Archives quotidiennes : 20 mai 2012

Change

Change, échange.
Nom masculin.

Monnaie.

Vous avez le change de mille roupies ?

Ça faisait Rs 20 et quand j’ai donné un billet de 100 roupies au marchand de gâteaux gingeli là-bas, tu peux croire qu’il m’a demandé si je n’avais pas l’échange !?

Une femme perd son sac à main pendant la cohue des achats de Noël. Heureusement, il est retrouvé par un adolescent honnête qui s’empresse de le lui rapporter. La femme est très contente de retrouver son sac à main, mais aussi agréablement surprise de voir qu’il y a encore des jeunes honnêtes.
Elle regarde dans son sac: tout y est. Cependant, un détail la surprend. Elle demande à l’adolescent :
– C’est bizarre, quand j’ai perdu mon sac à main, il y avait vingt dollars dans mon porte-monnaie. Maintenant, il y a 4 billets de cinq dollars…
– Oui madame. La dernière fois que j’ai rapporté un sac à main qui ne contenait qu’un billet de vingt dollars, la femme ne m’a pas donné de récompense prétextant qu’elle n’avait pas de change
.”
(Coin du Rire, Week-End/Scope, 23 décembre 2009.)

Une habitante des hautes Plaines Wilhems, se présentant comme vendeuse des produits cosmétiques, dupait ses clients en leur disant qu’elle n’avait pas d’échange. Elle prenait leur argent et déguerpissait. […]
Elle se fait passer pour une vendeuse de cosmétiques. Elle faisait du porte à porte, offrant ses produits. Quand elle reçoit de grosses coupures, elle fait croire à ses clients qu’elle n’a pas d’échange et qu’elle leur retournerait la différence plus tard.”
(Le Matinal, 17 mars 2012.)

 

 

L’expression a probablement été influencée par l’anglais change. En effet, dans cette langue change, prononcé [tʃeɪndʒ], signifie entre autres “the balance of money given or received when the amount tendered is larger than the amount due” (Collins English Dictionary). Cela correspond exactement à une des définitions données par le Petit Robert pour le mot monnaie : “Ensemble des pièces, des billets de valeur moindre qui représente la différence entre la valeur d’une pièce, d’un billet et le prix d’une marchandise. => appoint. Rendre la monnaie sur dix euros. « Quand la caissière lui eut rendu la monnaie de sa pièce de cent sous » (Maupassant). Gardez la monnaie.”

Une telle utilisation du mot change — prononcé [ʃɑ̃ʒ], comme en français — peut paraître si naturelle à certains, si parfaitement française, que jamais ils n’auraient souçonné que cela ne soit pas le cas. Et pourtant…
 

_______

(Un grand merci à Ch. et G. pour avoir attiré mon attention sur cette acception locale du mot change et son alter ego échange.)

Publicités