Archives quotidiennes : 4 septembre 2011

Net

Net.
Adverbe.

Complètement.

Ayo, je ne peux pas faire un pas de plus. Je suis mort net.”

Tu as entendu ce qu’il a dit ? Il est fou net !

Une manif’ monstre devrait marcher dans les rues de Peur-Lui. Remarque, ça peut être rigolo, ce genre d’événement ! Me souviens que pour la première édition, en 2007, des copines et l’animatrice de cette rubrique (autrement dit, moi-même) avaient participé à cette manifestation estudiantine. On suivait un grand troupeau de zétudiants sous la pluie. Mon uniforme était trempé net. Et on criait ‘seul solution révolution’.
(Week-End/Scope, 1er février 2008.)

‘Nou finn fini net. Seki finn fer ek mo madam, li pir ki seki trouve dan film…’ Ces mots proviennent de la bouche d’un homme écrasé, les larmes aux yeux, qui se demande toujours comment une telle horreur a pu être commise envers son épouse.”
(Week-End, 4 mai 2008.)

Tou gouvernma ki vini, zot pou continuer marche lor nou ek fini nou net…”
(Forum, L’express, 30 décembre 2010.)

Depi jeudi, mo ventre pa bon. Mo pe faib net are sa.”
(Week-End, 10 avril 2011.)

Les exemples en créole ci-dessus correspondent exactement au sens que peut avoir le mot en français local :
– “Nou finn fini net” : nous sommes complètement finis.
– “Zot pou fini nou net” : ils vont nous finir complètement (i.e. “nous achever”).
– “Mo pé feb net ar sa” : je suis complètement affaibli à cause de ça.

Cela rejoint en outre la définition que donne Carpooran dans son Diksioner Morisien :

Net (2) adv. Dan enn fason konple, total ouswa extrem. Ou plin drom-la net, apre ou ferm robine-la. ◙ Fr. complètement ; Ang. completely.

Ɲ

En français standard d’aujourd’hui, l’adverbe net possède les sens suivants (Le Petit Robert) :

Net
Adverbe. (milieu XVe ; a net XIIe) D’une façon nette.
1. D’une manière précise, brutale ; tout d’un coup. Cela s’est cassé net. S’arrêter net. La balle l’a tué net.
2. (Vieilli) D’une manière claire, franche ; carrément. Je lui ai dit tout net ce que j’en pensais. => crûment. « On refusait net de pareilles mises » (Céline). => catégoriquement.

L’usage mauricien de net correspondrait à une acception ancienne. Baggioni et Robillard (Île Maurice : Une francophonie paradoxale) évoquent la « conservation d’un usage ancien de “net” (par exemple dans Rabelais) ». Toutefois, une consultation rapide des quatre livres de maître François sur Google Livres ne permet de trouver aucun exemple de “net” utilisé dans le sens de “complètement”. Ce qu’écrivent ces auteurs ne semble donc ni clair ni net.

Il se pourrait par ailleurs que ce mot soit utilisé dans ce sens au Canada aussi. Par exemple (forum Dépotoir.ca, commentaire du 25 novembre 2008, 08:15 PM) :

Les expressions de l’Outaouais sont les meilleures selon moi:
– C’est fou net ! (C’est génial !)

Ce “c’est fou net” ressemble bien trop furieusement à l’expression française “c’est complètement fou” pour que, d’une façon ou d’une autre, net ne soit pas vu là comme équivalent à complètement.

Publicités