Archives quotidiennes : 17 novembre 2009

Cagne

Cagne.
Nom féminin.

Flemme, manque d’entrain, paresse.

Avoir la cagne : ne pas avoir envie, avoir la flemme.

« Ayo, j’ai vraiment la cagne de faire un nouveau billet ce soir. »

Le mot cagne existe en français standard : « A.Vx. Chien de mauvaise race. » (Trésor de la langue française.) Le même dictionnaire dit en outre ceci, qui se rapproche davantage de l’acception mauricienne (sans toutefois être identique) : « B.P. ext., péj., vx. Femme paresseuse et méprisable. » Plus proche encore, le verbe : « CAGNER¹, verbe intrans. — Pop., vx. Reculer devant la besogne ou le danger, renoncer, céder. Synon. pop. caner, se dégonfler. »

Mais là où on trouve une égalité parfaite de sens, c’est dans certaines régions françaises sous influence occitane. Dans les Expressions familières du Languedoc et des Cévennes (Christian Camps), il est possible de lire ceci : « Avoir la cagne — Comme la précédente, cette expression très courante s’emploie pour une personne qui n’a pas envie de travailler, qui a une flemme intense. » L’auteur précise qu’il s’agit là d’un calque de l’occitan aver la canha, canha signifiant à la fois « chien » et « paresse ». (Les chiens occitans ne doivent pas être très excités.) Ainsi, le Mauricien qui dirait « bez sa, sa boug-la pé gaign lakagn fer séki li bizin fer » serait en train de parler une sorte d’occitan. Qui l’aurait cru ?

Publicités

Chihuahua

Chihuahua