Gram

Gram (gramme).
Nom masculin.

Pois chiche.

La plupart du temps les grams, ou grammes, sont consommés en apéritif, autrement dit en gadjacks. Dans ce cas ils sont cuits et salés et prennent la forme de petites sphères lustrées particulièrement dures sous la dent — mais tellement encanaillantes.

Grams ne demandant qu'à être saisis avant d'être expédiés dans la bouche.

Grams ne demandant qu'à être saisis avant d'être expédiés dans la bouche.

Paquet de grams en gadjack.

Paquet de grams en gadjack.

MMcM, le végétarien polyglotte, demandait l’autre jour si les grammes qu’on avait joint à des brèdes songe étaient des Mung beans.
https://mauricianismes.wordpress.com/autres-clins-doeil/sur-un-dal-pouri/#comment-260
La réponse était ‘non’, ces derniers étant ce qu’on appelle des ambériques (grains de couleur verte lorsqu’ils sont crus et qui brunissent à la cuisson).

J’ai encore du mal à associer les grams avec des pois chiches car dans mon esprit les grams sont petits et sphériques alors que les pois chiches sont plus gros et de forme plus tarabiscotée. Pourtant, sur un paquet local de chick peas crus, et à l’instar du paquet de grams cuits visible ci-dessus, il était bien écrit « Kabuli gramme », autrement dit des « grammes de Kaboul » :

"Kabuli grammes" crus empaqueté à Maurice.

Grammes de Kaboul d'Australie crus empaquetés à Maurice.

Les pois chiches afghans constitueraient-ils une variété particulière ? A les voir comme ça, dans leur nudité, ça ne semble pas trop être le cas :

Grammes crus.

Grammes crus et cliquables.

Le mot « gram », aussi écrit « gramme », viendrait-il de l’unité de mesure ? Il serait tentant de le penser, vu la taille d’un gramme cuit, mais peut-être serait-ce aller trop vite en besogne, surtout quand on sait qu’il est employé dans un lieu n’ayant qu’assez tardivement adopté le système métrique.

(Article à compléter.)

Publicités

11 réponses à “Gram

  1. Le précieux Hobson-Jobson donnerait la clef du mystère pour ce qui est de l’origine de notre gram/gramme : il s’agirait d’un mot utilisé en Inde à la place de chanā ou dāna — signifiant grain en hindi — et qui proviendrait du mot portugais grão — signifiant grain lui aussi. Ce grão devenu gram a plus particulièrement été utilisé en Inde pour parler du pois chiche, et dans les régions où le gram peut être d’autres types de grains l’expression Bengal gram est employé pour parler spécifiquement de nos Kaboulis visibles en photo ci-dessus. Afghans pour les uns, Bengalis pour les autres, les espèces végétales voyagent décidément beaucoup.

    Il est amusant par ailleurs de voir que dans une île Maurice partiellement francophone le mot s’est occasionnellement francisé en gramme. A ce compte-là on aurait dû mettre sur le marché des sacs de mille grammes qu’on aurait appelés des…

  2. A voir, comme ça, vos « grams » sont indiscutablement des pois chiches. Ce que je trouve intéressant, c’est le lien que vous faites entre grams et grammes, en vous demandant si le mot pourrait venir de l’unité de mesure.

    Car on connaît plutôt l’évolution inverse – le pois qui devient unité de mesure, et plus précisément la graine du caroubier qui devint carat, mesure de masse pour les pierres précieuses, soit un sizième de scrupule et un tiers d’obole…

  3. un sizième de scrupule
    Sans scrupule aucun je pourrais « otter » le -z de ce sixième-là…

    L’obole était un objet physique, un grain, un petit caillou ou quelque chose dans ce genre-là ? Le TLF n’est pas très explicite à ce propos :
    « Empr. au lat. obolus «obole, monnaie grecque», «poids», lui-même empr. au gr. οβολός «monnaie athénienne valant 1/6 de la drachme attique», «mesure équivalente à 1/6 d’un chénice [mesure de capacité]». »

    Quant au gramme, l’Être Suprême seul sait d’où il vient.

  4. un sizième de scrupule

    Basse revanche, Sig, vous devriez avoir honte… Comme dirait le philologiste que je citais (charitablement) pour vous soutenir dans vos Siganus’ works, il faudrait écrire comme on prononce…

  5. Kom on pronons vou voulé dir ?

    Oui, certains ont essayé. Ça n’a pas très bien marché. Certains mettent toujours des accents en kreol, ce qui est mal.

    Au fait, le mot gramme vient lui aussi d’un mot (latin) utilisé en des temps reculés pour un petit poids — et non pas un « petit pois ».
    http://en.wikipedia.org/wiki/Gram

    Oui, j’ai honte. Je vais de ce pas me cacher la face (sous un drap).

  6. … sans parler du « grain » (unité de poids) qui valait un vingt-quatrième de scrupule, et du « gros » qui valait trois scrupules.

    Je ne sais pas si le gramme vient de l’Être Suprême ou d’ailleurs, mais il a quand même bien simplifié les choses, non ?

  7. zerbinette

    Vous n’y êtes pas du tout ! Les couturières n’ont aucun scrupule à mettre du gros grain dans les ceintures des jupes ! 😉

  8. zerbinette

    Quant au gram, c’est simple, il vient de .

  9. zerbinette

    Et l’obole, d’ici.

    L’obolos, broche (à rôtir) ou aiguille, a aussi donné l’obelisque (un peu lourd comme monnaie d’échange….) et l’obèle qui sert à signaler les t ou z intempestifs…. 🙂

  10. Zerbinette, il est amusant de voir que dans l’am stram gram auquel vous me faites penser* on trouve une fois encore le sens de grain pour gram selon la page de Wikipédia à laquelle vous renvoyez :

    « Une autre interprétation l’apparente à la persistance d’une incantation chamanique d’origine nordique en vigueur dans les veillées funèbres chez les Francs. Elle permettrait la possession de l’officiante par l’esprit loup. Les paroles originales auraient été :
    Emstrang Gram
    Bigà bigà ic calle Gram
    Bure bure ic raede tan
    Emstrang Gram

    ce qui se traduirait par :
    Toujours fort Grain
    Viens donc viens, j’appelle Grain,
    Surviens car je mande au brin,
    Toujours fort Grain.
    À manger !
    (Mos- incantation finale)
    Le brin (tan) étant la baguette des sorts, et Grain le « Grain de la Lune », le loup céleste. A rapprocher de Ysengrin, le nom du loup dans le roman de Renart. »

    Mais que le gram des Francs puisse avoir eu une influence sur le gram indien me semble impossible. Il s’agirait dans ce cas d’une étonnante coïncidence.

    L’origine du mot gramme (le poids) est amusante elle aussi : elle proviendrait d’une erreur de traduction. Selon Dauzat :
    « Latin gramma, petit poids (vingt-quatrième partie de l’once), du grec gramma, caractère d’écriture**, qui a pris le sens de “poids” par la suite d’une traduction erronée de scripulum (24e partie de l’once), pris pour un dérivé de scribere, écrire. »
     
     
    * merci, heureusement que vous êtes là pour veiller au gram !
    ** on devine la parenté avec la grammaire (grammatikê), l’art d’écrire et de lire les lettres

  11. Zerbinette, l’autre jour en pensant à l’Am stram gram je me suis souvenu de la formule que surtout nous utilisions lorsque nous étions petits :

    Poutou poutou poum
    Flam toum flam toum à la riquette
    Ba-té riss go.

    Ne me demandez surtout pas ce que ça peut vouloir dire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s