Abreuvoir

Dans une petite rue de Port-Louis, un abreuvoir — taillé dans du basalte — qui n’a pas encore été démoli. Démoli ou volé.

Un bien plus grand abreuvoir se trouve au bout de la rue Kennedy, du côté de la Place d’Armes, contre ce qui était l’imprimerie du gouvernement jusqu’aux années 90, laquelle fut démolie (de nuit) pour ériger le “gratte-ciel” de la State Commercial Bank. Seul l’abreuvoir fut épargné et se trouve aujourd’hui au pied de la tour.

Publicités

3 réponses à “Abreuvoir

  1. marie-lucie

    Un abreuvoir? Pour abreuver qui, ou quoi? Humains ou animaux?

    En France on dirait « une fontaine ». Les abreuvoirs sont plus bas, faits pour les animaux seulement, et ils n’ont pas forcément l’eau courante.

  2. Je ne vois pas trop à quoi servirait l’espèce de lavabo en pierre si cela était destiné aux êtres humains. Par contre j’imagine sans peine qu’un cheval, un seul, puisse s’abreuver dans une telle vasque. Ce n’est pas plus haut qu’une mangeoire, non ? (Au fait, mangeoire ou râtelier ?) Qu’en outre cet abreuvoir se trouve tout près du Champ de Mars ne peut que renforcer ce sentiment.

    Ce qui est appelé* fontaine à Maurice est un simple robinet public, monté le long d’un piédestal en béton ou en pierre. Elle ne permet pas de contenir de l’eau. Cela me fait d’ailleurs penser à une sirandane : enn madame dans bord simin, tou dimounn passé embrasse so labous (il y a une dame au bord de la route, tous ceux qui passent l’embrassent sur la bouche).
     
     
    * Sans doute faudrait-il le mettre au passé. Je ne pense pas qu’il existe encore beaucoup de fontaines publiques sur l’île, là où tout un chacun pouvait se désaltérer ou venir “puiser” de l’eau, eau que l’on transportait par la suite dans une touque posée sur la tête.
    —————
    Que je boive à fond l’eau de toutes les fontaines Walla-ace
    Si dès aujourd’hui tu n’es pas séduit par la grâ-âce
    De cette jolie fée qui d’un bouge a fait pala-ace
    Avec ses appâts du haut jusqu’en bas bien en pla-ace

  3. marie-lucie

    « mangeoire ou râtelier? »

    Une mangeoire est une sorte de meuble, ou de longue caisse sans couvercle, qu’on remplit d’une nourriture non compacte (en grains ou en pâtée selon l’animal à nourrir). Elle peut être indépendante (posée sur le sol ou montée sur pattes) ou accrochée au mur à la hauteur qu’il faut pour l’animal. Elle ressemble donc à un abreuvoir, sauf qu’elle n’est pas faite pour contenir de l’eau.

    Le râtelier est une sorte d’ échelle posée contre un mur dans le sens horizontal (comme une étagère) mais attachée au mur seulement à sa partie inférieure, sa partie supérieure étant inclinée plus loin du même mur pour former un angle avec lui, de sorte que le profil du râtelier est triangulaire. On met dans le râtelier du foin que l’animal pourra manger à sa convenance, par les intervalles entre les barreaux du râtelier. Bien qu’il puisse tomber un peu de foin par terre pendant que l’animal en mange, la masse du foin est assez compacte pour rester dans le râtelier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s