Archives mensuelles : septembre 2009

Glimpse of Mars as seen from afar

Did we see something?

Is it really there?

Does it exist?

Mauritius_in_the_background

Mare aux Vacoas

Cliquez sur le satellite pour vous en approcher — un peu.
 
 
Mare_aux_Vacoas

Ce n’était pas tout à fait la pleine lune sur la Mare aux Vacoas. Une grande impression de calme se dégageait cependant de cette scène, peut-être parce qu’il s’agit normalement d’un endroit venteux et que cette fois-là, à la tombée du jour, le ciel pouvait sans peine se mirer dans le lac sous les derniers rayons rosés du soleil.

Les pêcheurs n’ont dû trouver de perle que dans le ciel.

 
 

Ϯ

 
 

Mare_aux_Vacoas_Map

Taxe

Taxe.
Nom féminin.

Income tax.
Nom masculin.

Impôt, impôt sur le revenu.

Quand il n’est pas précisé de quelle taxe il s’agit, il est sous-entendu qu’il s’agit de l’income tax, autrement dit de l’impôt sur le revenu.

Income_Tax_Return_2009

« Mon vieux, tu risques de pisser des lames de rasoir quand tu vas devoir payer la taxe ! »

« Ce Rama-là m’a bien eu avec sa réforme de l’income tax… »

Dans la conversation courante (en français, précisons-le une fois encore), à peu près personne n’utilise l’expression « impôt sur le revenu ». Tout le monde parle d’“income tax” ou de « taxe ». La presse elle-même ne met pas nécessairement des guillemets ou des italiques quand elle écrit income tax : « Le délai pour le retour des formulaires d’income tax a été étendu au 16 octobre. » (Impôts : délai étendu pour les “returns”, L’Express du 20 septembre 2006.) En revanche, dans l’article cité le journal utilise le mot “formulaire”, lequel est pour ainsi dire absent du langage parlé, la forme étant le mot consacré pour mentionner cette chose-là.

Bon, tout ceci est bien joli, mais « the return should reach MRA at latest on 30 September 2009”, ce qui est demain. Je n’ai encore rien fait et je suis toujours là à écrire des cacades sur un blog…

« Fais un move bonhomme ! »

Laffouche

Affouche (ou laffouche / lafouche).
Nom masculin.

Banian, multipliant (ficus benghalensis).

Affouche_4

Du malgache hafotsa, mot utilisé à Madagascar pour décrire une autre espèce de ficus (ficus rubra).

Affouche_3

« Près de la croisée il y avait un grand laffouche. On montait se cacher dedans et on poussait des cris d’oiseaux pour effrayer les passants. »

« Mon chevalet sous le bras, mes sacs de peinture et de pinceaux – je suis contente. On m’a invitée à prendre part à un atelier de travail dans le Jardin de la compagnie. Je vais peindre ces grands “lafouches” avec leur chevelure rousse traversée par les rayons de soleil. » (L’Express, 8 septembre 2005.)

« Ma mère inhumée, en attendant le départ de mon prochain avion pour Paris, dans à peine deux jours, je veux employer le peu de temps qu’il me reste, à trouver, parmi ceux qui poussent dans les jardins, sur les places publiques, le long des routes, le plus beau lafouche – nom familier du banian de Maurice – de l’île. » (L’Express, 3 janvier 2005.)

« On y découvre un Morne multiple, tantôt occupant tout l’espace en ne laissant se profiler qu’une petite découpe de ciel, tantôt en arrière-plan de jeux d’enfants lancés dans une course joyeuse ou absorbés par une partie de “canettes”. Parfois, il se laisse découvrir entre la chevelure nattée d’un “pié la fouche”, ou comme tombé d’une branche d’arbre qui fait couler ses feuilles vers la mer. » (Week-End, 28 novembre 2004.)

« Amoureux de Balaclava, Marcel Bouic s’efforce de partager sa passion pour cet endroit de rêve. Il traduit, à l’intention des lecteurs de Chez Nous, les pages de Personal Experiences, Adventures and Wanderings in and around Mauritius, dans lesquelles Nicholas Pike, consul des Etats-Unis à Maurice de 1867 à 1874, décrit sa visite à Balaclava. Il fait état d’une longue allée, bordée de rosiers, de bassins d’eau douce où pullulent des gouramiers, d’un magnifique lafouche à l’extrémité du jardin. Ce dernier étend ses bras gigantesques sur le four de l’ancienne batterie de l’arsenal, à peine visible car recouvert de végétation. » (L’Express, 7 décembre 2007.)
 
 
Ici trois garçons sont montés dans un affouche, peut-être pour “pionner” les touristes :

Affouche--enfants

Côté toponymie, à Rodrigues il existe une Caverne d’Affouche et à la Réunion une Plaine d’Affouche ainsi qu’une Mare d’Affouche.

 

_______

Mise à jour du 15 février 2013

Chute d’un “lafouche” de plus de 100 ans
(Le Mauricien, vendredi 15 février 2013)

Lafouche--Le_Mauricien--15_fevrier_2013

Rémi et Marie

Il y a quelques années de cela j’ai retrouvé un exemplaire (une “copie”) d’un livre dans lequel j’avais appris à lire. Ça m’a fait quelque chose.

Rémi et Marie

Rémi et Marie, petits écoliers mauriciens, ont manifestement laissé des souvenirs chez d’autres personnes que moi :

Je m’adresse à tous ceux d’entre vous qui ont connu ces petits livres d’écoliers que nous avions en « first » et en « second » portant le nom de « Rémi et Marie ». Si vous aviez eu la bonne idée de les conserver, je serais ravie de vous les racheter..

http://www.ile-maurice.com/forum/papotages/2208-vous-souvenez-vous-de-ces-petits-livres-decoliers-remi-et-marie.html

Tromper

Tromper.
Verbe intransitif.

Klaxonner.

Tromper_2

« C’est défendu de tromper près d’un hôpital. »

« Il y a des gens qui trompent quand ils arrivent chez toi. Je trouve ça mari foutant ! »

La trompe est le klaxon (lequel, quand il est utilisé, ne rime pas avec colonne, comme en France). La trompe est une réminiscence du temps où les automobiles avaient une trompe en cuivre et, pour les époques les plus reculées, une poire en caoutchouc servant à l’actionner. Le mot est resté pour les avertisseurs modernes, dont le mode de fonctionnement m’est inconnu.

Drainage

Drainage.
Nom masculin.

W.C., cabinet.

Drainage_6

« Bon, quand vous avez fini, n’oubliez pas de nettoyer le drainage. »

Par rapport au « pit latrine » situé dans la cour, à une certaine distance de la maison, le drainage représente un certain progrès. Pourquoi « drainage » ? Sans doute parce qu’il fallait bien drainer tout cela jusqu’au pit (aujourd’hui jusqu’à la fosse septique ou au réseau de tout-à-l’égout). On peut toutefois se demander si en bon français un égout connecté aux lieux d’aisance peut en toute rigueur être qualifié de drain. Cependant, le mot “assainissement” est employé aussi bien pour les eaux vannes (effluents de W.C.) ou pour ce qui sort des lavabos et des éviers que pour les eaux pluviales ou phréatiques, ce qui suggère un souci commun : l’écoulement des eaux qu’on ne veut pas voir stagner.