Archives quotidiennes : 2 juin 2009

Hansar

Hansar.
Nom masculin.

Scie égoïne.

L'hansar est celui qui, à gauche, a un manche en bois.

L'hansar est l'outil de gauche, celui qui a un manche en bois.

Jusque là, pas trop de problème, si ce n’est un bout de bois qui peut pincer un peu trop la lame quand on scie. Ça commence à coincer plus sérieusement lorsqu’on se penche sur l’étymologie. L’inventaire de Didier de Robillard, qui a été à l’origine de cette liste de mauricianismes, donc de ce blog, donne une origine française à ce mot. A son entrée hansar, il dit ceci :

Étymologie : “hansard”, “hansart”, fonds français (Chaudenson, communication personnelle).

L’universitaire Robert Chaudenson, grand spécialiste des créoles, aurait donc dit personnellement à l’auteur de cette Contribution à un inventaire des particularités lexicales du français de l’île Maurice que le mot mauricien hansar provenait d’un mot utilisé en France.

A consulter ce Parler normand qui nous a été bien obligeamment prêté, il semblerait en effet que le mot existe bien en Normandie au moins :

Hansart — Hachoir à viande.

Hansart — Hachoir à viande.    (Toutes les photos sont cliquables.)

Là où ça coince, c’est que j’ai déjà entendu un autre son de cloche. Ce week-end encore, quelqu’un, un septuagénaire, était adamant* que le mot hansar était une corruption du mot anglais handsaw, en quelque sorte de la même manière que le go-down avait produit le godame ou godon. Et je dois dire qu’à consulter Wikipedia on a de quoi être troublé.

A l’entrée égoïne on peut lire ceci :
Une égoïne est une scie à main en acier garnie de dents triangulaires affutées, et munie d’une poignée en bois ou en plastique.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Scie_égoïne
Un des atouts de Wikipedia, c’est que vous pouvez avoir l’article équivalent dans une autre langue, en cliquant sur le choix de langues dans la colonne située à gauche du corps de l’article. Dans le cas de la scie égoïne (article en français), il y a à ce jour un article correspondant dans cinq autres langues : Català, English, Español, Eesti et Português. Si on prend la peine de cliquer sur l’English potiche, on tombe sur un article portant le titre suivant : hand saw. Ceci est parfaitement corroboré par le Harrap’s : égoïne = handsaw.

Se pourrait-il que Didier de Robillard se soit laissé fourvoyer par les bonnes intentions du professeur Chaudenson ?
 
 
 
* Les traductions françaises du mot adamant — être convaincu de façon catégorique, ne pas en démordre — ne me semblent pas rendre complètement l’intime conviction contenue dans ce mot-là. Mais cela est sans doute subjectif.

Publicités