Archives quotidiennes : 18 septembre 2011

Montré kréol dan lékol

Deven T., Week-End, 29 mai 2011 (cliquable) :

— Bonzour ban zanfan !
— Bonzour Missié.
— Bonjour Monsieur !
— E ou la ? Ou koz fransé dan mo klas ?? Kot ou krwar ou été ??? Dan ou lakaz ??

 

Ķ

 

Le PM : “La langue créole rassemble tout le monde” – Ashwin Kanhye, Le Matinal, 13 septembre 2011.
“On donne à la langue créole sa dignité… En effet, les élèves des écoles primaires auront le droit d’apprendre le créole mauricien en 2012.
(…)
La langue créole est le premier instrument qui rassemble tout le monde. Il est important de conscientiser nos enfants afin qu’ils reconnaissent que cette langue rassemble toutes les communautés. Un pays fait des progrès grâce à des efforts. “La deuxième édition du dictionnaire est le fruit de notre persévérance.” C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre Navin Ramgoolam, lundi, au lancement de la deuxième édition du Diksioner Morisien à l’auditorium Octave Wiehe, à Réduit.
Navin Ramgoolam a fait l’historique de notre langue maternelle et a souligné que la langue créole est née avec une histoire. “Elle est née avec l’histoire de l’esclavage dans les colonies et fait partie d’un processus. Cette langue a commencé à émerger dans la première moitié du 17e siècle [sic] face à des atrocités de l’esclavage. Elle était devenue comme une preuve de résistance contre les exploitations. Elle a commencé à prendre sa source par un instinct de survie parmi les esclaves qui avaient été déportés principalement d’Afrique. Sa racine existe un peu partout en Afrique. Récemment, la langue créole était comme un dialecte qui empêchait les enfants d’apprendre le français. Il y avait cette perception”, a-t-il souligné.”

Le kreol à l’école – Dhanjay Jhurry, L’Express, 7 septembre 2010.
“D’emblée, j’aimerais dire que je suis contre l’introduction du créole à l’école comme véhicule d’enseignement mais je n’ai pas le moindre problème quant à son introduction comme une langue optionnelle au même titre que les autres langues ancestrales qui sont enseignées.”

Créole à l’école : les jeunes s’adressent aux sceptiques – Un groupe d’élèves du Bocage International School (LBIS), L’Express, 3 mars 2004.
“Rejeter le créole comme pas assez convenable pour être enseigné [à l’] école c’est faire de la discrimination à l’égard de toute une population qui parle le créole. Par contre enseigner le créole à l’école peut aider à combattre ce sentiment de honte que certains enfants et même adultes ressentent parce qu’ils ne parlent que le créole ; langue encore considérée par certains comme grossière ou vulgaire.”

Le kreol morisien sur les bancs de l’école dès janvier 2012 – Bhavna Fulena, Le Matinal, 31 mars 2010.
“Entre-temps, le ministère prend des dispositions pour recruter suffisamment d’enseignants qui suivront des cours spécialisés en kreol morisien. C’est le Mauritius Institute of Education qui se chargera de la formation des enseignants.”

KREOL À L’ÉCOLE : Une centaine de jeunes au secours du ministère – Le Mauricien, 18 juillet 2011
“Pendant ces cinq derniers mois le ministère de l’Éducation a essayé en vain de convaincre les enseignants (General Purpose) en poste depuis plusieurs années d’être les premiers profs du kreol morisien en attendant le recrutement des enseignants à plein temps pour cette matière par la Public Service Commission comme c’est le cas pour les langues orientales.”

Non au créole à l’école – mauritius-newspaper.com, 31 janvier 2010.
“C’est le cri d’une quinzaine d’associations socioculturelles réunies au Hindu Maha Sabha, vendredi. Le Hindu Common Front juge que le créole doit rester comme il est aujourd’hui. C’est à dire comme une langue de support et non comme matière.”

Kreol à l’école : «Un manque d’information avant l’introduction», estiment des pédagogues – L’Express, 23 mai 2011.
“«Quand on réalise que la demande est de 42% dans les écoles catholiques contre 10% dans les écoles du gouvernement. C’est un grand défi à relever. Nous ne devons pas décevoir les parents. Il faut que l’enseignement du Kreol Morisien dans ses débuts soit de qualité», affirme Jimmy Harmon.”

Apprendre pour enseigner… – Jocelyn Rose, L’Express, 1er juin 2006.
“J’ai voulu suivre des cours pour acquérir une bonne technique d’enseignement mais comme ces cours étaient dispensés en langue créole, je n’étais pas trop enthousiasmée. Je ne voyais pas l’intérêt d’enseigner le créole à des Mauriciens.”

L’école s’ouvre au kreol – Nazim Esoof, L’Express, 24 mai 2011.
“Nous ne sommes pas encore dans un système où le kreol est un «medium» d’enseignement mais toujours dans une initiative qui relève du symbolisme plutôt que dans une décision qui aurait véritablement profité aux enfants mauriciens.”

Blog: Le créole à l’école serait anticonstitutionnel – Rafic Soormally, Le Matinal, 30 avril 2010.
“La langue créole des esclaves, étant une langue servile et rétrograde, ne pourra (devra) ni être reconnue dans notre constitution et ni être introduite dans nos écoles, que ce soit comme option ou médium d’enseignement. Le Premier Ministre a bien pu faire une promesse électorale, mais cette promesse doit nécessairement être basée sur des faits prouvés et non sur une propagande politique et sectaire.”

Éducation – L’introduction du créole fait débat – Annick Daniella Rivet, Le Défi, 6 janvier 2011.
“Quelle est l’utilité d’enseigner le créole ?
Lindsay Morvan : L’Unesco dit qu’un enfant doit apprendre dans sa langue maternelle, parce qu’il lui sera plus facile d’étudier. Chez nous, il y a des préjugés qui perdurent.”

Publicités