Couc

Couc.
Nom masculin.

Cache-cache, jeu d’enfant où l’un des joueurs doit découvrir (“dépister”) les autres qui sont cachés et, dans certaines variantes, les toucher ou les attraper. (Correspond au jeu appelé “hide-and-seek” en anglais.)

Allons jouer couc la moque !

Je me souviens de ces interminables parties de couc qu’on faisait avec les cousins quand on allait les voir à Beau Bassin.”

A sa première entrée pour couc, Robillard dit ceci : « Exclamation marquant l’apparition d’un joueur de “couc” lorsqu’il se montre à celui qui le cherche pour le narguer. Couc! Je suis ici, tu ne me “mailleras” pas. »

Il ajoute à cette occasion, citant Baker et Hookoomsing, que le mot couc pourrait être une abréviation de “coucou !”. Cela est possible, car il existe un petit jeu que l’on joue avec les bébés et qui consiste à se dissimuler (par exemple derrière le dossier du divan sur lequel se trouve l’enfant), ou simplement à cacher son visage avec ses mains, en disant “couc… couc… couc”, et puis de réapparaître soudainement en criant “alalila !” (littéralement “le voilà !”). Le bébé a généralement une petite frayeur mais, de façon amusante, il y prend souvent goût et cela finit parfois par causer des éclats de rire à chaque nouveau “alalila”.

La version de base du jeu de couc est appelée “couc cassiette” (cachette). Il consiste à dépister (trouver, découvrir, voir) ceux qui se sont cachés. Mais il existe plusieurs variantes. Par exemple “couc maillé”, au cours duquel il faut non seulement trouver mais aussi attraper ceux qui se cachent et cherchent à s’échapper. “Couc maille-en-place” (appelé “couc immobile” par Robillard) est une variante de “couc maillé” dans laquelle celui qui est maillé (attrapé) doit rester prisonnier, immobile à la place où il a été capturé, jusqu’à ce qu’une personne de son camp, encore libre, donc mobile, vienne le délivrer en le touchant.

Nous avons aussi “couc la moque” pour lequel une moque (boîte de conserve), remplie de roches (cailloux) et aplatie du côté de l’ouverture pour la refermer, est lancée au loin. Pendant que le “chercheur” va la reprendre pour la remettre à sa place, les autres vont se cacher. Il doit alors les trouver et, lorsqu’il en a vu un, il doit crier son nom, courir jusqu’à la boîte de conserve et la secouer. Si celui qui a été découvert arrive à la boîte de conserve avant le “chercheur”, alors ce dernier a perdu et rempile pour un tour. Le « gardien » doit à la fois chercher les autres et surveiller la moque car si un autre joueur arrive à l’atteindre et à la secouer avant lui, il a perdu et continue d’être gardien pour un tour supplémentaire. En revanche s’il a vu quelqu’un, qu’il a crié son nom et qu’il arrive à la moque avant ce dernier, c’est celui qui a ainsi été attrapé qui devient gardien au tour suivant.

“Couc marée noire” quant à lui se joue dans le noir, un noir le plus complet possible. Au cours la partie, celui qui attrape les autres doit deviner l’identité de celui qui a été attrapé. Il s’agit en quelque sorte d’un colin-maillard sans bandeau et pour lequel les poursuivis sont aussi aveugles que le poursuivant.

Accessoirement, on peut noter qu’en Belgique et dans le nord de la France une couque est une « pâtisserie flamande de pâte briochée ou feuilletée avec des raisins de Corinthe, servie au déjeuner ou le soir avec le thé ». Il doit faire bon boire du thé et manger des couques après une bonne partie de couc.

Publicités

10 réponses à “Couc

  1. zerbinette

    Ici, lorsqu’on joue avec un bébé, on crie « coucou » lorsqu’on se découvre.

  2. En Allemagne aussi, mais avec Kuk en lieu de cou: « Ku(k)-kuk » !. Il n’y a pas de « alalila ».

    « Kuk » allemand vient sûrement de « gucken », qui se prononce « kucken », et veut dire « regarder, jeter un coup d’oeil ».

  3. En Guadeloupe, on joue à «coucoudédé» avec les bébés selon le même principe qu’évoqué par Siganus.

  4. marie-lucie

    En anglais, ce jeu avec les bébés s’appelle « peekaboo » – le mot qu’on dit quand on se découvre.

  5. Comme bébé, c’est aussi le premier jeu que j’ai appris sans avoir lu le mode d’emploi. « Cucú » (coucou) et après, au lieu d’alalila, un « tras tras ».
    Pour les bébés il n’y a pas de Babel.

  6. Siganus K.

    Zerbinette : Ici, lorsqu’on joue avec un bébé, on crie “coucou” lorsqu’on se découvre.

    Mais qu’est-ce que vous dites avant de réapparaître, histoire de « préparer » le bébé à une soudaine (et “terrifiante”) réapparition ?
     
     
    Bougon : En Allemagne aussi, mais avec Kuk en lieu de cou[c]: “Ku(k)-kuk” !. Il n’y a pas de “alalila”.

    Quand il avait été question de couc une fois sur Language Hat, Mr Crown avait évoqué ce kuk, en disant qu’en Allemagne du Nord « Kuk mal hier! » signifiait « jette un coup d’œil à cela ». Il n’était pas sûr de l’orthographe, écrivant qu’il ne l’avait jamais vu écrit.

    Sans “alalila” ou son équivalent prononcé de façon un tant soit peu exclamative je crains que le jeu perde toute sa force.

  7. zerbinette

    Que dit-on avant la terrifiante apparition ? Ma foi, ce qui passe par la tête de la grand’mère ! Aaaaah…. Oooooh…..Attention….(car elle est prévenante !)

    Kuck mal, on l’entend à tout bout de champ ! (tout au moins là où je vais en Allemagne), c’est une manière d’attirer l’attention, comme chez nous certains disent « écoutez ».

  8. marie-lucie

    En fait, je crois qu’on dit « coucou » avant de se découvrir (par exemple si on met une main sur sa figure) et « la voilà! » quand on se découvre (je dis « la voilà » au féminin, mais c’est peut-être parce que je me rapelle seulement ma mère disant ça, et je n’ai pas l’expérience des bébés garçons).

  9. zerbinette

    Les grand’mères ne sont plus ce qu’elles étaient…

    Après consultation des mères, ce qu’on dit aux bébés, c’est « coucou » lorsqu’on se découvre et …. »caché » lorsqu’on se couvre ! C’était pourtant logique !

    Le jeu du coucou-caché.

  10. Siganus K.

    On a surtout parlé du jeu joué avec les bébés — ce qui, d’après ce qu’en a dit Marie-Lucie, s’appelle peekaboo en anglais. Quid des différentes variétés du jeu de cache-cache joué par des enfants plus âgés ? On n’y joue guère en France, en Allemagne, en Espagne, au Canada ou ailleurs ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s