bunch … the word is bunch … Always ask ‘Have you seen my bunch of grapes?’, never ‘Have you seen my group of grapes?’”

    It might be amusing to note that in French « a bunch of grapes » would be « une grappe de raisins », a grappe being a group of. The English word is said to come from Old French grape « bunch of grapes,” from graper « pick grapes » (etymonline.com). Therefore, it could have been said that, ultimately, a « bunch of grape » is nothing else than a « bunch of bunch of raisins” (raisin in French, the English raisins not coming in grappes, usually).

  34. Finalement j’ai trouvé qu’aux Canaries on dit «manilla», un diminutif de main.

  35. Les Canaris ne mangent-ils donc que des bananes Gingeli ? Ils ont bien raison. Elles sont petites, certes, mais elles ont la peau fine et elles sont mignonnes à croquer. De surcroît, leur chair est plus ferme que celle des autres.

  36. J’ai lu que la plupart des plantes sont des varietés d’un triploïde de l’espece Musa acuminata ; d’ailleurs, la «gran enana» (grande naine), «gruesa palmera» (gross palmier), etc. Je n’ai pas trouvé la Gingeli, au moins avec ce nom, aux Canaries.
    Comme curiosité et un peu relié avec la varieté canarienne, je viens de lire qu’un 7 % des Espagnols confondent le «plátano» et la banane. Chez nous, le troisième fruit consommé est le «plátano», derrière l’orange et la pomme.

  37. la «gran enana» (grande naine)
    Cela pourrait sembler un oxymore, n’est-ce pas ? Mais le mot « nain » renvoie à la taille du plant, pas celle de la banane. Nous avons des bananes « nain » ici. Quant aux bananes Gingeli, je ne suis pas arrivé à savoir d’où venait le nom. Certains l’écrivent avec une majuscule, ce qui pourrait suggérer qu’il s’agit là du nom d’une personne, à l’instar des mangues Auguste ou des mangues Baissac.

    des varietés d’un triploïde de l’espèce Musa acuminata
    Je ne suis pas certain de ce qu’est un « triploïde de l’espèce », et j’ai un peu la cagne de chercher ce matin, mais je me demande si des bananes philippines seraient dans ce cas des « diploïdes de l’espèce ». Hier vous parliez de « manilla », mais connaissez-vous les bananes philippines ? Il en avait été question là : https://mauricianismes.wordpress.com/clins-doeil/philippines/

    Sinon, que sont des plátanos ? Des plantains par hasard ? Si c’est le cas, je pense que des plantains sont bien des bananes.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Banane_plantain

  38. Plantains are indeed bananas, and they are longer than a Cav, green, and fit for cooking but not eating raw.

  39. des triploïdes de l’espèce Musa acuminata

    On ne peut pas omettre le nom de l’espèce en question, même pour un jeu de mots.

    plátano: ce mot veut dire « banane », tandis que banano veut dire « bananier ».

    Il y a un roman écrit par une Antillaise (dans les années 60 je crois), « Un plat de porc aux bananes vertes ». Je me demande si on dit bien « bananes vertes » aux Antilles, ou si le titre original avait le mot « plantain », étant donné qu’en France le plantain est une plante verte sauvage à feuilles qui pousse souvent dans les terrains vagues ou les pelouses négligées.

  40. >Siganus K.
    C’est évident que le « plátano » est une banane ; il s’agit seulement du nom donné à ceux qu’on récolte aux Canaries ; chez nous, le mot «banana» est employé pour les fruits, assez différents, importés de l’Amérique par les multinationales comme Chiquita. Le plus remarquable de l’aspect des nôtres est la peau avec des taches noires; d’ailleurs, la petite taille. Les producteurs canariens ont payé le sondage d’opinion cité.

    Sur « triploïde », malgré le titre, vous pouvez lire ce lien où on nous parle surtout de chromosomes :
    http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20080328085110AAkz00W

    «Manilla» est un diminutif de «mano» (main) donc rien à voir avec «Manila» ; de toute façon, les bananes de la photo semblent pareilles.

    >Marie-lucie
    Ce n’était pas un jeu de mot ; je n’avais pas corrigé mon texte pour changer «espèce» par «varieté». Voilà la source en anglais:
    http://www.platanodecanarias.net/eng/platano/cultivo.html

    Je ne veux pas mettre une peau de banane à personne. Et de «plátano» non plus.

  41. Jesús, peut-être que j’ai mal compris, mais j’ai pensé que Siganus voulait faire un jeu de mots. Et bien sûr ce n’est pas pour vous-même que j’ai écrit que le « plátano » était une banane. En français le mot « plantain » est trompeur.

    On voit des photos des bananes canariennes dans la section « Gallery » du site que vous mentionnez. On dirait qu’elles poussent directement sur la tige du régime, et non pas en « mains ».

  42. >Marie-lucie
    Je crois me souvenir que sont les mains celles qui poussent sur la tige du régime ; il semble qu’il est directement parce que le « pétiole » est très court.

  43. merci, Jesús.

  44. Il y a bien des années, nous venions de nous installer dans quelque pays tropical et bananier — je ne précise pas car le souvenir est des plus confus. Au marché. Dans chanque main, la commerçante tient des bananes. « Cette main ci », dit ma mère; elle venanit de découvrir la « main de bananes! »

  45. Olivier, souhaitons que votre mère ait eu la main heureuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s