Archives quotidiennes : 20 mai 2010

Bostoque

Bostoques.
Nom masculin ou féminin, souvent pluriel.

Grosses chaussures lourdes et peu esthétiques, qui sont portées davantage pour leur solidité et leur côté pratique que pour leur élégance. L’expression est surtout utilisée avec une idée de plaisanterie ou de taquinerie.

« A une soirée où tout le monde était sur son trente-et-un il est arrivé avec ses grosses bostoques encore couvertes de boue. »

Je ne sais pas si tu as remarqué, mais ton bostoque-là est en train d’écraser le bouchon de ma plume.”

Le dictionnaire créole-anglais de Ledikasyon Pu Travayer donne la définition suivante:
bostok (n)
big shoes

Parfois le mot est employé avec une valeur d’adjectif.

Tu ne trouves pas qu’ils sont un peu bostoques ces souliers-là ?

Il a été dit que l’expression pouvait provenir d’une marque de chaussures (un peu comme les pixidoos). En l’absence d’autre indication — Robillard ne dit rien à propos de l’étymologie du mot —, l’hypothèse peut être retenue comme étant « possible ». Le Dictionnaire étymologique des créoles français de l’océan Indien, dans la 2e partie consacrée aux mots d’origine non-française ou inconnue, évoque l’hypothèse de la marque, indication précédée d’un point d’interrogation.

En argot de France il existe un mot aussi peu élégant qu’un bostoque pour désigner ces souliers-là : écrase-merde. Du bostoque à la bouse et au bouseux il n’y aurait pour ainsi dire qu’un pas. On en reviendrait ainsi au gros-feuille :

clodhopper
n.
1. A clumsy, coarse person; a bumpkin.
2. A big heavy shoe.

Publicités