À_Quinze

Après le XVI, voici le XV. De XIII (BD), des soixante, de la rose, du chardon, de (Vieille-)France ? Non, de Quartier Militaire. C’est le long de la route entre ce village et celui de Saint-Julien qu’on trouve ces hautes bornes en pierre comportant pour toute inscription un chiffre romain. Il se trouve que ces bornes sont espacées de 1.6 km, autrement dit un mille*. Les chiffres augmentent lorsqu’on s’éloigne de Quartier Militaire en direction de Riche-Fonds et Saint-Julien : XIV, XV… jusqu’à XX sur le pont en pierre à l’entrée de Saint-Julien-Village. Il s’agit vraisemblablement de la distance jusqu’à Port-Louis, en passant par Saint-Pierre et Moka.

En rouge, Higginson Road (B27) entre Quartier Militaire et Saint-Julien-d'Hotman.


 
 
* en mauricien dans le texte (graphie avec deux -l)

Publicités

7 réponses à “À_Quinze

  1. L’équivalent des bornes milliaires que l’on trouve chez nous. À la différence que les nôtres sont espacées d’un mille romain de 1480 mètres, puisque posées par les… Romains.
    Elles ont pu donner leur nom à des villages comme Septèmes (dans l’Isère à sept milles de Vienne, ou dans les Bouches-du-Rhône à sept milles de Marseille), Six (en Haute-Savoie, à six milles du col de Tenneverge) ou encore Quint en Haute-Garonne, sur la voie Toulouse-Carcassonne.

  2. Je me souviens qu’il y avait l’une de ces bornes juste à quelques mètres de l’entrée de la maison de mes parents. Elle indiquait le chiffre « IX »
    Petit, j’ai demandé une fois à mon père la distance nous séparant de Port-Louis, et là il m’a demandé d’allée voir la borne. C’est alors que j’ai su ce que ce bout de pierre faisait là…

  3. :-/ « il m’a demandé d’aller… »

  4. Ha, ha, Rabin, on peut en déduire que petit vous habitiez à Neuvième Mille.

    Mais où est l’origine du repère ? Sur la Place d’Armes, devant l’Hôtel du Gouvernement ? On a mis un point sur la chaussée (ou sur la Chaussée) à cet endroit-là ? Autrefois il fallait obligatoirement passer par la Place d’Armes, via la rue Royale, pour aller du Nord au Sud.

    J’imagine comme tout à fait plausible que le point zéro soit aux pieds de Victoria, devant le siège du gouvernement donc. Sachant qu’en France, pays aujourd’hui éminemment laïque, le point zéro est situé au pied d’un édifice religieux (Notre-Dame-de-Paris), il serait assez cocasse (au sens français) que dans notre si religieux pays le point équivalent se trouve devant un édifice séculier.
     
     
    (Incidemment, Quatre-Bornes n’est pas à 4 km de Port-Louis. Pas à 4 milles non plus. C’est ce qu’on pourrait en l’occurrence appeler un “faux ami”.)

  5. Leveto : L’équivalent des bornes milliaires que l’on trouve chez nous. À la différence que les nôtres sont espacées d’un mille romain de 1480 mètres, puisque posées par les… Romains.

    Et ces bornes romaines sont toujours là au bord des routes, après deux millénaires ? Dingue. Je crains que les nôtres ne durent pas un dixième de ce temps-là. Sur le parcours décrit plus haut il manque déjà les numéros XVI et XVII, que des gens ont dû enlever pour leur usage personnel ou qui ont été fichu à la décharge à l’occasion de travaux quelconques.

    (Dans le billet j’ai ajouté des liens pour montrer les deux autres bornes mentionnées.)

  6. Essentially every road in the U.S. (but not city streets, to be sure) a small marker every 1/10 mile, and a larger one (a « milepost ») every mile, though they are not made of stone nowadays — we do not want car crashes when people go off the edge of the road and hit one!

    Mileposts are also used on railways. When the U.K. was first beginning to become metricated in the 1970s, the railways complained that they would have to pull up every mile marker and reposition them, plus adding 40% more, all at great cost. The Metrication Board asked how the markers were used. Answer: « Train such-and-such broken down half a mile south of milepost 324 ». Recommendation: Leave the markers alone and change the reporting style to « Train such-and-such broken down halfway between marker 324 and marker 323. »

  7. John, there are certain things that cannot be changed. For instance no one would dare change the name of Seizième Mille and make it become Vingt-Sixième Kilomètre. That’s part of the history of the land and we just need to live with it.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s