Zéro point, zéro traka

Penalty Points System in Mauritius
Road Traffic Amendment Bill passed in Parliament in July 2012

MPF--Permis_a_points--Recto

(Clickable images)

MPF--Permis_a_points--Verso

The now usual mix of “official” English and “unofficial” (i.e. “badly written”) Creole in government communication.

 

_______

10 March 2013 update

Complex and possibly expensive tools freshly bought to get lepep admirab a good score:

Radar_Paillote_(Candos)_91

(These photos were taken on the road between La Louise and Carreau La Liane, a few hundred metres from the entrance to Candos’ hospital.)

Radar_Paillote_(Candos)_90

 

_______

12 March 2013 update

More efforts on the government’s part to give good points to each and everyone…

– Phoenix main road (A10), about 250m from the Phoenix police station:

Phoenix_speed_camera_07

– St-Paul road, approximately midway between Winner’s and Gymkhana:

St-Paul_speed_camera_06

8 réponses à “Zéro point, zéro traka

  1. Siganus Sutor

    John Cowan: English « as of yesterday », not « as (at) yesterday ».

    Government of Mauritius: As at 15.09.16 effective penalty points = 10

  2. Tout simplement parcequ’à Maurice on considère que le langage « parlé » fait autorité. J’imagine les « boss » de la communication à Maurice :

    – Eta hé! Tourv en lidé pou sa zafer permi a point la do!
    – Bé guété. Si to ena zéro point, to péna problem.
    – Anou met sa zéro point, zéro problem.
    – Bé mama la pa pé rant dan sa rond la. Mari traka sa.
    – Ala li la. Metté: zéro point, zéro traka.

    Sig, cela veut dire que les accents ont sauté quand on a mis les majuscules. Le badge est tout en Kréol. Les as de la com’ du gouvernement font comme les autres : il n’y a pas de tout français, tout anglais ou tout Kréol. On mélange directement ce à quoi on pense. On utilise les anglicismes reconnus dans le langage courant. En fin de compte on s’adresse à une population qui comprend ce mélange non ?

    Sur un autre plan, je ne comprends pas le choix du système de permis à points cumulatif. En France c’est le contraire. On part avec 6 points pendant 3 ans quand on est un jeune conducteur et on récupère 2 points par an. Quand on est devenu conducteur mature, on a donc 12 points si on n’a pas commis d’infractions entre temps. Toute infraction coûte des points et les permis arrivés à 0 sont retirés.

    D’autres questions me titillent :
    1/ A-t-on prévu les stages de « déduction de points » (équivalent du stage de récupération de points ici)?
    2/ N’est-ce pas là une nouvelle arme pour les gabelous pour se faire graisser la patte ?
    3/ Combien coûtera un point dans la main d’un gabelou?

  3. Siganus Sutor

    Pépé, en effet, le mantra “zéro point, zéro traka” pourrait bien “parler aux gens”, comme on dit. Surtout aux plus jeunes. Mais je dirais pour ma part que ce qui fait autorité (hum, j’ai failli écrire “authorité”), c’est avant tout l’écrit, surtout sous sa forme anglaise.

    Pour ce qui est des pwin — comme cela aurait dû être “officiellement” écrit —, qu’on parte avec un certain capital susceptible de s’éroder au fur et à mesure des contraventions jusqu’à épuisement du stock ou qu’on parte avec zéro points de pénalité jusqu’à décrocher le jackpot à disons 16, c’est un peu kif-kif. Ça n’est pas sans me faire songer à l’école secondaire : de la sixième à la première & terminale dans le système français, de la première (form I) à la sixième (form VI) & HSC dans le système angloïde que nous avons. Au bout du compte cette façon de compter ne change rien aux études elles-mêmes.

    Pour tenter de répondre à tes questions :
    1/ Je ne sache pas que pour l’instant il soit prévu des stages de déduction des points. Cela est censé se passer automatiquement. Au bout de 3 ans les points de pénalité sont enlevés.
    2/ C’est ce que plus d’un citoyen appréhende. La plupart des gens reconnaissent que l’anarchie règne souvent sur nos routes. Mais je ne suis pas certain qu’une majorité de personnes pense que le permis à points résoudra le problème. La mesure risque de devenir particulièrement impopulaire si elle donne lieu à des abus. Qui plus est, pour pouvoir punir les gens de façon acceptable (et acceptée), il faut que la sanction soit ressentie comme étant justifiée. Si au fond de moi je sais que j’ai fané, je serai plus à même d’accepter qu’on me retire des points. Par contre si pour une raison qu’on a du mal à comprendre on a mis un panneau 50 ou 60 km/h sur une route de campagne qui ne présente aucun danger particulier et qu’on m’enlève 4 points pour avoir passé là à 75 km/h, alors le sentiment d’arbitraire et d’injustice qui en résultera peut se révéler dur à digérer. Pour que le système soit accepté il faut une plus grande rationalisation de la signalisation routière, laquelle pèche souvent par son inconséquence à Maurice, et un code de la route moderne.
    3/ Le dernier point pourrait effectivement coûter très cher dans la main d’un gabelou. Surtout si le métier qu’on exerce dépend grandement de son permis de conduire.

  4. Dan kiltire morisien et mo penser presque partout, nou tout rode score maximum points ki li dans l’examens ou meme dans la vie (zouer football par exemple). Alors, le concept de « zero points, zero tracas » li tout a fait en lenvers. D’ailleurs si mo rapel bien, l’express ti ekrire 1 article (ou ene opinion) lo sa choix kine faire entre de 0 -> 15 points et de 15points -> 0 en comparant bane pratiques dans lezot pays.

    Ene coter nu dir zenfant travaille bien pu gagne plis points, et kant li vine grand, bisin dir li, faire ene maniiere pas gagne oken points🙂

  5. @Sig : en effet, le système semble être déréglé. Nous avons là, le cas typique de trouver des moyens de punir des conducteurs alors qu’il serait plus judicieux d’investir dans d’autres parties comme la signalisation, la formation des usagers et peut être la remise à niveau du code de la route.

    Un exemple, le retrait de permis suite à la perte de tous les points en France exige un passage par la case départ, soit tout le code de la route avant de reprendre des cours de conduite.

    @Yashvin : vré sa. Selma pa blié, dans nou sistem lédikasion moins to éna inité plis to bon😀 . Ironi nou péi.

  6. haha, zoli observation sa, mo pane pense sa ditout.

  7. Siganus Sutor

    Yashvin, bizin voyaz lézé. Get lécourse : kan met boukou stones lor enn souval ki so handicap fort, li pli tasé, non ?

    Pépé, kisann-na inn gaign 6 inité dans SC ? Toi ? (Moi non…) Investir dans la formation des conducteurs, certes, mais aussi dans celle des policiers !

    Siganus Sutor,
    zéro pointé (pour le moment)

  8. Je ne m’engagerai pas dans la discussion concernant ce que nous appelons en France le « permis à point » ( que les Français, dont on connait le caractère frondeur, résument en : « plus tu te fais prendre, moins t’as de points »… les Français ont inventé le jeu du gendarme et du voleur, ne l’oublions pas!) mais je reviens sur le slogan zero point, zero traka qui m’a tout de suite fait penser à un slogan publicitaire d’une mutuelle d’assurance automobile française dont le slogan depuis quelques années est « zéro tracas, zéro blabla » , laissant croire à ses assurés que, chez eux, on ne discute pas : « vous êtes assuré, on vous rembourse, pani problem ». Naturellement, la réalité est sans doute bien différente…
    Un exemple de cette pub ( pour entendre le slogan, écoutez jusqu’au bout!).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s