Correction astrologique pour l’hémisphère sud

L’horoscope de L’Express du 20 septembre 1973 :

L’HOROSCOPE

(Après correction astrologique pour l’hémisphère sud)

Si vous êtes né un 20 septembre, accueillez les joies qui viennent à vous et vivez dans l’euphorie du moment. Ne soyez pas faible devant les tentations. Mettez votre énergie au service de nos [?] ambitions.

BELIER
23 septembre au 23 octobre
Argent : (…)

TAUREAU
24 octobre au 21 novembre
Relations : (…)

GEMEAUX
22 novembre au 21 décembre
Foyer : (…)

CANCER
22 décembre au 20 janvier
Foyer : (…)

LION
21 janvier au 18 février
Relations : (…)

VIERGE
19 février au 20 mars
Cœur : (…)

BALANCE
21 mars au 19 avril
Relations : (…)

SCORPION
20 avril au 21 mai
Cœur : (…)

SAGITTAIRE
21 mai au 22 juin
Plaisirs : (…)

CAPRICORNE
22 juin au 23 juillet
Relations : (…)

VERSEAU
23 juillet au 22 août
Foyer : (…)

POISSONS
23 août au 22 septembre
Relations : (…)

҉

Selon L’Express de ce temps-là, donc, ceux qui sont nés la tête en bas un 22 juin sont à la fois sagittaire et capricorne.

҉

 

Publicités

13 réponses à “Correction astrologique pour l’hémisphère sud

  1. What interests me here is the use of French and Frenchified Latin rather than plain Latin in the names of the astrological signs. Is this common in the francophone lands? In English, we always use the Latin names, with the exception of a short-lived fad for « Moon Children » instead of « Cancer », though the connection between Cancer the crab and cancer the disease is indirect and metaphorical.

  2. Siganus Sutor

    John, yes, in French the signs of the zodiac are always in French, just like the name of the constellations. I believe when someone is “Poissons” it should be written with a capital letter, but I’ll have to get this confirmed by my astrologer.

  3. Yet we have Gemeaux not jumeaux, Capricorne not chèvre, etc., so they are not pure French either.

  4. lorraine D lagesse

    How funny…I was born on 22j june & really born la tete en avant et en bas , but I was born in LONDON.., SO how does it work for me????
    As per zodiacal signs….you find it in all esotérique systemes, & even in the Franc mason logde you have thoses signs…
    Now a question??
    Are we «  »poisson «  » because of the sign describe us as a poisson (slippery ) or is the sign poisson …becoming like us???
    Une question un peu alambiquée que moi meme je ne comprends pas trop..
    Enfin je voulais dire «  »fait on le signe devenir comme soi, ou est ce le signe qui nous fait devenir « poisson » » »
    salut zodiacals a tous….

  5. Siganus Sutor

    John, it never occurred to me that gémeaux or capricorne wasn’t pure French. (Incidentally, what does “pure French” mean? Or, as the case may be, “pure English”.) Capricorne is not capricornus. I see that, primarily, it is a mythical creature, therefore a being not unlike un centaure, une licorne, un faune or une sirène, which all have their own French name. Furthermore, un capricorne is a type of insect. Trésor de la langue française also tells me that gémeau(x) is an old French name for twins. (Additionally, it could be underlined that la gémellité — and not la jumellité — is the fact of being twins.) These words obviously have a Latin origin, but the way they are written is solely French as far as I know.

    Hmm, the word verseau is however not something I would naturally expect to be used outside an astrological context. But let’s check what the dictionary has to say about it… Petit Robert: “Constellation zodiacale de l’hémisphère austral. Onzième signe du zodiaque.” So there is nothing beyond the constellation name and its parent astrological sign. (Funnily enough, I had never realised that it was literally “verse-eau”, from Greek hudrokhoeus, “who pours/sheds water” says Le Petit Robert.) The name nonetheless sounds very French to my ears, not the least because it is made of the verb verser (to shed, to pour) together with the noun eau (water).

  6. Siganus Sutor

    Née à Londres un 22 juin, Lorraine ? Hmmm, je dirais que c’est border line… 😆

    A une époque j’étais vierge (selon la fumeuse “correction astrologique pour l’hémisphère sud” de L’Express) avant de devenir poisson — et même poisson-lapin. Je ne sais pas si cela m’a rendu plus glissant. Ça doit dépendre si je suis mouillé ou pas.

    Quoi qu’il en soit, on voit à quel point le quotidien L’Express comprenait ce dont il s’agissait à propos d’horoscope. On est censé être Vierge, Poissons, Verseau ou Dieu sait quoi encore quand le soleil se trouve (en théorie) dans la constellation de la Vierge, des Poissons ou du Verseau. Qu’on soit né dans l’hémisphère Nord ou Sud de la planète Terre ne change rien à cela !

  7. Pourquoi « Poissons » au pluriel ? C’est un signe astrologique et celui-ci en particulier est au pluriel, les autres (sauf Gémeaux, bien sûr) sont au singulier.

    Le capricorne (que je suis) est aussi un insecte. Ce jour-là, selon les astres, il fallait se méfier des robinets de gaz pour les capricornes. Je me demande comment les astres arrivent à dire qu’il faut spécifiquement se méfier des robinets de gaz.

    Les sagittaires quand à eux, sont (étaient) des vieux et si un taureau voulait emprunter de l’argent, il n’aurait pas eu de chance avec un(e) vierge ou des gémeaux.

    Je note pour les sagittaires une tournure Martienne que ma femme me reprochait souvent « Ne veillez pas trop tard ». Ma femme se payait ma tête quand je disais « Il y a trop beaucoup ».

  8. Siganus Sutor

    Pépé, le signe du Poissons est donné en référence à la constellation traversée par le soleil à une certaine période de l’année (période — du 12 mars au 18 avril — qui, astronomiquement, ne correspond plus aux dates du signe astrologique). Et la constellation en question est celle des Poissons, au pluriel. Selon certains auteurs, son nom daterait des Babyloniens, qui l’auraient appelée “les Queues” et l’auraient vue comme deux poissons nageant dans des cours d’eau convergents. Certains disent que les deux poissons sont attachés l’un à l’autre par la queue. Il existe d’autres constellations plurielles : les Chiens de chasse et les Voiles, ces deux dernières n’étant toutefois jamais traversées par le soleil car hors du zodiaque. (Il existe cependant un Poisson austral qui, lui, est unique. :D)

    Je me demande comment les astres arrivent à dire qu’il faut spécifiquement se méfier des robinets de gaz.
    N’oublie pas que les étoiles sont des boules de gaz. Elles devraient donc s’y connaître en la matière.

    “Ne veillez pas trop tard” serait du français pas trop français ? Merde, il faudrait que je surveille ma langue car j’ai dû enjoindre en maintes occasions à ma progéniture et autres proches de “ne pas aller dormir trop tard” ou de ne pas faire ceci ou cela “trop tard” (i.e. à une heure par trop tardive). Li pa fransé sa ??

    Quant à “trop beaucoup”, ça me semble la traduction littérale de “tro boukou” (du bon créole toutefois — ena tro boukou dimounn lor Laterre). Mais qui parmi nous n’a jamais, au grand jamais, dit “il y a trop beaucoup d’eau / d’enfants / de piquants” ou Dieu sait quoi encore ? (Je n’ai encore jamais songé à “trop beaucoup” en tant que mauricianisme, mais dorénavant je vais y faire plus attention.)

  9. Merci pour la mise à jour en termes de constellations. Je ne savais pas que tu étais astronome aussi 🙂 .

    « Tard » implique déjà l’excessif de l’heure. « Beaucoup » implique l’excessif de la quantité. Cela fait de « trop » un superlatif inutile. D’ailleurs il y a bien une différence entre « il est tard » et « il est trop tard », n’est-ce pas ?

    Dans d’autres contextes, le superlatif est nécessaire « le service est trop cher ». Je ne suis pas linguiste et je ne peux donc pas analyser la totalité des nuances.

    En parlant de superlatifs, mon oncle m’expliquait que sur Mars le mot « extra » n’était pas un superlatif assez fort. Les Martiens ont donc inventé l’extralatif : mari!

  10. voyageur inconséquent

    « …“Tard” implique déjà l’excessif de l’heure. “Beaucoup” implique l’excessif de la quantité. Cela fait de “trop” un superlatif inutile. … »
    Mon train part à midi.
    J’arrive à la gare à 11 h, j’arrive …… très tôt
    …………………………11h 30………………..tôt
    …………………………11h57………………..tard
    …………………………12h 10…………….trop tard
    …………………………12h 20…..beaucoup trop tard
    Vous pouvez vous coucher tard, mais aussi trop tard, ce qui alors n’est pas raisonnable ( suivant les règles établies par Sig pour sa progéniture).
    Trop tard n’est pas plus incongru que trop tôt.
    L’excès ne se marque pas par « trop », mais par de trop ou en trop.
    Excessif ? vous avez dit un mot de trop, mais je suis trop* heureux de vous lire.( *ce trop n’est pas excessif. )

  11. Merci pour ce blog. En 2009, j’y suis venue quand un de mes amis Américains en France avait fait un lien pour commenter sue les « bornes » et depuis je l’ai oublié . Or aujourd’hui en faisant une recherche sur Mimi Labat je suis tombée de nouveau et j’ai commencé à lire.

    C’est très plaisant car cela me rappelle et le bon temps et « lé temps margoze » de certaines années .
    Je reviendrai une autre fois pour faire d’autres lectures.
    Merci de Montréal CDA

  12. Siganus Sutor

    Pépé, je suis aussi jardinier à mes moments perdus — mais la tête dans [les étoiles] la lune, ou dans les nuages…

    A la place de “beaucoup” on aurait pu utiliser l’adverbe “bien” : “le service est bien trop cher”, “il est bien trop loin pour qu’on ait la moindre chance de le rattraper”. Mais ce ne serait pas un mauricianisme.

    Ce qu’en dit le TLFi :

    Rem. 1. “Avec les adjectifs et les adverbes au positif, c’est bien, et non beaucoup, qu’il faut employer : il est bien savant, il est bien loin” (Grev. 1964, § 844, p. 809); dans les autres cas, il peut être utilisé de préférence à beaucoup (quantitateur neutre), pour sa nuance plus familière. 2. Dans le syntagme aimer bien, bien marque essentiellement un degré d’intensité et peut être considéré comme (quasi-) synonyme de beaucoup. Dans un contexte de relations amoureuses, par opposition à la forme absolue aimer (qui marque l’amour-passion, l’amour authentique − généralement considéré comme non susceptible de var. et se situant sur un plan supérieur où s’abolit toute graduation, puisque au summum de l’intensité), aimer bien prend, paradoxalement, une valeur plus faible, et exprime seulement l’affection, l’amitié. 3. Dans l’acception I B, bien tend à se vider du contenu sémantique précis qu’il a dans l’acception I A, et à devenir un simple signe intensif. D’où l’apparence assez contradictoire de certaines associations : … bien patauds, bien lourds, bien laids.

    On le retrouve chez Hanse et Blampain :

    Avec les adjectifs et les adverbes au positif, on emploie bien (ou très) et non beaucoup : Vous êtes bien aimable. Dans une phrase négative : Vous n’êtes pas très aimable.

    Quant à “mari” — qui n’est pas toujours la partie masculine de “femme” —, il peut même accoucher d’un “mari top” encore plus mari.

     

    Voyageur, si au lieu de prendre le train vous étiez en train d’attendre, sur un bus stop martien, un véhicule fumant autant qu’une locomotive du Far West, vous pourriez tout décaler d’une demi-heure. Ce qui fait que “beaucoup trop tard” serait devenu “de bonne heure”.

    Quant à “trop”, il tend ces temps-ci à se substituer à “très” : “Elle est trop cool cette fille-là”, usage que l’on entend jusque dans l’hémisphère Sud. Mais dans un emploi encore plus récent, en France, n’utilise-t-on pas le mot en tant que quasi adjectif aussi, comme dans “il est trop !” ?

     

    Beaver, vous êtes bienvenue, comme on dit au Québec. Les billets dont vous parlez devaient être ceux intitulés Bouteroue et 4 Bornes.

  13. Bonjour

    Affirmative , c’était bien le billet sur Bouteroue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s