Archives quotidiennes : 29 septembre 2009

Taxe

Taxe.
Nom féminin.

Income tax.
Nom masculin.

Impôt, impôt sur le revenu.

Quand il n’est pas précisé de quelle taxe il s’agit, il est sous-entendu qu’il s’agit de l’income tax, autrement dit de l’impôt sur le revenu.

Income_Tax_Return_2009

« Mon vieux, tu risques de pisser des lames de rasoir quand tu vas devoir payer la taxe ! »

« Ce Rama-là m’a bien eu avec sa réforme de l’income tax… »

Dans la conversation courante (en français, précisons-le une fois encore), à peu près personne n’utilise l’expression « impôt sur le revenu ». Tout le monde parle d’“income tax” ou de « taxe ». La presse elle-même ne met pas nécessairement des guillemets ou des italiques quand elle écrit income tax : « Le délai pour le retour des formulaires d’income tax a été étendu au 16 octobre. » (Impôts : délai étendu pour les “returns”, L’Express du 20 septembre 2006.) En revanche, dans l’article cité le journal utilise le mot “formulaire”, lequel est pour ainsi dire absent du langage parlé, la forme étant le mot consacré pour mentionner cette chose-là.

Bon, tout ceci est bien joli, mais « the return should reach MRA at latest on 30 September 2009”, ce qui est demain. Je n’ai encore rien fait et je suis toujours là à écrire des cacades sur un blog…

« Fais un move bonhomme ! »

Publicités

Laffouche

Affouche (ou laffouche / lafouche).
Nom masculin.

Banian, multipliant (ficus benghalensis).

Affouche_4

Du malgache hafotsa, mot utilisé à Madagascar pour décrire une autre espèce de ficus (ficus rubra).

Affouche_3

« Près de la croisée il y avait un grand laffouche. On montait se cacher dedans et on poussait des cris d’oiseaux pour effrayer les passants. »

« Mon chevalet sous le bras, mes sacs de peinture et de pinceaux – je suis contente. On m’a invitée à prendre part à un atelier de travail dans le Jardin de la compagnie. Je vais peindre ces grands “lafouches” avec leur chevelure rousse traversée par les rayons de soleil. » (L’Express, 8 septembre 2005.)

« Ma mère inhumée, en attendant le départ de mon prochain avion pour Paris, dans à peine deux jours, je veux employer le peu de temps qu’il me reste, à trouver, parmi ceux qui poussent dans les jardins, sur les places publiques, le long des routes, le plus beau lafouche – nom familier du banian de Maurice – de l’île. » (L’Express, 3 janvier 2005.)

« On y découvre un Morne multiple, tantôt occupant tout l’espace en ne laissant se profiler qu’une petite découpe de ciel, tantôt en arrière-plan de jeux d’enfants lancés dans une course joyeuse ou absorbés par une partie de “canettes”. Parfois, il se laisse découvrir entre la chevelure nattée d’un “pié la fouche”, ou comme tombé d’une branche d’arbre qui fait couler ses feuilles vers la mer. » (Week-End, 28 novembre 2004.)

« Amoureux de Balaclava, Marcel Bouic s’efforce de partager sa passion pour cet endroit de rêve. Il traduit, à l’intention des lecteurs de Chez Nous, les pages de Personal Experiences, Adventures and Wanderings in and around Mauritius, dans lesquelles Nicholas Pike, consul des Etats-Unis à Maurice de 1867 à 1874, décrit sa visite à Balaclava. Il fait état d’une longue allée, bordée de rosiers, de bassins d’eau douce où pullulent des gouramiers, d’un magnifique lafouche à l’extrémité du jardin. Ce dernier étend ses bras gigantesques sur le four de l’ancienne batterie de l’arsenal, à peine visible car recouvert de végétation. » (L’Express, 7 décembre 2007.)
 
 
Ici trois garçons sont montés dans un affouche, peut-être pour “pionner” les touristes :

Affouche--enfants

Côté toponymie, à Rodrigues il existe une Caverne d’Affouche et à la Réunion une Plaine d’Affouche ainsi qu’une Mare d’Affouche.

 

_______

Mise à jour du 15 février 2013

Chute d’un “lafouche” de plus de 100 ans
(Le Mauricien, vendredi 15 février 2013)

Lafouche--Le_Mauricien--15_fevrier_2013