Archives quotidiennes : 24 novembre 2013

Item

Item.
Nom masculin.

Chose, article, produit, élément, unité, rubrique, point, truc…

Prononcé “y t’aime”, ou “iThème” si on préfère.

"autres items islamiques etc..."

« autres items islamiques etc… »

Interrogés par l’express, des recteurs disent qu’il leur a été déconseillé, voire interdit d’approuver des danses «Western» pour le Music Day. Raison : selon nos recoupements, lors d’une fonction il y a quelques années, de hauts responsables du ministère auraient eu la malencontreuse surprise d’apercevoir les dessous d’une fille pendant qu’elle dansait. Ainsi, sur quatre recteurs interrogés, trois disent qu’au niveau du choix des prestations, ils n’ont retenu que certains items. «Les élèves voulaient danser mais nous préférons privilégier le chant. Ce, tant que nous ne sommes pas sûrs des paramètres par rapport aux danses», confie une rectrice.”
(L’Express, 28 juin 2013.)

Ce commerce vend des objets uniques venant d’Asie. Cela grâce à l’initiative d’une toute nouvelle firme, Imiloa. L’occasion de découvrir des vêtements et des accessoires exclusifs en provenance des côtes mystiques de l’Inde dans un magasin proposant un seul exemplaire de chaque item mis en vente. Un concept nouveau pour les Mauriciennes.”
(Le Défi, 8 juillet 2012.)

Et d’ajouter : « L’écart entre les riches et les pauvres devient plus large. » « Des sommes astronomiques sont dépensées sur des items qui ne sont pas prioritaires alors qu’elles auraient pu être utilisées pour le confort de ces pauvres », a-t-il fait ressortir. Selon lui, la nouvelle carte d’identité nationale, qui coûte au pays Rs 1,2 milliard, constitue un acte de provocation envers ces 270 000 personnes.”
(Le Mauricien, 23 septembre 2013.)

On ne se rend pas compte du nombre d’items que comporte l’ameublement d’une maison, d’un appartement ou d’une villa. Il y a les meubles, les rideaux, les bars de rideaux, les lumières dites décoratives, les tapis, les matelas, coussins, et accessoires décoratifs. Il y a aussi la vaisselle, les verres, les couverts, accessoires des cuisines, les casseroles, les petits équipements, la télévision et la literie.”
(Business Magazine, 27 mars 2013.)

De nouveaux produits respectueux de l’environnement
[…] Des items qui proviennent d’Europe, conçus par le leader mondial «Rentokil», explique Sébastien Hardy.”
(L’Express, date non précisée.)

Les items se classent dans 4 grandes catégories :
– le bâti, qui constitue le patrimoine construit,
– le culturel, qui correspond aux us et coutumes propres à l’île Maurice,
– l’environnement, qui correspond à des sites naturels ou à des êtres vivants uniques à Maurice,
– les objets, qui sont du matériel ancien dont l’histoire ou le fonctionnement a un intérêt particulier en rapport à la vie mauricienne.
– des personnalités qui ont marquées l’histoire de Maurice
.”
(Site SOS patrimoine en péril.)

Il a expliqué que ce jour-là le ministre des Finances d’alors Rama Sithanen avait présenté le Finance Bill dont le but est de donner force de loi aux mesures budgétaires. Or, a-t-il dit, le gouvernement avait pris la mauvaise habitude de faire de ce texte de loi un Omnibus Bill en y incluant des items qui n’ont rien à faire avec le budget.”
(Le Mauricien, 3 octobre 2013.)

Il ajoute que chaque conseil de district dispose d’un budget sous l’item bien-être et qu’il peut y puiser pour des telles activités.”
(L’Express, 25 octobre 2013.)

En français de France le mot item n’est en général pas utilisé dans le même sens et avec la même fréquence qu’à Maurice. Dans un usage français normal, quoique probablement vieilli, on le trouve comme terme de commerce ou de comptabilité, “item” étant alors souvent un adverbe signifiant “de même”, “en outre”, “de plus” dans un compte, une liste, etc. On le trouve aussi comme terme spécialisé de linguistique en tant qu’élément d’un ensemble (e.g. “items lexicaux”, “items grammaticaux”, etc.). Il arrive aussi qu’il soit utilisé, toujours en France, comme terme spécialisé de l’enseignement, par exemple à propos des “items d’un test”, ou des “items d’un tableau”, et il est à peu près équivalent dans ce cas au mot question, ou à l’expression élément d’appréciation. La plupart du temps il n’est pas utilisé en dehors de ces contextes particuliers, sauf dans des emplois qui relèvent alors de l’anglicisme. Et c’est ce qui a dû se passer à Maurice, et de longue date, là où l’anglais a certainement influencé le français local pour ce qui est de ce mot à consonance latine, un mot qui faisait déjà partie du lexique francophone. Tant et si bien que bien des Martiens sont fort étonnés quand on leur dit que leur usage du mot item n’est pas très français. On retrouve une situation similaire au Canada, pays (partiellement) francophone lui aussi sous influence anglaise. On peut d’ailleurs remarquer que plusieurs gardiens québécois du bon français — c’est-à-dire, en général, du français désanglicisé — font la chasse aux items mal utilisés.

Règlemens sur les arts et métiers de Paris (Etienne Boileau), XIIIe s. Publié en 1837 par G.-B. Depping.

Règlemens sur les arts et métiers de Paris (Etienne Boileau), XIIIe s.
Publié en 1837 par G.-B. Depping.

Publicités