(Stella) pils

650ml                                                   alc 4.8% vol

STELLA
PILS

http://www.phoenixbeveragesgroup.com

Gold medal monde selection 2009

Brewed and bottled by Phoenix Beverages Limited
Pont Fer, Phoenix, Mauritius. Call Free Tel.: 800 3535

For date of manufacture and expiry: see bottle
Date de fabrication et de péremption: voir bouteille
Ingredients: water, malt, maize & hops / eau, malt, maïs & houblons

STELLA PILS IS BEST SERVED ICE COLD

The sale of alcoholic drinks is prohibited to minors. An excessive consumption of alcoholic drinks causes serious health, social and domestic problems.
La vente de boissons alcoolisées est interdite aux mineurs. La consommation excessive de boissons alcoolisées est la cause de sérieux problèmes liés à la santé, de problèmes domestiques et sociaux.

BEER. BIERE. BIER. BIRRA. CERVEZA. CERVEJA

 

 

Č

 

Une bière “pils”, ou “pilsner”, est une bière brassée selon un procédé mis au point dans la ville bohémienne de Pilsen (ou Plzeň en tchèque). Le produit ainsi obtenu passe pour être plus clair que les autres types de bières blondes (“lager” en anglais, un mot emprunté à l’allemand) et se conserver mieux. La Stella Pils mauricienne — un nom qui renvoie donc à la Bohème — existe depuis les années 60 et a réapparu après une éclipse de quelques lustres (ou moins ?). Nou pays, nou ségond labière ?

17 réponses à “(Stella) pils

  1. Alors, c’est Stella et pas Phoenix celle qui a rené après s’être consumée, en contradiction avec la mythologie.

  2. «  »celle qui a rené » » ou renait??? chez nous tout renait de ses cendres telle le Phoenix , avec ou sans bière.;quoique ..;si étant en bière..difficile de renaitre…

  3. >ALsace
    Pour éviter être en bière par le sevrage d’alcool : Delirium tremens.- http://fr.wikipedia.org/wiki/Delirium_Tremens_(bi%C3%A8re)

  4. Yes en avait déjà trouvé la voie. Je ne sais s’ils ont bu que de la bière pour faire ça. Soon oh soon

  5. Siganus Sutor

    « The sale of alcoholic drinks is prohibited to minors. »
    « La vente de boissons alcoolisées est interdite aux mineurs. »

    Une phrase qui possède un double sens, tant dans sa version anglaise que dans sa version française — quoique je n’en suis pas si sûr pour ce qui est de l’anglais. Elle peut vouloir dire qu’une personne n’a pas le droit de vendre de l’alcool à des mineurs, mais elle pourrait aussi signifier que les mineurs n’ont pas le droit de vendre d’alcool. Un mineur pourrait théoriquement se prévaloir de cette ambiguïté pour arguer qu’il a le droit d’en acheter (mais pas d’en vendre). Une simple modification de l’ordre des mots devrait en principe clarifier les choses. “La vente de boissons alcoolisées aux mineures est interdite”, “the sale of alcoholic drinks to minors is prohibited” : voilà qui devrait suffire pour qu’aucun mineur ne se retrouve jamais blindé*.

    * blindé = bourré

  6. Siganus Sutor

    Ah, je pensais que “blindé” fleurait le mauricianisme (on l’entend avec une certaine fréquence ici, notamment chez certains jeunes (ou moins jeunes)), mais il semblerait que non :
    http://fr.thefreedictionary.com/blind%c3%a9
    blindé
    (…)
    2. Populaire. Complètement ivre.
    enivré, ivre -familier: imbibé, parti, saoul, schlass, soûl, soûl comme un Polonais, soûl comme une grive -populaire: beurré, beurré comme une tartine, bourré, chargé, cuit, noir, paf, pété, pinté, plein comme une barrique, raide, rond, rond comme une barrique, rond comme une queue de pelle, torché -vieux: brindezingue.

  7. “La vente de boissons alcoolisées aux mineures est interdite”

    Macho, Siganus ?

  8. Cette féminisation soudaine m’a étonné aussi mais je pense qu’il manque le mot « personnes » devant « mineures ». En utilisant « mineur » comme épithète, le doute est levé.

  9. MIneur des mines???Ici y en a pas…

  10. L’alcool est aussi interdit chez nous aux mineurs, sauf en Asturies où l’âge minime est de 16 ans. De toute façon il y a qui trouve autres choses : la semaine dernière deux jeunes (18 ans) morts à Madrid et un autre (23 ans) est dans le coma à Badajoz après avoir mangé des feuilles de datura stramoine. Pas besoin de l’acheter chez nous; cette plante pousse spontanément ici.

  11. À propos de mon com, j’ai une anecdote de ma visite au Jardin Botanique de Bordeaux lorsque j’avais 15 ou 16 ans. J’avais pensé qu’l y aurait de l’opium et je pourrais voir cette plante « en direct »… et oui, j’ai trouvé une petite affiche. Il se peut qu’un insecte…

  12. Siganus Sutor

    Leveto, une mineure qui boit, c’est moche. Une mineure blindée/soûle comme une Polonaise/ronde comme une barrique, c’est encore plus moche.

    Mais vous avez entendu utiliser, vous, l’expression “blindé” ?

  13. In French legal language, it’s not unusual for feminine adjectives to pop up in agreement with personne(s) expressed or unexpressed, and even for elles to be applied to a mixed group or even one of men only, though within a few sentences it usually reverts to ils again.

  14. Je me suis demandé si l’article français souffrait de la même ambiguïté. On pourrait le croire au début en lisant l’aricle Art.L. 3342-1, mais celle-ci est levée par la fin de la phrase qui précise que le vendeur peut exiger la preuve de la majorié.
    Par contre, à la lecture de cet article, je me pose une autre question d’ambiguïté (qu’on peut retrouver en informatique). Aujourd’hui la majorité est acquise à 18 ans. Cet article est équivalent à dire qu’il est interdit de vendre de l’alcool aux moins de 18 ans. Imaginons que la majorité soit abaissée à 17 ans. Cela impliquerait que la vente serait dorénavant autorisée à ceux qui ont 17 ans. Si l’idée au départ était de protéger ceux de moins de 18 ans (pour des raisons de santé liées à l’alcool), alors il faudrait revoir cet article pour cette fois préciser l’âge plutôt que l’état d’être mineur. Si cet article est aujourd’hui rédigé de cette manière, c’est qu’on doit la lier à la majorité (responsabilité) plutôt qu’à la santé. Y aurait-il un légiste qui pourrait m’éclairer ? merci.

  15. Gro Zippo : Je me suis demandé si l’article français souffrait de la même ambiguïté. On pourrait le croire au début en lisant l’article Art.L. 3342-1, mais celle-ci est levée par la fin de la phrase …
    Mais il n’y a aucune ambiguïté dans l’article français, même au début, puisqu’il est rédigé conformément aux pertinentes remarques de Siganus :
    Art.L. 3342-1.-La vente des boissons alcooliques à des mineurs est interdite.

  16. Olimalia: Effectivement je me suis un peu mélangé les pinceaux dans cette phrase. Ce n’est pas la même ambiguïté mais plutôt une autre sur le mot « mineurs ». De la même manière, un mineur (personne de moins de 18 ans) pourrait dire que cet article concerne les mineurs (les professionnels de la mine) et pas les mineurs (dont il fait partie). C’est dans cet esprit-là que je disais que le mot « majorité » lève le doute entre l’état et la profession.

  17. olimalia

    En fait, un certain nombre de lois en français utilisent « mineur » non pas dans son sens absolu mais dans son sens relatif. On trouve des textes parlant, par exemple, de mineurs de 25 ans mais majeurs de 21 ans, ce qu’en français moderne on appellerait plutôt des moins de 25 ans mais plus de 21 ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s