Archives quotidiennes : 12 septembre 2009

Custard

Crème custard.
Nom féminin.

Crème préparée avec du lait et de la « poudre custard », laquelle poudre, blanche quand elle est sèche, est une sorte de cornflour (maizena), du moins si l’on en croit ce qui est écrit sur la boîte (voir la première photo ci-dessous). La crème peut être plus ou moins épaisse, mangée chaude ou froide et être servie seule ou accompagnée de gâteaux secs ou de coco râpé grillé.

Boîte de poudre custard

Boîte de poudre custard

Poudre custard dans un bol. (La poudre blanche devient jaune au contact d'un liquide.)

Poudre custard dans un bol. (La poudre blanche devient jaune au contact d'un liquide.)

Crème custard et morceaux de napolitains. (La crème est assez épaisse ici, un peu trop.)

Crème custard et morceaux de napolitains*.
(La crème est assez épaisse ici, un peu trop.)
* https://mauricianismes.wordpress.com/2009/07/08/napolitain/

Quand elle est assez liquide, cette crème ressemble à celle qu’en France on appelle “crème anglaise”, encore qu’ici à ce sujet on parlera plutôt de crème à la vanille (faite sans poudre custard). Les Québécois, pour leur part, parlent de costarde (laquelle n’est pas une féminisation de costard). A Maurice le mot est prononcé “kœsta:d”, avec le -r avalé comme à chaque fois qu’il précède une consonne, sa présence étant ma:quée par un allongement de la voyelle le précédant.

Les Anglais étant des gens bizarres, ils se servent de l’expression “custard cream” non pas pour parler d’une crème custard mais d’un biscuit, biscuit que les Mauriciens, en toute logique, appellent biscuit custard.

 
 
_______

En l’honneur de l’honorable représentant des illustres Bougon-Macquart, à l’attention de l’éminent philosophe qui s’intéresse aux biscuits elliptiques (voir commentaires), la photo suivante a été humblement déposée. Elle montre un paquet de biscuits locals (de la fameuse marque Subana), des biscuits custard en l’occurrence.

Subana--Biscuits_custard

Publicités