Feu le cordonnier

Cordonnier--Port-Louis_436

All those whose have
their shoes please
come and collect them.
The shoemarker is no
more.

He used to sit on the threshold of his little hut, the feet on the walkway, often chatting with a nearby watchman. The hut was packed with stuff, mostly shoes and other leather objects. He had a white beard.

Champalles--Cordonnier--Port-Louis_184

Cordonnerie
Lepep
Réparations des
chaussures
champalles
balrine etc
ici

Lakaz_cordonnier_513

 

 

Lundi cordonnier
Avenue des Sutor(s)

 

 

 

_______

Mise à jour du 13 juin 2013.

Cordonnier_977

Un exemple de résurrection ?

13 réponses à “Feu le cordonnier

  1. Gro Zippo

    Champal, un mot que j’avais presque oublié !
    On aurait pu aussi trouver des kalpas (dibwa) dans la liste; un client serait venu tir so kal, tir so kal, tir so kalpa.

  2. Presumably it should say « all those who don’t have their shoes », no?

  3. For those who need to collect their shoes, a proof is needed too🙂

  4. Siganus Sutor

    > GZ — Et on aurait pu ajouter “tir so go, tir so go, tir so goblet”…
    Champal : c’est en pensant à l’éventuel billet consacré à ce mot que j’avais pris la deuxième photo, tirée longtemps avant la première.

    > JC — I suspect that what was meant was something like “all those who still have their shoes with the cobbler, please come and collect them”. When and I took the first picture, I had my shoes (on), but I didn’t go to collect them, or any other shoes. In fact the person who wrote that could have thought of the shoeless.

    > Y — Well, it happened to my wife when she went to collect her shoes (I think they were champals by the way) that the guy couldn’t find them. He had probably given them to somebody else. But you will note that this one was in fact a shoemarker. He might have put a mark, or several marks, on his clients’ shoes in order to know which one belonged to whom. But he’s dead now, and his workshop is closed.

  5. Lorraine lagesse

    NON, c était trappe mo GO trappe MO GO….et le reste on le sait….
    Ici a R du rempart, on dit CONDONIER..
    C est miraculeux comment le condonier se retrouve dans toutes ces paires de savates deux lédoigt…boots, mariposa, etc etc..car ils sont tous entassés l un sur l autre sans etiquettes…sans doute reconnait il le propriétaire par l aspect initial de la chaussure…ou par l odeur…
    L habit ne fait pas le moine dit on., .ici c est la chaussure qui fait son homme….Cordialement

  6. Siganus Sutor

    En effet, Lorraine, “trap mo goblé”, c’est ce que j’ai fini par réaliser quelques temps après avoir posté mon commentaire hier matin. Est-ce que vous vous souvenez du reste de la chanson ?

    On dit condonnier à Rivière du Rempart ? Voilà qui est bon à savoir. Tant pour parler du métier que du poisson ?

    Quant aux piles de souliers entassées dans le cagibi des condonniers, cela laisse en effet songeur. Ma chère moitié m’a confirmé que ce sont 2 paires de champals qu’un sutor lui a égaré. Elle lui en veut encore.

  7. >Lorraine lagesse
    Votre « mariposa » (papillon en espagnol) m’a frappé. De quoi il s’agit ?

  8. Siganus Sutor

    Jesús, je me suis posé la même question. Sur ce blog-ci il a déjà été fait mention de la marepoza, un mot apparemment utilisé en Algérie pour parler d’une lampe à huile. C’était en août 2009, sur la note Quinquet :

    — À notre arrivée, on s’éclairait à la marepoza, n’est-ce pas ? Une pitoyable mèche flottante sur une tache d’huile, tu t’en souviens ?… Avec quoi nous nous éclairons ce soir ?
    — Avec un quinquet.

    Mais il ne me semble pas avoir jamais entendu parler de mariposa à propos de chaussure, tout cordonnier que je sois.

  9. Voici des boîtes de « mariposas », utilisées surtout pour les mettre devant les saints. La marque est « San Juan Bosco (le foundateur des Salesiens) : http://antiguedadesurbanas.blogspot.com.es/2012/03/lamparillas-de-aceite.html
    On peut voir aussi deux « candiles ».

  10. Je n’étais pas venu revoir votre blog depuis que vous aviez déposé sur « Le Tourne-à-gauche », peu après son lancement, un commentaire (dans la rubrique « A propos » qui figure tout en haut de la page d’accueil).

    J’aime vos photos et votre regard, bravo !

  11. Bonjour, je n’ai pas trouvé où pouvoir laisser un message et prendre des informations, alors, je viens ici en espérant avoir une réponse. Voilà, je suis tombée amoureuse de l’ Île Maurice et je voudrais parler le créole et améliorer au fur et à mesure mon parlé. Seulement je ne trouve pas beaucoup d’information à ce sujet et je suis retombée ici, en écrivant  » kosé creol morisyen » et là je vous trouve. Apparemment et je n’ai pas fait le tour mais votre blog à vraiment l’air intéressant. Si je veux apprendre le créole mauricien, est-ce que je suis au bon endroit ? merci d’avance pour votre réponse et je file de suite lire (j’en ai pour un moment) lire votre blog depuis le début. A bientôt Mallory

  12. Siganus Sutor

    Dominique, vous me voyez ravi si j’ai pu vous faire plaisir.

    Mallory, ce blog-ci n’est en principe pas consacré au créole mauricien mais plutôt au français tel qu’il est parlé à Maurice. Toutefois, comme il a été évoqué dans un des premiers billets, tous deux se prêtent mutuellement et continuellement des mots et des expressions, ce qui fait qu’il est difficile de parler de l’un sans parler de l’autre. C’est pourquoi vous trouverez pas mal de références au créole dans les billets et les commentaires postés ici. Mais, une fois encore, ce n’est pas un blog consacré avant tout au créole mauricien. Il en existe peut-être un, mais si tel est le cas je n’en ai pas encore entendu parler. Si vous voulez apprendre à parler créole, la meilleure méthode est de le faire, i.e. de le parler, après avoir bien entendu écouté ce qui se disait autour de vous.

  13. Lorraine lagesse

    re JE répond bien tardivement ayant zappée ce message de Goblet…
    MOI je connaissais trap mo go…go….te..: .trap mo li, trap li , trap mon lipied ou un autre «  »LI » » juron bien salé qu on dit ici souvent surtout quand une voiture vous double…
    Mariposa…nulle idée mais cela sent l Espagne ou le soleil..Je vous enverrais une photo de mon CONDONIER d ici…quant au POsson..je me souvient seulement que ma vieillle tante..disait au chinois de la boutique » »
    eh ou sinois..trap POSSON (salé sans doute) mette dans coffre l auto.. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s