Cagne

Cagne.
Nom féminin.

Flemme, manque d’entrain, paresse.

Avoir la cagne : ne pas avoir envie, avoir la flemme.

« Ayo, j’ai vraiment la cagne de faire un nouveau billet ce soir. »

Le mot cagne existe en français standard : « A.Vx. Chien de mauvaise race. » (Trésor de la langue française.) Le même dictionnaire dit en outre ceci, qui se rapproche davantage de l’acception mauricienne (sans toutefois être identique) : « B.P. ext., péj., vx. Femme paresseuse et méprisable. » Plus proche encore, le verbe : « CAGNER¹, verbe intrans. — Pop., vx. Reculer devant la besogne ou le danger, renoncer, céder. Synon. pop. caner, se dégonfler. »

Mais là où on trouve une égalité parfaite de sens, c’est dans certaines régions françaises sous influence occitane. Dans les Expressions familières du Languedoc et des Cévennes (Christian Camps), il est possible de lire ceci : « Avoir la cagne — Comme la précédente, cette expression très courante s’emploie pour une personne qui n’a pas envie de travailler, qui a une flemme intense. » L’auteur précise qu’il s’agit là d’un calque de l’occitan aver la canha, canha signifiant à la fois « chien » et « paresse ». (Les chiens occitans ne doivent pas être très excités.) Ainsi, le Mauricien qui dirait « bez sa, sa boug-la pé gaign lakagn fer séki li bizin fer » serait en train de parler une sorte d’occitan. Qui l’aurait cru ?

Publicités

24 réponses à “Cagne

  1. De la même famille avec des sens proches : cagnard.
    http://www.cnrtl.fr/definition/cagnard

  2. Longtemps je me suis demandé d’où pouvait venir le terme « cagnard » en usage à la Réunion, mot pouvant signifier voyou, racaille, tapeur — un « castagnard » en quelque sorte. On a semble-t-il écrit des ouvrage fort savant sur les cagnards bourbonnais (e.g. Le mythe urbain du cagnard) et d’aucuns se sont amusés à concocter l’expression « le cagnard déchaîné ». Pour sa part Beniamino précise ceci : « ÉTYMOL. Du fr. dial. cagnard: « paresseux, indolent » (CHA: 727). L’évolution sémantique du mot à la Réunion lui a adjoint le sens de « délinquant ». » — http://www.bibliotheque.refer.org/livre10/lexique/cagnard.htm

  3. Mon grand-père parlait de cagna pour un pauv’chien bâtard sans autre avenir que la piqûre de la SPA ou l’incruste providentielle dans une famille pas regardante sur le pedigree…. Ma mère utilise encore ce terme dans le même sens.

  4. Est-ce que « cagnard n’a pas aussi le sens de ‘ »soleil qui tape vraiment dur  » ?

  5. canha? (prononcé « cagno »)

    Il s’agit peut-être d’une chienne. Chez mes grands-parents occitans, le chien était lou co (au moins pour la prononciation).

    avoir la cagne

    Nous parlions l’autre jours de la classe appelée la khâgne, peuplée de khâgneux et khâgneuses, et je me demande s’il ne s’agirait pas du même mot, avant qu’on lui ajoute des décorations orthographiques gratuites.

  6. Aquinze : Est-ce que “cagnard » n’a pas aussi le sens de « soleil qui tape vraiment dur” ?
    Oui, « en plein cagnard » c’est « en plein soleil », « en pleine chaleur ». Il existe un lien avec la canicule, cette chose toute canine, qui comme chacun sait a quelque chose à voir avec l’étoile Sirius, alpha de la constellation du Grand Chien. (Enfin, tout ça c’est des histoires de Nordiques.)
    Quelques définitions du mot cagnard : http://fr.wiktionary.org/wiki/cagnard

    Ma mère utilise encore ce terme [cagna] dans le même sens.
    Il me semble que c’est surtout dans le sud de la France qu’on l’utilise ainsi, non ? Je n’ai pas l’impression qu’en Bretagne ou en Normandie les gens diront « cagna » pour chien. Mais qu’est-ce que j’en sais après tout…
     
     
    Nous parlions l’autre jours de la classe appelée la khâgne, peuplée de khâgneux et khâgneuses, et je me demande s’il ne s’agirait pas du même mot
    En effet, et vous disiez que vous, Marie-Lucie, aviez été khâgneuse, non ? Dans le billet se trouve un lien vers l’entrée cagne¹ du Trésor de la langue française. Sur cette page on voit un onglet pour cagne²/khâgne et en cliquant dessus il est possible de lire ceci : « Prob. dér. régr. de cagneux². Une origine par antiphrase à partir de cagne¹ qui désigne en argot une personne paresseuse comme une chienne, puis la paresse elle-même, notamment dans l’expression avoir la cagne, est moins probable. » (Il semblerait, si l’on en croit ce qui est écrit là, qu’en argot « avoir la cagne » se dise.)

  7. In temperate Anglophone countries, the « dog days » are the hottest part of summer, when (like a dog) one doesn’t want to move at all, but just sit still, sweat (or hang out your tongue, if you’re a dog), and hope for better days.

  8. surement recevrez-vous des noms de lieux à foison
    mais les précédents commentaires laissente entendre aussi « cagnotte »:
    http://www.cnrtl.fr/definition/cagnotte
    à J.Cowan : autrefois ,j’avais fait des recherches sur  » dog days  » : qui correspond assez à « la canicule » mais en trouvant des remarques sur ..et sur quoi ? il me semble(!!!) des « migrations » de locustes …
    c’est évidemment le site qui m’amène à penser aux can (n)isses de Provence /mais ceci serait quand même mieux à » paille « 

  9. Je confirme le « cagnard » provençal pour parler d’un plein soleil abrutissant, où rien que le fait de penser à travailler vous fatigue déjà, et où vous ne rêvez que de vous allonger à l’ombre, comme un chien paresseux : bref, vous avez la cagne. Comme dans la chanson de Fernand Sardou, Aujourd’hui peut-être.

    En ce qui concerne le chien, ce que j’entends dire par mes clients qui parlent encore un peu le provençal, c’est « can  » pour chien, « cagna » pour chienne et « cagnada » pour la portée de chiots.

  10. Cagneux se dit également d’un animal (notamment du cheval), dont les pieds sont tournés en dedans.

    Dans le cas contraire on parle de cheval panard

  11. Mini : et que dire alors de celui qui a les panards cagneux ?

    John Cowan : hope for better days, autrement dit pour un temps de chien !

  12. L’essentiel étant qu’être khâgneux ou khâgneuse n’empêche pas de prendre son panard…

  13. zerb : et que dire alors de celui qui a les panards cagneux ?

    Vous oubliez les grandes perche(ronne)s…

    En affichant ses panards cagneux la PDF n’a-t-elle pas fait montre d’une méconnaissance flagrante de l’œuvre de Seurat ?

  14. … le provençal, c’est “can ” pour chien, “cagna” pour chienne et “cagnada” pour la portée de chiots.

    Leveto, est-ce les a à la fin de ces mots ne sonnent pas plutôt comme des [o]? Si vous mettez le a final pour représenter le son [o], comme le veut la « graphie occitane » de Montpellier, il faudrait aussi écrire nh au lieu de « gn », et donc canha et canhada (et sûrement aussi canh pour le masculin, même si la prononciation est [can]).

  15. les pieds cagneux, les pattes ou jambes cagneuses

    Ce mot ne s’applique pas seulement aux animaux mais aussi aux humains.

  16. Vous avez sans doute raison, Marie-Lucie. Les différentes « graphies occitanes » sont si nombreuses et changeantes selon les écoles que je m’y perds et ai renoncé depuis longtelmps à m’y retrouver. C’ est sans doute impardonnable pour un provençal comme moi, mais j’avoue que ces querelles quasi tribales ont fini par me lasser. Finalement, j’écris le provençal en mélangeant un peu ce dont je me souviens de chacune des différentes options. Je sais que ce n’est pas très « professionnel », mais bon, une canha n’y retrouverait pas ses petits!

  17. ah,voilà qui est au moins aussi étrange que les différentes graphies et les coïncidences qui font que des mots de langues de familles différentes puissent se translittérer de la même façon en aphabet latin:
    il est 8h34 leveto aurait écrit le billet précédent à 11h16! quel provençal
    Je me frotte les yeux quand même!

  18. et voilà que j’ai donc aussi écrit à 11h37 ! heure « locale » : sur mars ? « top chrono » dit-on
    il y a surement des mauritianismes de l’expression du temps , et des temps !

  19. Et si 7, la terre est ronde, pas plate. Et, au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, ce blog n’est pas centré sur Paris, ni sur son parallèle, ni sur son méridien.
     
     
    Leveto : Les différentes “graphies occitanes” sont si nombreuses et changeantes selon les écoles que je m’y perds et ai renoncé depuis longtemps à m’y retrouver. C’ est sans doute impardonnable pour un provençal comme moi, mais j’avoue que ces querelles quasi tribales ont fini par me lasser.

    Voilà qui me fait furieusement penser à d’autres querelles ayant eu lieu sous d’autres cieux. Il est toujours étonnant de voir à quel point les questions de langue peuvent déclencher des réactions passionnelles (en général chez des gens sûrs de détenir la vérité).

  20. à Siganus K
    votre apostrophe est d’autant moins justifiée qu’il me semblait avoir fait plus qu’évoquer d’autres langues que le français et les caractères latins,(par exemple les caractères chinois ! ) et l’année 2009 ! y compris à travers un lapsus de lecture du temps .., et son origine….. sidérante !
    pour ma part , je ne prétends même pas savoir prononcer tous les signes translittérés « hua » celui que j’ai rapporté : 華 on le retrouve là
    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_de_Chine_(Ta%C3%AFwan)

    Le nom officiel en français est République de Chine, en anglais Republic of China, en sinogrammes traditionnels 中華民國 (littéralement « État populaire de Chine » ou « République de Chine »), en sinogrammes simplifiés 中华民国, en EFEO Tchong-houa Min-kouo, en Wade-Giles Chung-hua Min-kuo, en hanyu pinyin Zhōnghuá Mínguó, en tongyong pinyin Jhonghuá Mínguó, en taïwanais Tiong-hoâ Bîn-ko.

    Les fédérations sportives taïwanaises participent aux Jeux olympiques et aux compétitions sportives internationales sous l’appellation Chinese Taipei (chinois : 中華台北 ; pinyin : Zhōnghuá Táibĕi, français : « Taipei chinois »), avec un drapeau spécifique, différent du drapeau de la République de Chine, en raison de l’interdit posé par la République populaire de Chine sur l’appellation République de Chine.

    En chinois, ce nom est Zhōnghuá Táibĕi (中華台北), « la Taipei chinoise » ; mais la République populaire utilise Zhōngguó Táibĕi (中国 台北), littéralement « Taipei, Chine », plaçant l’île au même niveau que les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao dénommés en anglais, notamment sur les timbres-poste, Hong Kong, China et Macau, China.

  21. et si 7, fermez les yeux, vous êtes couchée sur votre chaise longue au bord de l’océan Indien et il est temps de faire la sieste car il est 14:16 à l’île Maurice….

  22. Pas trop longtemps, tout de même !
    Le cagnard est un redoutable tapeur…

  23. « Made in China »

    Son museau comprimé m’autorise à penser que le pékinois est une cagne à castagne…

    [cocasse ou transpoil ?]

  24. >zerbinette: vous avez tout juste deviné mon rêve
    , !( d’autant que des ‘hasards » – et il y en a qui semblent du « roman »! – font que j’ai un peu connu plusieurs personnes réunionnaises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s