Archives quotidiennes : 8 mai 2010

Gros-feuille

Gros-feuille.
Nom et adjectif.

Rustre, ours mal léché, pas raffiné, épais, sans manières.

« C’est quelqu’un d’intéressant, mais il est un peu gros-feuille quand même… »

« Des amis m’avaient demandé de répliquer à cette campagne dans les mêmes termes en utilisant les surnoms Picolo, Pinochio ou Tintin. J’ai refusé parce que, même si j’ai dû couper la canne ou le cresson dans ma jeunesse pour vivre, il y a un niveau auquel je ne peux m’abaisser. Je lui ai rendu son bonjour comme le fait un homme bien élevé, en oubliant qu’il a fait des déclarations selon lesquelles je suis un “gros feuille”, que je ne suis pas digne de manger à table avec lui et autres remarques de même acabit. » (Week-End du 4 février 2007.)

Le secrétaire général du MSM rappelle aussi que le leader de l’opposition avait fait des commentaires sur la chevelure de Rama Sithanen et avait déclaré au Parlement que Nita Deerpalsingh devrait chercher un mari. Il n’a pas manqué de dire que Paul Bérenger avait traité Ashock Jugnauth de “gros feuille” et Harish Boodhoo de “Maha zougadère”.” (Le Matinal du 4 février 2010.)

« Sur le dossier de la Property Tax , je vous signale qu’Anil Gayan du parti « gros feuille » a déjà entamé une action conséquente. » (Site internet du MSM.)

« Alala kot liberte d’expression ete? GROS FEUILLE V/S GRO FEY !!! » (Commentaire du 5 février 2010 12:57 sur le site du journal Le Défi Plus.)

L’origine de l’expression m’est inconnue. « Gros-feuille » (grosse feuille) suggère à la fois quelque chose d’épais et de peu de valeur, mais il n’est pas certain qu’il faille chercher dans cette direction-là.

Publicités