Plug

Plug.
Nom masculin.

Prise électrique.

Plug_Vape

« Non, le plug du vape n’est pas cassé. »

Publicités

19 réponses à “Plug

  1. Prononcé comme « joug », ou comme « bug »? Je conjecture qu’avec /g/ finale.

  2. Prononcé comme en anglais : [plʌg].

    « From Middle Low German and Middle Dutch plugge (Dutch plug), of unknown ultimate origin. » (Wiktionary.)
    Étonnant, je trouve, qu’on ne sache pas d’où sort le plug.

  3. Au fait, Grumbly, « plug » peut-il avoir une acception abominable en anglais aussi ? Il paraît qu’en français un plug peut être une chose qui ne manque pas de piquant. Vous trouverez à l’adresse ci-dessous quelques indications à ce sujet, ainsi qu’un commentaire vous faisant voir qu’un Aquinze peut être bien plus grognon qu’un Bougon-Macquart :
    http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2007/07/12/salade-electrique/#comment-50174

  4. J’ai consulté l’adresse, Sig. Hélas! Cet engin vicieux, comme le « plug » électrique quotidien, sont tous les deux d’origine anglophone et impuritaine, j’y parierais mes cuisses (loc. ?). Les francais les ont seulement importés dans la langue et le parquet. Le terme précis est « butt-plug ». J’en sais rien sur des versions autopropulsés, ou qui induisissent des décharges électriques plutôt que biologiques.

  5. Votre chemise, Bougon, juste votre chemise (« je parierais ma chemise »).

    Quant aux prises dans le parquet… En France, il y a un certain temps (27 ans exactement) que le Parquet ne met plus son nez dans les plugs…

  6. L’allusion avec les 27 ans m’échappe. J’intendais bien « Parquet » avec P majuscule, mais qu’est-ce que se passait à cette époque au sujet des juges?

  7. Oops: « Je voulus bien dire »

  8. Sorry, Bougon, raccourci sans doute trop court, qui m’a fait associer « plug » à homosexualité, puis homosexualité à dépénalisation de l’homosexualité (la loi du 4 août 1982).

  9. Pas avant 1982?? Mais ben oui que les plugs sont associés à homosexualité. Les femmes ont dejà leur jouets à elles. Bien qu’il s’en est fallu de peu que les féministes ne s’emparassent des plugs aussi, dans les années 80. Que sont-elles devenues, ces dévoreuses d’antan?

  10. Votre chemise, Bougon, juste votre chemise (“je parierais ma chemise”).

    Ben, Aquinze, et si Bougon veut parier ses cuisses ?! (Lesquelles ont déjà connu la pression des bas résille…)

  11. Cet engin vicieux, comme le “plug” électrique quotidien, sont tous les deux d’origine anglophone et impuritaine (B.-M.)
    qui m’a fait associer “plug” à homosexualité (A15)

    Au fait, je ne sais pas si cela a une quelconque importance dans ce débat, mais il semblerait que nos cousins de Mauricie et du reste du Québec disent « une plug ».

  12. Et au fait, c’est quoi un vape ? Un insecticide électrique ?

  13. Aux Etats-Unis, la coutume est de parier ses cuisses (« I bet my ass ») – mais seulement si l’on est certain de la chose, et ne court aucun risque de les perdre. Sinon, on parie sa chemise. Il me semble que pour les francophones aussi, les cuisses n’ont pas la même valeur qu’une chemise. Est-ce qu’ils valent plus, ou moins, qu’une chemise chez vous? Est-ce par prudence, ou par pudeur, que Aquinze ne parierait que « juste sa chemise »?

  14. Bouqon, vous avez le Q drôlement placé vous. Enfin, quoi que, en regardant bien, sous un bon angle…

    On dit aussi « j’en mettrais ma main à couper », ce qui est encore plus risqué que de parier la moindre pièce de vêtement, fût-ce de sous-.

    Je dirais que tout au plus Aquinze parierait son chapeau. Mais je me trompe peut-être.

  15. Aquinze, un vape* est un appareil destiné à éviter certains problèmes aux pieds, comme il est expliqué ici :
    http://abadguide.wordpress.com/2009/06/26/foot-problem/

    * un mot que je me dois d’ajouter à la liste

  16. Chose stupide … Honte verbale .. Tout le temps je voulais écrire « fesses » et pas « cuisses ».

  17. L’un se fondant dans l’autre, où commence l’un et où finit l’autre ?

  18. A propos de plug, je voudrais signaler deux belgicismes électriques (prononcé belgiciZme, ce qui est, en soi, un belgicisme, comme tous les mots en -izme…) :

    – « socket », pour « douille »*

    – « sucre » pour « domino ».

    http://fr.fotolia.com/id/1955017

    * en Belgique, on ne trouve que des sockets à vis, alors que la photo représente une douille à baïonnette. Je crois que la douille à baïonnette est une exclusivité française en voie de disparition. J’ai, à la maison, un vieux lustre 1930 hérité des grands-parents pour lequel je fais régulièrement provision d’ « ampoules à baïonnette » quand je vais en France, car on n’en trouve pas à Bruxelles.

    Mettons que je parte à Maurice avec mon lustre, après l’avoir rééquipé, par précaution, de douilles à vis : est-ce que le pas serait le même ????

    Il y a quelques années de cela, j’ai trouvé au Royaume-Uni de superbes clenches** de porte victoriennes en ébène qui m’ont paru convenir exactement aux portes de ma maison en Bretagne. Las ! il s’en est fallu de quelques centièmes de millimètres pour que le carré de la poignée s’adapte au mécanisme de fermeture d’une porte française.

    ** il paraît que « clenche » est un régionalisme : on l’utilise en Bretagne, mais aussi dans l’Est de la France. En Belgique, on parle de clinche…

  19. “socket”, pour “douille”
    Ah, il est amusant de voir que dans un pays francophone on utilise un mot anglais alors que dans un pays dont la « langue officielle » est partiellement l’anglais on utilise le mot douille — ainsi que des baïonnettes, ce qui devrait vous rassurer lorsque vous vous déciderez à emmener votre lustre en voyage à Maurice.

    Pour ce qui est de vos dizièmes de millimètres, rappelez-vous par exemple que deux pouces un quart ça fait 57,15 millimètres. Quand on commence à compter en 5/8, imaginez ce que ça peut donner.

    En Belgique, on parle de clinche
    Clenche : Terme du Nord et du Nord-Est, prob. issu de l’a. b. frq. *klinka, que l’on peut déduire du m. b. all. klinke, m. néerl. clinke « id. », d’orig. onomatopéique (TLF).
    (Accessoirement, le clinker est le mélange cuit de calcaire et d’argile que l’on broie pour faire cette poudre fine appelée “ciment”.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s