Biscuit manioc

Biscuits_manioc_paquet_1

Biscuits_manioc_2

« De quoi passer le cœur léger le “red channel”, la file de ceux qui n’ont rien à déclar[er] à la douane. “Contrairement à ces Mauriciens qui voyagent avec ce qui n’est pas permis : achards, poisson salé, thé, biscuit manioc…” »
(Krishna Luchoomun, diable rouge, L’Express du 18 décembre 2006.)

Biscuits_manioc_paquet_2

Comment refuser de goûter des biscuits qui brûlent du feu des plaques chauffantes ? Chaud, les biscuits manioc ont une texture plus aérienne.

Publicités

11 réponses à “Biscuit manioc

  1. I’ve only ever seen manioc in Brazil, where they sprinkle it on things. I wasn’t particularly impressed, but perhaps it’s better as biscuits.

  2. You didn’t like it? I for one love manioc. (There is some planted in the garden, but I haven’t checked it for some time now.) When it’s dry-fried with some salt, hmmm…

    Better than « biscuits manioc » are « galettes de manioc ». They are like pancakes that harden when they cool down. It has become rare nowadays, which is a pity because it’s a real delicacy.

  3. Il m’est arrivé de manger des galettes de manioc, style cubain, qu’on mangeait comme du pain avec les repas. Je ne leur ai pas trouvé beaucoup de goût. Peut-être faut-il avoir été élevé avec? Ou bien, si ce sont des gâteaux à Maurice, y a-t-il d’autres ingrédients mélangés avec le manioc? Mais ces biscuits aux épices, ça a l’air bon.

  4. En effet, pour ceux qui ont grandi avec ils doivent sans doute avoir une saveur supplémentaire. On peut s’en douter en voyant ci-dessus, entre deux photos, l’extrait d’article mentionnant ces Mauriciens qui, dans leur exil, rêvent aux produits du pays natal, dont les biscuits manioc.

  5. Mon souvenir du manioc est comme celui de Marie-Lucie, quelque chose d’assez fade, mais qui accompagne bien un plat de morue avec des haricots rouges et des bananes cuites et avec une sauce dont j’ignore tout. C’est un de mes bons souvenirs de colonie de vacances en Guyane, du temps où la colo n’avait pas de « drainage » mais seulement un « pit latrine » collectif à l’image de ceux des Romains et qui avait l’avantage de permettre la conversation.
    (pardon d’avoir mélangé deux sujets !)

  6. Oui, sans doute le manioc n’a-t-il pas un goût extraordinaire en lui-même. Mais pas moins que la pomme de terre dont on fait de délicieuses frites. (Pour moi le manioc frit salé est meilleur que des pommes frites.) Le fruit à pain frit vaut largement des French fries lui aussi.

    Un pit latrine multiple ? Je croyais que ce n’était qu’à l’armée qu’on voyait de telles choses ! par exemple dans A l’ouest rien de nouveau (Remarque) ou dans 120, rue de la gare (Tardi). Ça ne coupait l’envie à personne ?

  7. Sig, les latrines multiples ont une longue histoire ; il en reste des romaines, en pierre, fort bien conservées à Ephèse en Turquie (une quinzaine de places). Je crois que les citoyens y faisaient déjà de la politique…
    Dans A l’Ouest rien de nouveau, il me semble (si mes souvenirs ne me trompent pas) que chaque soldat transportait sa propre latrine en un lieu donné où ils se retrouvaient pour « taper le carton », autrement dit jouer aux cartes.

  8. Zerbinette, pour répondre à ce genre de question la note sur les bicuits manioc n’est peut-être pas la plus appropriée. Je l’ai donc fait sur le drainage.

  9. Zerbinette: Chaque soldat [allemand] transportait sa propre latrine: voulez-vous dire son propre pot de chambre?

    Le Petit Robert, 1968:
    LATRINES, n.f.pl. lieux d’aisance (à l’exclusion de toute installation sanitaire).

    C’est-à-dire que ce mot ne désigne pas les objets ou constructions à usage spécialisé qui se trouvent dans les lieux en question.

    Le singulier est donné comme rare, avec citation de Victor Hugo: la latrine d’un cachot (par exemple dans une prison médiévale), mais peut-être n’est-il plus si rare en français actuel?

    En ce qui concerne les soldats, il y a le mot les feuillées, lui aussi pluriel, avec comme définition: tranchée destinée à servir de latrines aux troupes en campagne (ici aussi le mot latrines est pluriel).

    Les latrines, les feuillées, les chiottes: tous ces mots sont pluriels, et désignent des lieux, intransportables.

  10. Siganus, moi aussi j’aurais dû mettre mon commentaire sous la rubrique « drainage », veuillez donc avoir la bonté de l’y transférer, merci.

  11. et bien on en apprend tous les jours en surfant….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s