Port-Louis (5)

<<< Port-Louis (2)
<<< Port-Louis (4)

 

 

Port-Louis (6) >>>

7 réponses à “Port-Louis (5)

  1. lorraine D lagesse

    Encore un Ovni des martians qui attérrissent sur P Louis…Est ce que Siganus est un adepte des vols spatiaux et quelle langue parle t il a ces Martians???
    En tous les cas de figures…Siganus a L oeil meme si ce n est Q U UN…
    a vous Lorraine

  2. Siganus Sutor

    « quelle langue parle t il a ces Martians »

    Nou koz Madam Céré.

  3. Ougou kozgoz magadamgam cégérégé ? Ou zéko gazlan si-ou ?🙂

  4. Siganus Sutor

    Zippo, mo pa okouran ki ena ‘verlan’ dan kreol.

    Bé sa Madame Céré-la, monn ékrir so non ‘Céré’, parey kouma botanis ‘Nicolas de Céré’, mé kitfwa li madame serrée, non ? Eski madam sa botanis-la (“née Marie Bernardine de la Roche du Ronzet”) ti ena enn défo dan so manyer kozé ?

    Selma ena enn lespes poison dilo dou — Carassius auratus — kinn apel « Dame Céré », ouswa « madam-sere » (Diksioner Morisien, p. 658), parski Nicolas Céré ti amenn li dan Moris (poison-la, pa so madam, ki ti net dan Moris dapré lord). Kapav langaz-la inn appel li Madam Céré akoz dimounn ki koz koumsa zot koz kouma enn goldfish !

  5. Nisgasi, enn ferza tanlé tanlon sa!
    En 75, avec mes cousins, on utilisait ce verlan assez couramment. Je ne crois pas que c’était une invention familiale, car en d’autres occasions, au collège, on pouvait entendre fuser des lonpi ou des sersou. C’était a priori pour que les profs ne comprennent pas. En études à la Réunion, j’ai rencontré un autre Martien qui utilisait le zéko gazlan; on s’en servait pour éviter de se faire comprendre par les Réunionnais ou les sinktrann. Plus récemment, j’ai entendu un cousin s’exclamer: « sa ki enn piago sa! ». J’ai dû aller vérifier dans la collection ici-même quelle était la version originale; c’est bien gopia. L’arrivée des vélomoteurs Piaggio à Maurice, à ce titre, nous avait fait sourire.

    J’ai jamais su comment s’écrivait ce « Madame Céré », Serret ? Mais ce nom se prononce « sérette ». Ce langage, équivalent du javanais des Français, moins compliqué que le louchébem, avait l’air d’être ancien car ma grand-mère l’utilisait. Quand il fallait cacher un gâteau devant un jeune enfant, elle disait « dégéfalgalkégé! ».

  6. Maintenant que vous le dites, Zippo, il me semble avoir entendu dans ma jeunesse aussi quelques “lonpi”. Mais je n’ai pas le souvenir d’avoir entendu des phrases entières dans lesquelles les mots avaient des syllabes inversées. Ce n’était jamais qu’un mot isolé — un gros mot en général.

    Oui, je crois que le “Madame Céré” est relativement ancien à Maurice. Il serait intéressant de savoir si quelque étude a été faite à ce sujet. Un sujet de thèse de sociologie ?🙂

  7. Oui, le verlan n’a pas dû être très répandu; je n’ai pas trouvé grand-chose en cherchant, si ce n’est le nom de ce nouveau groupe Sirka.
    Sinon en recherchant « le méchant » thèse, je suis tombé sur du vergerlangan olgolkrégé.
    Naé zébé la!🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s