Plote

Plote.
Adjectif.

1. Épuisé, exténué, au bout du rouleau.
— Hier soir j’ai dormi quatre heures seulement. Fouf, je suis plote…

2. Mort (surtout lorsque meurt soudainement un animal ou une personne dont on fait peu de cas).
— Qu’est-ce qui est arrivé au chien qui a passé sous l’auto ?
— Lui ? Plote.

D’usage familier, le mot constitue une façon amusante de dire qu’on a dépassé les limites de ce que le corps peut endurer : est “plote” ce qui ne peut revenir à un état de vie normal, du moins pas dans les délais normaux de résurrection. Il vire au péjoratif quand il exprime le côté trivial qu’on attache à une mort (“ouais, le bougre était plote”).

L’origine du mot est mystérieuse. Baker et Hookoomsing (Diksyoner kreol, 1987) mentionnent un lien possible avec le verbe français peloter (mettre en pelote, en boule), ce qui n’a pas de relation apparente avec le sens qui nous intéresse. Faudrait-il l’étendre au peloton (d’exécution) ? Chercher un lien avec l’écrivain romain Plaute ? Enquêter du côté du “plot” anglais (complot, etc.) ? Tout cela ne convainc guère. Proviendrait-il alors d’une onomatopée imitant le bruit que ferait un corps qui chute ? Il est mort, il est tombé par terre, plote.

Publicités

9 réponses à “Plote

  1. Stu Clayton

    Il est mort, il est tombé par terre => plouf ?

  2. “Plouf” serait le bruit d’un corps tombant dans l’eau. Mais effectivement, ça serait une bonne analogie.

  3. Il y a aussi le mot allemand « platt », qui lui aussi veut dire « plat » ou « épuisé », mais en plus « sans sous » (« ich bin platt » ou « ich bin pleite » ). Un « Pleite » est une faillite.

  4. zerbinette

    En vieux français le mot ploter était synonyme de peloter
    et plote :
    A. – « Tronc aux aumônes »
    B. – « Chenêt »
    C. – « Billot (?) »
    ou encore :
    « Patte »

    Peloter, pelotter, ploter : frapper

    « Je suis ploté et tourmenté
    De gros cailloux sur ma servelle
    L’une crye, l’autre grumelle
    L’une maudit, l’autre tempeste. »
    (Farce du Cuvier)

    http://micmap.org/dicfro/search/dictionnaire-godefroy/peloter

  5. GaherisOfOrkney

    ‘Plote’ serait une façon amusante de formuler l’onomatopée de quelque chose qui tombe par terre.

  6. Siganus Sutor

    Stu : Il y a aussi le mot allemand « platt », qui lui aussi veut dire « plat » ou « épuisé », mais en plus « sans sous » (« ich bin platt » ou « ich bin pleite »)

    Voilà qui est fort intéressant, car en créole aussi « plat » (prononcé « plate », comme dans « île Plate » ou « à plates coutures ») veut dire éreinté, sans énergie, épuisé… Carpooran ne le mentionne pas dans son Diksioner Kreol, mais il me semble que certains l’emploient aussi pour dire « sans le sous » (linn plat net), de façon familière, surtout chez les jeunes. Il faudra que je fasse un petit sondage.

    Le parler local a été influencé par un certain nombre de langues (malgache, bantou, hindi, portugais…), mais je ne sache pas que l’allemand fasse partie du lot.

     

    Zerbinette, en créole aussi on prononce « ploter » (se blottir, se recroqueviller, se cacher), ou « plote » pour pelote, mais je ne vois pas, même en vieux français, de sens se rattachant à l’idée de mort, ou d’être mort de fatigue.

     

    Gaheris : ‘Plote’ serait une façon amusante de formuler l’onomatopée de quelque chose qui tombe par terre.

    Trouvez-vous que cette onomatopée-là ne reflète pas le bruit de quelque chose de mou (un corps) heurtant quelque chose de dur (le sol) ? Je ne sais…

  7. Stu Clayton

    Ha ha, Grimm nous instruit que « platt » vient du fr. « plat ».

  8. Godefroy donne pour pelote : « sorte de question, peut-être celle que l’on donnait en garrottant le patient avec des cordes ferrées jusqu’à les faire pénétrer dans la chair. » Nul doute que la mort devait s’en suivre …

    L’imagination des colons étant sans limite quand il s’agissait de punir leurs esclaves, j’imagine qu’ils aient pu importer cette « pelote » dans leurs habitations.

  9. Le verbe peloter peut donc avoir le sens de ‘torturer’ aussi bien que celui de ‘caresser’. Peut-on torturer en caressant ?
    « Etonnant non ? » (comme dirait Monsieur Cyclopède*)

    *Pas sûr que les jeunes loups de ce blog le connaissent..
    Un exemple :

    .http://www.ina.fr/video/CPC84050590

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s