Bombonne (de gaz)

Bombonne (de gaz).
Nom féminin.

Bouteille (de gaz).

Le Trésor de la langue française n’inclut pas la bouteille de gaz parmi les objets susceptibles de répondre au nom de bombonne : « Grosse bouteille à large ventre, en verre entouré d’osier en grès ou parfois en métal, utilisée notamment pour la conservation de l’alcool. Synon. dame-jeanne, bombe. »

Il m’avait par ailleurs semblé qu’en français standard on parlait plutôt d’une bouteille de gaz que d’une bombonne de gaz. Cependant, sur Google on trouve beaucoup de « bombonnes de gaz » qui n’ont pas grand-chose de mauricien.

Bombonne de gaz

« J’ai un collègue qui, pour parler d’une bombonne de gaz, prononce à chaque fois « bobonne », même après qu’on se soit moqué de lui à cause de sa façon de dire. »

Peut-être l’expression « bombonne de gaz » ne constitue-t-elle pas tout à fait un mauricianisme, mais la quasi inexistence de la « bouteille de gaz » relèverait du mauricianisme en négatif.

Publicités

8 réponses à “Bombonne (de gaz)

  1. zerbinette

    Chez moi, on parle d’une boNbonne de gaz ! Vous m’avez beaucoup surpris avec votre bombe ! 😉

    Mais, à vrai dire, je ne suis pas sûre que bouteille ne soit pas plus utilisée.

  2. Est-ce à dire que vous êtes sûre que « bouteille » est plus utilisé chez vous ?

    J’ai vérifié dans le Grand Larousse et dans le Petit Robert et aucun ne dit qu’une bonbonne* peut être cylindrique et contenir du gaz. Incroyable, non ? Seul le Harrap’s a ceci : « bonbonne de gaz gas canister ».
     
     
    * Les deux graphies, avec un m- et avec un n-, sont acceptées. Mais quand j’étais petit on m’a appris que devant les lettres -p et -b on mettait un m-. Puisque je suis un petit garçon obéissant, j’écris bombonne.

  3. Les bonbonnes de gaz ont fait « la une » récemment…

    http://www.liberation.fr/economie/0101580204-explosif

    Je suis comme Zerb : je ne saurais dire si l’on emploie plus souvent bonbonne ou bouteille (on entend également les deux), mais je suis sûr qu’on ne lit jamait boMbonne !

    Un chouette article sur la question :

    http://tf1.lci.fr/infos/economie/social/0,,4503476,00-la-bonbonne-de-gaz-.html

  4. Les bonbonnes de gaz ont fait récemment la une, par ici…

    http://www.liberation.fr/economie/0101580204-explosif

    Comme Zerb, je ne saurais pas dire si on emploie plus bonbonne ou bouteille (je pense que ce doit être également partagé).

    Mais je suis sûr qu’on ne voit jamais écrit boMbonne.

    Sinon un chouette article sur la question :

    http://tf1.lci.fr/infos/economie/social/0,,4503476,00-la-bonbonne-de-gaz-.html

  5. Puisque je suis un petit garçon obéissant, j’écris bombonne.
    Rassurez – moi: vous mangiez quand même des bonbons ? 😉

  6. Pas tellement de bon-bons, plutôt du lait en poudre. Ou, quand j’avais un peu d’argent à portée de la main, des « gâteaux dilait », lesquels coûtaient cinq sous pièce. Pour une roupie j’en avais vingt, c’est-à-dire un cornet en papier journal rempli de carrés roses. Il m’arrivait alors de monter sur la dalle pour aller les manger, tout seul, en Suisse (si c’est bien comme ça qu’on dit).

    Repensant aux bombonnes, il me semble avoir entendu « bombonne de plongée » ici-bas. Je n’ai pas l’impression que cette expression soit utilisée en français standard, les « bouteilles de plongée » paraissant avoir l’exclusivité, non ?

    (Accessoirement, alors que nous cherchions une adresse en Espagne, plusieurs passants nous indiquaient « la estacion de bomberos ». Nous n’arrivions pas à comprendre ce qu’une histoire de « bombes » avaient à faire avec notre quête. Ce n’est qu’un certain temps après que la lumière fut : les bomberos, ces espèces de bombardiers, n’étaient finalement que des pompiers.)

  7. Aquinze, vos commentaires étaient restés bloqués dans la boîte à spams. Un lien de trop peut-être, ou une IP suspecte…

    Pas de bombonne pour vous donc ?

    Ce que je peux dire pour ma part, c’est qu’ici je n’ai jamais entendu employer le mot « bombonne » pour parler d’une bouteille en verre, peu importe sa taille ou sa ventripotence. (Il faudrait mettre un disque de Brassens pour cela.) En revanche « dame-jeanne » peut s’entendre.

    Mardi, les salariés de Nortel ont menacé de faire sauter leur entreprise à l’aide de bonbonnes de gaz.
    ► Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas si facile que cela de provoquer une explosion à l’aide d’une bombonne de gaz. Pour qu’il y ait explosion il faut un mélange relativement précis de butane (ou de propane) et d’air. Le butane ne peut pas exploser dans la bombonne même puisqu’elle ne contient pas d’oxygène. D’une certaine manière, dans un usage domestique, le pétrole est plus dangereux (voir la note précédente).

  8. Pingback: Lorraine zerb | Insidercoachin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s