Cimetière de Cap Malheureux

Trésor de la langue française :

Fér. 1768 note : “Les Angevins et les Manceaux disent cemetière; d’autres disent cimitière.”

Diksioner Morisien :

Simitier [simitje:r] n. Plas kot anter bann mor. Nepli ena plas dan simitier Sinzan, be kot pou ale kan pou mor ? Var. Simitir.

 

Ω

 

 

Ω

 


Ici repose
Moonsamy Moonien
Né : 14 Jan 1929
Décédé 26 Nov 2005

 

Ω

 

M. L. Gaston Loumeau
Né le 23 janvier 1927
à Beau-Bassin
Décédé le 6 juillet 1999
à Grand-Baie

 

Ω

 

Issop Ackbarally
décédé 9.10.58
âgé de 59 ans
————–
Abdool Monaf Ackbarally (Muslim)
décédé 12.9.79
âgé de 41 ans

 

Ω

 

Ci-gît grand mère
LI CHIP SANG
1.9.29
Aimée de ses enfants
et petits enfants
 
Ci-gît
RENE LI THOY FONG
LIP CHIP SANG
11.05.1923 – 29.02.2004
Ici, dans ce lieu où tu
reposes père bien-aimé
puisses-tu trouver la
paix de l’âme en union
éternelle avec Dieu
qui t’a accueilli
Affectueuse
reconnaissance de tes
enfants qui t’aiment.

 

Ω

 


Ici repose
Mme Suttia Moothoor
âgé 67 ans
Plus connu Santee
Maman Facteur
Décès le 13.1.2004
Namasté

 

Ω

 

786 / 92
DUA – E – MAGHFIRAT
Marhoum
AKTAR PARWEYS MAKOUN
(MONGOL)
34 ANS
DÉCÉDÉ LE 12 AOUT 2008
(10 SHABAAN 1429 HIJRI)
—————————-
MARHOUM
MUSSA MAKOUN

 

Ω

 


Ici reposent
VEENA COOPEN
Décédée 1971
A l’âge de 35 ans.
MARDAYE CAMATHEE
Décédée le 14.02.1982
A l’âge de 80 ans.
RENGAYA COOPEN
(TAMBY)
Décédé le 07.11.1997
A l’âge de 53 ans.
SAMY COOPEN
20.4.1941 – 7.3.2012

 

Ω

 

Nom: Oomar Boojawoonah
Age : 61 ans
Repose : 8.10.78

 

Ω

 

Sunildath Sookha

B: 20th-2-1963
D: 11th-1-1999

 

Ω

 

 

Ω

 

 

Ω

 

 

 

_______

Tombe-tante
■■■■■■ Colours of Mahebourg’s Cemetery
Flic en Flac Cemetery
Dollar ?
Tombe d’une ange
Tombaliste
Union John

Publicités

26 réponses à “Cimetière de Cap Malheureux

  1. Il y a un banian géant dans ce cimetière, j’ai dormi entre les racines une nuit de cyclone en 1994. J’avais fugué.

  2. Siganus Sutor

    Tu avais fugué le 10 février 1994 ? Si tel est le cas, cette nuit-là, la nuit des pétards mouillés, je n’étais pas très loin de toi. Une nuit d’inquiétude quoi qu’il en soit.

    Vers la fin des années 70 il y avait de grandes racines de laffouche qui s’étendaient dans le vide au-delà de la “falaise” en bordure de cimetière. Quand on sautait dans le vide pour tomber sur le sable en pente quelques mètres plus bas, le cœur semblait s’arrêter un bref instant…

  3. Je ne me rappelle pas de la date mais c’est bien en février, donc ça doit être ça. D’ailleurs, je me suis retrouvé là bas parce que je n’arrivais pas à trouver la maison d’un ami habitant de ce village. L’ironie du sort est que sa belle famille habitait dans l’une des maisons en tôle ondulé construites sur les hauteurs juste derrière le cimetière avant le carrefour donnant sur l’école primaire.

  4. Siganus Sutor

    Juste à côté de cette plaine de football ?

    Peut-être valait-il mieux ne pas passer Hollanda dans une maison en tôle, après tout.

  5. Exactement! Ça me fait quelque chose de revoir ce coin. Je n’y suis que repassé en voiture, deux fois ces 3 dernières années. Pas le temps de faire un pèlerinage.

    Pour ce qui est du cyclone, les racines de banian sont peut-être plus protectrices que de la tôle.

  6. "Quintus Porcius Mauritianus"

    Sigane, c’est un plaisir de vous lire; plus spécialement dulce est, de mon exil calédonien, de voir ces images de paysages si familiers, si empreints de souvenirs, d’odeurs de jujubes écrasées, de la mer.

  7. What’s the giant thing, near the horizon, that looks like the Titanic sinking?

  8. Mr. Crown that would be the Gunners Quoin. An island off the North coast. It is known by scientists to be an island supporting strong hot underwater currents where sharks come for reproduction. Seems to be the only place where shark reproduction has been filmed.

  9. zerbinette

    Très intéressantes photos (comme d’habitude). Le Cap est-il malheureux à cause du cimetière ou l’était-il déjà auparavant ?

    C’est toujours un peu magique un cimetière qui donne sur la mer même si on ne peut pas forcément être enterré sur la plage

    A propos de cimetières, connaissez-vous ce proverbe ?

    “Les Angevins et les Manceaux disent cemetière; d’autres disent cimitière.”, tant qu’ils ne disent pas cimeterre !

  10. Lorraine. Lagesse

    Je viens de laisser un long commentaire mais il a disparu est ce un fantôme qui l aurait avaleeeeeeeeee????

  11. Lorraine. Lagesse

    Nos cimetières sont tres intéressant a visiter, lieu d’ histoire …..magnifique travail de pierres tombales,,visitez donc celui de Pamplemousses ou helas un des mausolée grandiose de la famille Bourgault du Coudray , tombe en ruine.faites vite des photos de tous nos petits cimetières prives,certains comportant des tombes avec des signes maçonnique.
    Voyez le cimetiere de L Ouest une page de notre histoire y est…celui de la Ville Blanche aussi.
    N oubliez pas le cimetiere marin de Souillac ou repose R E Hart
    Il y a DEJA sur un site le relève et les noms de cimetières mais si vous ETES amateurs, allez en paix. Faire vos photos. Car. Personne ne viendrait vous réclamer des sous pour se faire photographier…!!!!
    Attentions celui de Bois Marchand, l environnement n est pas fameux..Existe aussi le cimetiere juif a Bois Martin…encore uneage de notre patrimoine.
    Qua,t a Cap Malheureux le nom donne est du au Cap….d’ un navire qui ETAIT malheureux en vue de la passe , et qui souvent faisait naufrage dans ces lieux….et nullement a cause du cimetiere ou ne sont plus mal
    Heureux, ceux qui y sont….!!!! Au fait je me demande toujours. Pourquoi faut il mettre les corps dans un cercueil au lieu de les mettre en terre ( ou ensable) ce qui nous ramène au plus Pres de ce que dit l évangile et autre instructions religieuse «  » tu es poussière et poussière tu reviendras… » »
    Ainsi fertiliserons nous nos terres…
    Haut les coeurs.L

  12. Cimitiere existe en gallo alors que cette forme se retrouvait en français, aux XVe et XVIe siècles :
    « […] et pourtant fut colloqué et mis en ung lieu vaste, prés le cimitiere du temple, et dessus son corps, l’epytaphe qui s’ensuit […] (Antitus, Poésies).

  13. Merci beaucoup, M. Le Beagle. Ça s’appelle (Gunners Quoin) en français aussi?

  14. In French it is more of a « suggested » translation : Coin de Mire which in itself doesn’t exist as an expression in this language. You do have « point de mire » which literally means « target ». Hence the mixed translation « coin » to stay close to the angled aspect of the island for « quoin » and « point de mire » to relate to the « target » a gunner would be watching.

  15. zerbinette

    Détrompez-vous Pépé, le coin de mire existe bel et bien :

    c’est un coin de bois d’orme ou de chêne long de 12 à 15 pouces, large de six à huit, & de huit ou dix pouces d’épaisseur à la tête, qui se réduit à un pouce ou deux vers la queue. On met souvent un manche à la tête du coin de mire pour s’en servir plus commodément. Son usage est d’élever plus ou moins la culasse du canon, suivant la position des objets fur lesquels on veut le pointer.

    Cité également mais plus succinctement dans le Littré.

    Les Anglois ayant bouté les François auraient adapté ce toponyme à leur sauce ? « Protruding out from this plateau are two small peninsulars; pointing north and south, which in more modern times, came to look like the shape of the coin from the end of a gun, thus giving the name of the island (though I like to think it looks more like a Sunrabbitfish).
    J’ai trouvé un autre « Gunners Quoin » en Tasmanie.

    Merci Lorraine, j’ai vu en recherchant que ce cap serait celui du naufrage du bateau de Virginie (celle de Paul).

  16. Merci pour la correction Zerbinette, mes recherches n’étaient visiblement pas assez poussées.

    En ce qui concerne le bateau de Virginie, le Saint Géran, c’est un peu plus loin, au Nord-Est (même Nord-Nord Est) de l’île que cela s’est produit près d’une autre île, l’île d’Ambre. Il y a, d’ailleurs, un monument érigé à Poudre d’Or, non loin de l’hôpital, pour préciser cela.

    En parlant de Poudre d’Or, j’invite tout le monde à se délecter du merveilleux roman de Natacha Appanah, Les Rochers de Poudre d’Or.

  17. Siganus Sutor

    Pépé : Pour ce qui est du cyclone, les racines de banian sont peut-être plus protectrices que de la tôle.

    Ça dépend. Si la tôle, est bien fixée et que la charpente est capable de résister aux cyclones, ça ne devrait pas bouger. Par contre les banians sont des arbres relativement fragiles. Il existait de grandes et belles allées de laffouches au bord de certaines routes, dans lesquelles certains cyclones ont fait des ravages.

    À l’est de l’île d’Ambre on trouve même une “passe Saint-Géran”. Tout cela est loin de (ou du) Cap Malheureux.

    Ah oui, c’est bien Les Rochers de Poudre d’Or ? De Natacha Appanah (3 a- dans le prénom + 3 a- dans le nom de famille, il faut le faire) je n’ai lu qu’un roman se passant à Blue Bay. Cela m’a trop peu plu pour me donner envie de recommencer une fois encore avec le même auteur.

  18. En effet, sur la route de La Gaulette on en croise encore de banians déracinés. Comme quoi.

    Le roman que tu as lu est Blue Bay Palace. C’est assez glauque comme histoire. Natacha Appanah écrit des histoires dans ce style là. Que veux-tu ? Les Rochers de Poudre d’Or est une histoire romanesque sur l’arrivée des Indiens à Maurice. Je me rends à l’évidence qu’il y a peu de gaieté dans ses oeuvres mais cela reste bien écrit.

  19. Siganus Sutor

    Il peut s’agir d’une histoire dure, mais si c’est bien écrit je pense que ça vaut la peine d’être lu. (Encore heureux !) Quand c’est glauque et que l’écriture est moyenne, alors je m’ennuie et le livre me gave grave, comme disent les Français je crois. Ananda Devi, par exemple : son Pagli a fini par me faire rire tellement il était truffé de métaphores à la gomme arabique. Mais je ne suis pas sûr d’avoir pu le terminer. Ce n’est pas toujours la liesse chez Shenaz Patel, mais je trouve ses livres bien plus lisibles.

    Enfin, question de goût tout cela, sans doute.

    _______

    PS — Un livre que, pour ma part, j’ai bien apprécié quand bien même il n’était pas toujours joyeux-joyeux :
    https://mauricianismes.wordpress.com/2011/09/07/mareech-a-demon-plagued-island/

  20. Siganus Sutor

    Porcius, que faites-vous donc chez les Escots ? Vous lancez le haggis ? Vous buvez du single malt ? Vous jouez au golf ?

     

    Artur, as Pépé was saying this island has been called Gunner’s Quoin by the English. But it is a translation of Coin de Mire and not the other way round. It was called thus during French times, i.e. before the English arrived in Mauritius and conquered it. See for instance the map by Nicolas Louis de La Caille (1753).

    During the Dutch period it was called Hang Klip (Hanging Rock), which is the name that appeared on the Dutch map No 334. But according to the Dictionary of Place Names of Mauritius (No. 2, 1998), on the Dutch map No 333 it appeared at D’Leest, which is translated as “L’Empeigne”. (The empeigne is the upper part of a shoe, the one that is above the foot.)

    Even during the English period (1810-1968), the islet was commonly referred to as Coin de Mire. On the fine map established by Descubes in 1880, which tends to follow the English-given names in general (Descubes was a civil servant, and was therefore working for the government, which was British at that time), the name Coin de Mire appeared between brackets under the English name Gunners Quoin.

  21. >Zerbinette, Lorraine. Lagesse
    Voilà un autre cimetière qui donne sur la mer : le cimetière de Luarca, en Asturies, près du village de ma femme :
    http://www.asturiasverde.com/2010/noviembre/02108cementerio-luarca.htm
    Parmi d’autres, Severo Ochoa, notre Prix Nobel de Médecine (et pas novel, comme on peut lire), y est enterré.
    Quant à la fertilisation, notre grand chanteur et compositeur Joan Manuel Serrat l’avait écrit dans la meilleure chanson en espagnol, dédiée à la Méditerranée. Peut-être Zerbinette s’en rappellera parce que cette chanson a été un « cadeau » d’anniversaire pour L’amer « in illo tempore » :
    http://www.lacoccinelle.net/278626.html

  22. Siganus Sutor

    zerbinette | 5 octobre 2012 à 10:39

    Le cap était malheureux bien avant l’existence du cimetière, lequel a vu le jour — si vous me permettez cette expression ici — dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ce que vous avez lu sur le naufrage du Saint-Géran figure aussi dans le Dictionnaire toponymique de l’île Maurice (№ 1, 1997), à la page 8 :

    Cap Malheureux – Rivière du Rempart. Cap et village le plus septentrional de l’île. […] Dérivé du malheureux naufrage du Saint-Géran, qui ne put le doubler (1744). Première mention sur la carte de l’abbé de La Caille (1753). Cf. Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie, édition Curmer (p. 304). Presque le seul promontoire portant le nom de “Cap”, l’ancien Cap Brabant dans le sud ayant changé de nom. Il faut y ajouter le “Petit Cap” à l’est de Baie du Cap.

    Comment ne pas être d’accord avec vous quant au côté magique d’un cimetière en bord de mer. Un des plus anciens cimetières de la Réunion est au bord de la mer, dans la baie de Saint-Paul, et il me semble qu’à la suite d’un raz-de-marée certains morts avaient pris la poudre d’escampette. (“À moi mes jambes !” – ou plutôt “mes bras”, car ils sont plus probablement partis à la nage.) La même chose est peu ou prou arrivée au cimetière de Cap Malheureux, qui se trouve en haut de la dune littorale à un endroit où elle tend à s’éroder. Il me semble que certains os sont partis avec le sable avant qu’on ne construise un horrible mur de gabions pour remédier au problème.

    “Les jeunes médecins font les cimetières bossus” ? Non, je n’ai jamais entendu ce proverbe. À mon avis s’il n’y avait pas de jeunes médecins les cimetières seraient plus bossus encore, car il n’y aurait pas de médecins du tout.

  23. Thanks Pépé and Siganus.

    The only Hanging Rock I’d heard of is the Australian one, but you’re right it seems to have a Dutch or Afrikaans background, though I still don’t really know what a hanging rock is – is it the rock or the people who hang?

  24. Siganus Sutor

    Lorraine : Pourquoi faut il mettre les corps dans un cercueil au lieu de les mettre en terre (ou en sable)

    Dans la tradition musulmane le corps n’est pas mis dans un cercueil mais est simplement enveloppé dans une pièce tissée.

     

    Carré de Sucre : Cimitiere existe en gallo alors que cette forme se retrouvait en français, aux XVe et XVIe siècles

    Intéressant. Le gallo, dialecte de langue d’oïl parlé dans la partie non bretonnante de la Bretagne, aurait donc toujours la prononciation cimitière pour parler du lieu où on enterre les défunts. C’est à se demander si ceux qui sont venus à Maurice aux premiers jours de la colonisation française ne disaient pas eux-mêmes cimitière. Car s’ils disaient cimetière, il paraît assez probable que le créole en aurait alors fait cimétière. (On peut rappeler au passage que le mot latin pour ce lieu était cimiterium.) Baker & Hookoomsing, dans leur Dictionnaire du créole mauricien, mentionnent une forme disparue simikyer (“cimiquière”), avec un son [k], ce qui rejoint quelque peu la discussion sur la prononciation sektam du mois de septembre.

     

    AJP, it’s funny to know that there were other hanging rocks (hangklip) elsewhere in the Dutch-speaking world. I believe cliffs must have impressed the inhabitants of les Pays-Bas, the so-called Low Countries. (There shouldn’t be many Dutch rock climbers, even today.)

  25. They’re probably as common as Danish skiers in Norway (Denmark is another low country).

  26. Un cimetière marin en Guadeloupe où «des coques de lambis servent d’ornement aux tombes les plus modestes» .C’est celui de Port-Louis
    Celui des Saintes à Terre-de-Haut n’est pas mal non plus.

    ►Zerbinette (avec retard) : merci pour ce rappel sétois en photo et en chanson. Brassens est enterré au Py.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s