Estuaire de la GRNO

La Grande Rivière Nord-Ouest, aussi connue sous le nom de “Grand River North West” (GRNW), se jette dans la mer au sud-ouest de la rade Port-Louis :

Cette rivière était connue par les Hollandais sous le nom de Bultbays Rivier, c’est-à-dire “rivière de la baie des bossus” (carte Nº 334), ou encore sous le nom de Water plaets par l’éditeur leydois Pieter van der Aa. « Elle ne prend le nom de Grande Rivière à son embouchure que sur la carte de l’abbé de La Caille (1753). […] Le nom de la Grande Rivière du nord-ouest se retrouve notamment dans le tableau Nº 3 (Rivières, ruisseaux, mares, montagnes et mouillages) de Statistique de l’Ile Maurice de d’Unienville (1ere édition en 1838), mais il faut attendre la carte de Descubes en 1880 pour que “nord ouest” commence à apparaître sur les cartes. Descubes utilise l’abrégé anglais “Grand RNW”. » (Dictionnaire toponymique de l’île Maurice, volume 2, page 70, septembre 1998.) Il est à noter que les Français ont aussi donné le nom de “baie Saint-Louis” à l’estuaire de la Grande Rivière Nord-Ouest.

 

 

Accident spectaculaire à GRNO hier soir
(Le Matinal, 6 mai 2011.)

Toujours, selon Raj Appadu, il faudrait également penser à assurer la sécurité dans la région de GRNO.”
(Le Défi, 24 février 2011.)

L’évasion à la prison de GRNO dimanche dernier était au centre des débats hier au parlement.”
(MBC, 30 juin 2010.)

À la prison de GRNO – Un garde-chiourme arrêté pour vol et faux billets de banque
(Le Défi, 21 mars 2011.)

D’autre part, une veillée pour la cause palestinienne a eu lieu, vendredi soir, à GRNW sous le patronage de Lalit et du Centre Idrisss Goumany.”
(Week-End, 31 juillet 2011.)

La moyenne des augmentations est de 28 %. Si la hausse, sur les longs trajets, est de l’ordre de 22 %, sur les trajets courts, elle culminera à 40 %. A titre d’exemple, le ticket d’autobus entre GRNO et Port-Louis, qui est de Rs 10, passe à Rs 14.
(L’Express, 03/05/2008.)

Un fait sans précédent s’est déroulé samedi dernier sur un site sportif, en l’occurrence au dojo de GRNO. Alors qu’elle venait tout simplement pour faire son métier de journaliste, dans le cadre des championnats nationaux, notre collègue Jennifer Pénélope a été lâchement agressée par Jeanne et Michaëlla Mounawah, respectivement épouse et fille de l’entraîneur national Joseph Mounawah.”
(Week-End/Scope, 19 novembre 2004.)
 

Elles ne sont pas près l’une de l’autre, certes, mais il convient néanmoins que les facteurs ne confondent pas GRNO et BRNO, cette dernière étant la capitale de la Moravie, en République tchèque.

Publicités

13 réponses à “Estuaire de la GRNO

  1. Brno (or Brünn, as it was then) is also the home of Gregor Mendel, the founder of modern genetics.

  2. La GRNO n’a heureusement plus le désagrément de son odeur nauséabonde d’antan. En effet, dans les années 70, avant l’installation des silos à sucre dans le port (qui a causé le licenciement de tant de personnes), les gunny bags étaient nécessaires pour le transport du sucre des tablissements jusqu’aux docks. Il existait alors l’Albion Docks et le New Mauritius Docks. Les sacs pour le sucre étaient fabriqués à base de fibre d’aloès à « l’usine à sacs » située en bas de l’avenue Victoria à Quatre-Bornes. Pour extraire ces fibres, les feuilles d’aloès étaient « grattées » dans leur partie molle et étaient ensuite immergées dans de l’eau afin que cette partie molle pourrisse pour ne laisser que les fibres. Celles-ci étaient alors récupérées, peignées et mises à sécher sur des grands fils d’étendage. Toutes ces opérations se passaient à l’estuaire de la GRNO; le trempage de l’aloès dans des bassins aménagés à cet endroit laissait apparaître des « algues flottantes » et beaucoup d’écume d’une couleur jaunâtre.

  3. On dirait que la Pointe aux Sables possédait déjà son nom. GT donne « zand » et « baai » respectivement pour « sable » et « baie ». A moins que les Néerlandais n’aient utilisé un nom anglais (« sandbay »)?
    Port-Louis portait le nom de « port du nord-ouest » (Noordwester haven).
    Je propose « plis d’eau » pour « waterplaets », même si le mot pour « plis » semble être « pleats ». Est-ce que les « plis » pourraient décrire les méandres de la GRNO ?

  4. marie-lucie

    Siganus, comment prononce-t-on GRNO? J’ai envie de dire « guerno » our « greno », mais est-ce qu’on épelle seulement, « gé err enn o » ? Il me semble que les cartographes néerlandais n’ont pas essayé de nommer les points de repère de l’île, seulement de les indiquer sur les cartes: CRNW était une description, pas un nom. Non?

    GZ: waterplaets : « Pleats » veut dire ‘plis’ an anglais, mais ce mot est néerlandais, pas anglais. Ces deux langues sont très proches l’une de l’autre, le néerlandais est plus ou moins intermédiaire entre l’anglais et l’allemand. Par exemple le mot « zand » qui veut dire ‘sable’ est le même que l’anglais « sand », mais prononcé avec le son « z » comme l’allemand « Sand ».

  5. marie-lucie

    ‘i »waterplaets’éi » : pardon, encore une bêtise typographique! je voulais écrire waterplaets, en italique plutôt qu’entre guillemets.

  6. GRNO connu aussi pour son histoire ou le corsaire Ripaud de Montaudevert (un parent a Signanus???) bouta les anglais hors du coin.IL existe encore la batterie sur la hauteur parfois dite Montaudevert…(photo si désirée)
    Ce coin de la GRNO a , avait (!) beaucoup de charme avec au loin son pont, a droite la Tour koenig, sa filature d Aloés dont parlel Gros Zippo, église de cassis a gauche et les canards qui nageaient dans l embouchure..
    Je crois que notre Emile labat national avait dans le temps, un bateau ancré la ou sans doute, se faisait quelques traffic…rien de mauvais mais du genre cigarettes whisky et tites pépés…!!
    Cet endroit fut peint par divers artistes dont BOWLER.;& par mon arr grd père…
    Endroit a re visiter ….Salut a tous Lorraine Alsace

  7. The Donjon St-Louis Fort
    Also called the Batterie Montaudevert this defence work on the summit of the hill dominating the Grand Rivière Nord-ouest bay is not shown in plans of the area dated 1755, but was served by three 8-pounder guns in 1759 and two guns in 1810. The structure of the fortified hillock is unique in Mauritius, as there are three series of parapets encircling a small post on the summit, and a powder magazine for 40 barrels to the rear encircled by a protective wall. In 1837 there still existed the stone barracks building with shingled roof (19′ x 15′) and the magazine (14’10.5″ x 12’10 » ext.; 8’6″ x 6’6″ int.), with the wall of 4’6″ for musketry of 670 feet long. Behind the hill is the Canal Dayot aqueduct, which provided the fresh water to Port Louis. As was Battery Dumas to the north of the port, this defence served to protect the southern flank of the capital, as well as defend the Grand Rivière Nord-ouest. The barracks in stone and shingle roof have since disappeared and the fort is now disaffected and requires a management plan to prevent it being dismembered bit by bit.

  8. John, how on Earth is someone supposed to pronounce “Brno”?

    Siganus Sutor, a Mendelian product

  9. Siganus Sutor

    Marie-Lucie, GRNO est toujours prononcé “Grande Rivière Nord Ouest”. (Parfois on parle simplement de “Grande Rivière”.)

    Carrot, it looks as if these fortifications are known by many names. Batterie Saint-Louis, batterie Montaudevert, and there is one “batterie Condé” marked on Descubes’ map (see link in the post, which would lead you here.) Or is there another one right on the shore? In any case, it looks as if the government itself is acknowledging, on its website, that it is “being dismembered bit by bit”…

  10. Well, there are two syllables in the word, « br » and « no ». The second obviously is not a problem. The « r » in Czech is a tongue-tip trill as in Spanish, so one simply prolongs this to serve as the vowel of the syllable.

  11. Siganus Sutor

    Ah, Slavic languages and their strings of consonants… At least in this country there is no town called “Smrt” (death in Czech), as it would be unpronounceable by foreigners.

  12. Lors de récentes vacances au pays, nous avons eu l’occasion de visiter une tour Martello à La Preneuse. Nous y avons appris qu’elles étaient toujours par paire autour d’une baie. Si on examine la carte de Descubes, on note qu’il y en a deux d’indiquées de chaque côté de l’estuaire, et une autre sur l’isle aux Tonneliers (pas par paire, mais là elle est au milieu de la baie). J’ai pas l’impression que ce soit la même chose que la Batterie Montaudevert. Wikipédia précise que trois tours sur cinq ont été conservées et que seule celle de La Preneuse a été restaurée. Quelqu’un saurait quelles (où) sont les 2 autres ? (une des 2 doit être la « jumelle » de celle de La Preneuse: « L’Harmonie »?).

  13. Siganus Sutor

    Gro Zippo, effectivement, la tour Martello située sur le côté sud de la baie de la Grande Rivière Noire est toujours debout. La pointe sur laquelle elle se trouve est communément appelée “Pointe de L’Harmonie” (me semble-t-il du nom d’un bateau qui y a fait naufrage), mais je vois que sur la carte 3087 de l’Amirauté britannique, surveyed by Lieutenant Commander H. J. Gedge, R.N., 1897 (réimpression de 1942), la pointe en question figure sous le nom d’“Hermione Point”. (Davantage sur La Preneuse dans ce commentaire du 24 juillet 2010.)

    La troisième tour Martello ayant survécu doit se trouver à Pointe aux Sables, près de l’embouchure de la GRNO. (Voir “Battery d’Anjou” et “Martello Tower” sur la carte de Descubes, en lien dans le billet.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s