Archives mensuelles : décembre 2015

Godon

Godon.
Nom masculin.

Petite pièce annexe dans laquelle on range des objets et produits divers ou des denrées alimentaires (remise, débarras, store).

« Regarde un coup dans le godon, la rallonge est sur la touque de riz. »

Utile, le godon peut contenir bien des choses : riz, grains, régime de bananes, boîtes de conserve, produits ménagers, ampoules, outillage, etc. Une vraie caverne d’Ali Baba parfois.

Arrivé d’Asie du Sud, le mot résulte d’un mélange de malais, de portugais et d’anglais, voire de télégou ou de tamoul, dans un ordre incertain. Une hypothèse populaire fait descendre le godon de “godown”, la pièce en question étant réputée souterraine, d’où la prétendue nécessité de go down pour y accéder. Vrai ou faux, on remarque que dès le début du XVIe siècle le portugais d’Asie comportait un gudão (entrepôt, cellier), du malais gudang, gadong ou godong, expressions possiblement issues du télégou gidangi (lieu où se trouvent des marchandises).

Anyway, en mauricien le godon côtoie un mot apparenté, le godam, qui est plus spécifiquement un entrepôt (hindi gudam). Cela peut faire sourire sachant que dès le Moyen Âge les Français ont appelé les Anglais “godons” à cause de leur “goddam”, un juron récurrent — mais ceci est une autre histoire…

Kozé # 8 (octobre-novembre 2015), pp 2 et 3.

Kozé # 8 (octobre-novembre 2015), pp 2 et 3.

Publicités