Trespass

Trespass.
Nom ou adjectif.

Défense d’entrer, interdit de passer.

Trespass--Chemin_prive

« Vous n’avez pas vu qu’il y avait un trespass dans le bord du chemin ?

Essayez d’ imaginer quel genre de développement socio-psychologique, économique et culturel peut avoir lieu si seulement nos jeunes avaient accès à certaines terres agricoles « de notre pays ». En sus de nous priver des occasions de vivre nos vies librement et pleinement cette attitude de « TRESPASS » est également un énorme obstacle au développement d’une culture mauricienne dont nous pouvons éventuellement être fiers.”
(Le Mauricien, commentaire d’article, 4 novembre 2011.)
 

Le mot est difficile à traduire en français. Pour le substantif « trespass », le Harrap’s donne une définition à rallonge : « Violation de propriété (sur un bien foncier) ». Et pour le verbe « to trespass » : « Entrer ou passer sans autorisation sur la propriété de quelqu’un. » Il n’est donc pas particulièrement étonnant que les Mauriciens, déjà mis en contact bien malgré eux avec l’administration britannique, aient adopté tel quel ce mot-là, lequel avait l’avantage de la concision, en sus de celui consistant à rappeler subliminalement le (possible) trépas des contrevenants. Les deux « phrases » visibles sur le panneau ci-dessus ne sont pas la traduction l’une de l’autre. Ce sont des messages complémentaires.
 
 
 
_____________________

Samedi 7 novembre.

Mise à jour destinée à rassurer Zerbinette quant la bonne anglitude des panneaux dissuasifs qu’il est possible de trouver chez les Martiens :

No_trespassing--Propriété_privée

Même l’accord de l’adjectif français peut parfois être fait sans transgresser la règle, c’est dire !

Mais il est un fait que dans les pays anglophones on écrira plutôt No trespassing, ou Trespassers will be prosecuted, voire No trespassing. Violators will be shot. Survivors will be shot again. http://images.google.mu/images?hl=mfe&source=hp&q=trespass
 
 
 
_____________________

29 juin 2010.

Défense de passer chasser trépasssser.

8 réponses à “Trespass

  1. Vous auriez pu mettre « outrepassement* interdit ».

    D’ailleurs sur votre panneau il n’y a pas mention d’interdiction, contrairement aux panneaux anglais (No trespasssing). C’est un vrai mauricianisme !

    *Outrepassement, subst. masc. Action d’outrepasser.

  2. Le mot est difficile à traduire en français.

    Not surprising, since it is practically impossible to absorb even part of a legal system without directly importing its terms. It is hardly possible for an anglophone lawyer to open his mouth without spouting French constantly. He can mention the Queen, the law, and what’s right while staying purely Saxon (and even law was probably reinforced by its accidental similarity to loi). But after that his talk is of crimes and torts, mortgages and debentures, bailments and domiciles, trials with judges and juries (grand or petit) hopefully leading to acquittals and not convictions.

    In Mauritius, your substantive law is civil (Roman/Napoleonic), and trespass is just one of an infinitely variable set of violations de propriété of every conceivable kind. It makes no difference to the process exactly what happened, once the fact of the délit has been established. But common law, which controls your procedure, grew out of a literally formalistic system — if you could not bring your the facts of your particular tort under one of the standard writs that the King’s court would issue, then you could get no remedy for it. Of these writs, trespass to land is among the oldest. And even though the forms of action, so called, have been abolished everywhere, they still frame common lawyers’ thinking.

  3. marie-lucie

    « Outrepasser »? Il me semble que ce mot ne veut pas dire la même chose que « passer outre » (par exemple, entrer dans un endroit défendu sans obéir un panneau indicatif tel que celui qui est sur la photo). Selon le Petit Robert 1968 (celui que j’ai – je ne me rendais pas compte qu’il était si vieux), « outrepasser » au sens concret est ‘vieilli’ et on l’emploie surtout au sens abstrait (p.ex. « outrepasser des ordres »). Est-ce qu’il y a eu un retour au sens concret entre temps?

  4. John, are you a lawyer? A scientist, a poet or an engineer might find it somewhat difficult to follow you on grounds that, for them, seem to bear a sign « no trespassing ».

    Oui, pour moi aussi outrepasser signifie avant tout transgresser (une règle, une loi).

  5. Outrepasser : Aller au-delà d'(une limite), dépasser.

    La limite peut être aussi bien physique que morale. Je vous accorde que le premier sens est vieilli mais j’ai cru comprendre que les Martiens ne s’arrêtaient (c’est le cas de le dire !) pas à cela et ce n’est pas plus mal qu’un mauvais sens anglais !😉

  6. Mauvais anglais, certes, Zerbinette, mais nous avons à peine eu 150 ans pour l’apprendre avant que ces maudits Anglais s’en aillent ! (Vous me direz qu’on a eu moins de cent ans pour apprendre le français. En effet, et cela se voit parfois.) Vous avez toutefois raison pour ce qui est des habitudes (pas que langagières) : nous savons aussi être foutrement moyenâgeux à l’occasion, et pas qu’en chantant Brassens.

    En revanche vous feriez mieux de citer le Trésor de la Langue Française de façon plus extensive :

    OUTREPASSER, verbe
    A. Empl. trans.
    1. Vieilli. Aller au-delà d'(une limite), dépasser. Les arbres outre-passaient l’alignement, on les a fait abattre (Ac. 1935).

    Il s’agit, si je comprends bien, de dépasser simplement une ligne, pas de traverser d’un côté à l’autre. Il n’y a pas, je trouve, cette idée de déplacement, de passage, presque de transhumance, contenue dans « to trespass ».

    Je vous ai ajouté quelque chose dans le billet. Les Mauriciens écrivent parfois No trespassing. Mais ils écrivent aussi Trespass tout court. Ils ne comprennent pas toujours grand-chose à l’idiome de Sa Gracieuse Majesté, mais entre eux ils se comprennent tant bien que mal. Enfin, ça dépend…

  7. Merci Sig ! J’apprécie beaucoup la ligne sur les « survivors » !

    Je déplore qu’on n’utilise pas en français ce terme d’outrepasser, qui est plus parlant que dépasser, je n’ose vous proposer celui de « trépasser » où pourtant vous retrouveriez l’idée de transhumance !😆

  8. Zerbinette : je n’ose vous proposer celui de “trépasser” où pourtant vous retrouveriez l’idée de transhumance !

    Courte transhumance, de son lit de mort au crématorium… Certes, il y a la trans-migration de l’âme, le cycle des renaissances. Mais je n’arrive pas à croire à tout cela, même en essayant très fort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s