Archives mensuelles : février 2011

Le verbe “bangoler”

Le verbe bangoler est un verbe entouré d’un certain mystère. Le dictionnaire créole-anglais de Ledikasyon Pu Travayer en donne la définition suivante (consultable sur le site du parti Lalit) :

bangol (v)
Variations: bangole
1. to be always on the move
2. to go from one woman to another (of man)
3. to be spendthrift

Ces définitions se retrouvent quasiment inchangées dans le dictionnaire créole-anglais-français de MM. Baker et Hookoomsing, lesquels donnent ces trois sens dans le même ordre :

1. Vagabonder, vaguer.
2. Changer de femme fréquemment.
3. Être dépensier.

Dans leur dictionnaire, ces auteurs ont inclus l’étymologie (ou des étymologies possibles) pour chacune de leurs entrées — sauf quand aucune explication ne peut être avancée pour expliquer l’origine d’un mot, comme cela semble être le cas pour bangoler (cf. le double point d’interrogation final dans l’extrait ci-dessus).

Ayant effectué un petit sondage auprès d’un certain nombre de personnes, il ressort que pour une majorité d’entre elles, parmi celles qui avaient déjà entendu parler de ce mot-là, le verbe bangoler est lié à l’argent, selon la définition n° 3 ci-dessus. Bangoler, c’est dépenser sans compter, c’est éclater son fric (ou celui des autres), c’est jeter l’argent par les fenêtres. Certains argüent que ce n’est pas tant dépenser beaucoup que dilapider des ressources financières (on peut être dépensier tout en ayant les moyens de l’être, c’est-à-dire sans nécessairement se ruiner), mais quoi qu’il en soit cela reste assez proche de la définition donnée par les deux dictionnaires mentionnés plus haut.

Pour d’autres personnes, bangoler ressortit plutôt à la définition n° 1 : bangoler c’est marcher sans but, c’est traînailler, c’est bouge-bouger sans vraiment savoir où aller, et cela peut prendre un sens plus ou moins figuré pour parler d’une personne qui n’a pas donné une bonne direction à sa vie, d’une personne qui erre (au sens figuré toujours), autrement dit de quelqu’un qui n’est pas encore bien “sur les rails”.

Aucune des personnes interrogées n’avait entendu parler de la définition n° 2, définition selon laquelle celui en train de bangoler serait un émule de Casanova.

Les résultats de ce sondage rejoignent assez bien ce qu’il est possible de trouver, sous forme écrite, sur internet, le mot se rapportant généralement à des questions d’argent :

Week-End, 10 avril 2010 : « Fustigeant la politique économique du gouvernement, Keechong Lee Kwong Wing a soutenu qu’en dépit des propos flatteurs de “miracle économique”, la vie de la majorité des Mauriciens a empiré puisque les salaires n’ont pratiquement pas augmenté […]. “Ek sa cash Air Mauritius ki zot finn bangoler, ti kapav construire 30 à 35 000 lakaz NHDC ek construire au moins 10 batiman kuma batiman Air Mauritius dan Port-Louis. Zot zot pe roul bel bel loto, pe fer politik petits copains, pe akaparer, pe dilapider, tandis ki ou ki pe saryer sa fardo la”, a-t-il martelé. »

Sunday Vani, page non datée : « Pé donne travailleurs seulement Rs 135 compensation par mois. En même temps, zotte pé continuer bangole l’argent public. »

Le Mauricien, 8 mai 2009 : « “Ena tret bann viktim de Sale By Levy de voler. Ti dimounn kouma dir pa gayn drwa ena problem avek zot bato, zot legim ou bien zot tomb malad. Petet ki ena osi ki finn bangole”, a laissé entendre Harish Boodhoo. »

Ailleurs, on semble retrouver le sens de “marche-marcher”, “errer”, “tourner-virer” :

L’Express, commentaire d’article, 14 février 2010 : « C’est vrai que ses actions dérangent nos fonctionnaires rétrogrades. Nos syndicalistes qui passaient leur temps à bangoler dans la cité voient en lui une gêne, voila le pourquoi de leur levée de bouclier, et pauvre Navin to vine rentre dans zotte sega. »

Au niveau de la prononciation, certaines personnes (a priori une minorité) prononcent la première syllabe du mot “baing” — “baingoler” — tout comme dans la chanson “Bang Bang” reprise par Nancy Sinatra.

 
Toutefois — et c’est là que la chose devient particulièrement intéressante —, il existe un quatrième sens pour le mot bangoler, un sens qui semble avoir un ancrage très marqué pour ce qui est de la coloration ethnique des locuteurs. Parmi les personnes interrogées, un certain nombre connaissaient, à des degrés divers, le verbe bangoler sans que celui-ci ne réponde à une des trois définitions données plus haut. Pour cette “section de la population”, pour ceux qui seraient traditionnellement vus comme les plus francophones des Mauriciens, autrement dit pour les plus clairs de nos compatriotes (mais pas nécessairement pour le plus clair de nos compatriotes), et parmi ceux d’entre eux qui connaissent le verbe bangoler, celui-ci signifie “être lâche”, “être mal serré”, “être loose”. Selon les exemples donnés, une porte peut bangoler, ce qui signifie qu’elle a du jeu, que ses couplets sont mal serrés, qu’elle va peut-être tomber d’ici peu si rien n’est fait pour la resserrer. Selon cette définition particulière, c’est toujours un objet qui bangole, jamais quelqu’un comme dans les définitions précédentes. Le ventilateur bangole si ses pales font du bruit tout en paraissant lâches, toute pièce mécanique mal fixée est susceptible de bangoler, de même que tout objet qui demande à être fixé à un autre ou à un support et qui ne l’est pas fait de façon complète et satisfaisante.

Une telle dichotomie peut s’expliquer par le fait qu’il s’agit là d’un mot relativement peu fréquent et que des sens parallèles peuvent se développer presque indépendamment les uns des autres sans que les différents locuteurs en soient conscients.

Ѫ

Et vous qui passez par ici et qui l’avez déjà entendu, une fois ou plusieurs fois, que signifie pour vous le mot bangoler ?

Publicités

Lakaz tole (1)

Les arpenteurs jurés

K. Seebaruth & Associes
Les Arpenteurs Jurés
Topographie
Morcellement
Evaluation / copropriété
Conseils Immobiliers
Achats et Ventes

 
 
 

¥

 
 
 
Juré
A.Adj. et subst. (Personne) qui a prêté serment en accédant à la maîtrise dans une corporation. Chirurgien, écrivain juré; juré crieur.
(…)
B. − Adj. Qui a prêté solennellement le serment exigé pour une fonction de l’exercer scrupuleusement. Traducteur juré.
 
 
Sworn [past participle of swear]
(…)
2. Appointed or admitted with a formal or prescribed oath to some office or function.
(…)
Sworn man (formerly as one word), a man bound by oath to the performance of a duty or office.

The Oxford Universal Dictionary Illustrated (third edition, reprinted 1967).
 
 

On trouve des “sworn brokers”, des “sworn auctioneers” ou, comme ici, des “sworn surveyors”. Ces derniers auraient pu avoir été appelés “arpenteurs assermentés”, mais c’est l’adjectif “juré” qui est d’usage courant chez les Martiens. Il ne faut y voir aucune insulte, la ronde des jurons n’ayant pas cours chez ces gens-là.

 
 

Donne-nous la pluie

Dis. il est Dieu unique
Parfait & sans defaut
Donne nous la pluie

 
 
 

Dis. il est Dieu unique
Parfait & sans defaut
Donne nou la pluie

 
 
 

Dis. il est Dieu
unique. Parfait
et sans defaut

Pardon no peché
Donne nou la Pluie

 
 
 

 
 
 
Sans doute les péchés ont-il été pardonnés car ces prières ont été exaucées : il pleut abondamment depuis hier au soir, et ce n’est pas fini. Mais comme d’habitude, la pluie cause des problèmes d’“accumulation d’eau”, ainsi que le disent les services météorologiques martiens et autres autorités plus ou moins gouvernementales (mais tout aussi martiennes). Cette fois-ci, dans leur bulletin de 11h30, nos pseudo-scientifiques de la station de Vacoas ont oublié les mots “aux endroits habituels” pour que la formule soit bien consacrée : “Il y aura des accum[m]ulations d’eau ainsi que des poches de brouillard. Donc la prudence est strictement recommandée aux abords des rivières et cours d’eau déjà en crue ainsi que sur nos routes.” Car les automobilistes doivent bien entendu savoir où sur les routes se trouvent ces “endroits habituels” auxquels on a “des accumulations d’eau”. Vous habitez Baie du Cap et vous décidez d’aller vous promener à Riche-en-Eau ? Ben, bonhomme, vous devez savoir où l’eau s’accumule à Riche-en-Eau ! C’est bien là le minimum qu’on attend de vous, et cela ne sert à rien de critiquer le drainage mal conçu (ou inexistant) ou les drains bouchés à cause du manque de civisme des gens qui jettent tout et n’importe quoi partout et n’importe où. Manque de civisme qui va semble-t-il jusqu’à déverser les eaux pluviales dans les réseaux d’égouts, qui se mettent à déborder passé un certain débit. Mais sans doute va-t-on bientôt entendre un autre mauricianisme faire florès dans les bouches (d’égout) et dans les articles (de presse), à savoir le mot “débordement”.

 
 

 
 

Au fait, L’Express nous apprend que ces dernières 23 heures (ne demandez pas pourquoi 23) il est tombé 96,8 millimètres de pluie à Riche-en-Eau. De quoi y causer quelques accumulations d’eau aux endroits habituels.

Park [koson] torti

(…)
ki koson ? – koson dan park
ki park ? – park diboi
(…)

IL EST INTERDIT DENTRER DANS LE PARC

 
 

Ш

 
 

TLF :

Parc

A. −1. Parc (à moutons). Clôture légère et transportable servant à enfermer les ovins la nuit en été dans les prés; par métononymie, espace ainsi délimité. Synonyme – parcage.

2. Prairie d’élevage notamment bovin, limitée par une clôture fixe. Synonyme – pacage.

Parc (domestique). Lieu où sont logés les bestiaux et/ou enclos attenant.

(…)

4. Parc (à bébé). Petit enclos léger, de forme diverse, facilement transportable, permettant à un enfant en bas âge de jouer en sécurité et d’apprendre à marcher. Mettre, faire jouer un bébé dans son parc.

 
 

Ш

 
 

Ki passé la ? – marsan dilé

Les paroles ici.

Cousinages

Cousin, cousine, cousin, cousine
Faire moi content belle cousine,
Faire moi content belle cousine,
Bel malade lamour attrape moi.

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas entendu ce séga dans lequel un cousin aimait sa cousine, et je ne garantis pas la bonne retranscription des paroles. Mais elles ne doivent pas être trop loin de la vérité.

Rabin, du blog Sans Concessions, pensait-il à cette chanson-là quand il a écrit son éditorial de dimanche à propos de la vente (et de l’achat) de la clinique Medpoint ?

La querelle à laquelle se livrent le MMM et très probablement le MSM, par affiches interposées, est stérile et risible. D’abord parce que les auteurs de la campagne « kouzin, kouzine » manquent de jugeote. Pravind Jugnauth et Maya Hanoomanjee n’étaient-ils pas respectivement ministre de l’Agriculture et haut fonctionnaire du même ministère en 2001 quand le « mari deal » d’Illovo a été conclu ?

Il est vrai que Maya est la cousine de Pravind.

Bérenger Doube faces
Lakor Medpoint 2000
Bérenger vinn Premier Minis
Bérenger dir: Progré du siècle
Akizition Medpoint 2010
pou fer clinik vinn lopital modern
Bérenger dir: Scandal du siècle
Bérenger veritab Namak-haram

Kados Paul Bérenger
1982: Rs 57 million
a Barons sucrier
2002: Deal Illovo Rs 9 milliard
kouzin-kouzine ré tap plein
2003: Central termik
charbon (SUDS)
Rs 900 million par an pou
20 ans = Rs 18 milliard
kouzin-kouzine ré-ré tap plein

 

Clinique Medpoint
Scandale du siècle
Jackpot
Rs 144 millions
Zot mem vendé,
zot mem asté

Zot bizin rann kont !

 
 

 

“À aujourd’hui” la guerre des affiches ne semblait pas terminée, comme en témoignerait cet article dans Le Mauricien du lundi 7 février 2011.

D’autre part, le principal parti d’opposition, le MMM, n’est pas au bout de ses surprises avec sa campagne d’affiches dénonçant l’acquisition par le ministère de la Santé de la clinique Med Point. Une délégation comprenant des députés du MMM de Port-Louis s’est rendue à la municipalité de Port-Louis en vue de faire estampiller les affiches comme le réclame le commissaire de police, Dhun Iswur Rampersad, dans un communiqué émis vendredi.
Le MMM envisage de faire placarder 1 200 affiches avec nom et adresse de l’imprimeur et estampille de la municipalité dans les circonscriptions de la capitale. Or, les préposés municipaux ont fait comprendre qu’un maximum de 130 affiches seront estampillées si elles passent l’épreuve d’un “comité de censure”, qui se réunira mercredi.
D’autre part, le MMM n’a été autorisé à placarder ses affiches que dans treize endroits désignés : sept dans la circonscription N°1, aucun dans le N°2, quatre au N°3 et deux au N°4. Les députés du MMM ont dû également remplir des formulaires officiels portant sur “Application Form for Fixing Posters at designated Areas”.
Devant ces tracasseries administratives, le ton est monté d’un cran et le lord maire, Mohammad Khodabaccus, est intervenu pour essayer de calmer les ardeurs. “Nous dénonçons ces nouvelles tracasseries de la municipalité de Port-Louis, qui restreint le nombre d’affiches à 130 dans les quatre circonscriptions. Zot pe badiné. Zot pe rod faire kwar ki kan Parti travayis et MSM met l’affiches zot met zis 130. Zot pe viole la démocratie ek anpes lepep eksprim li. Nou pas pou laisse zot koumsa”, a déclaré le député Adil Meea au Mauricien en significant son intention de soulever toute cette affaire à l’Assemblée nationale.
Malgré les promesses solennelles d’impartialité de la police, vendredi, les affiches Med Point attribuées au MSM et non conformes aux règlements sont toujours en place à travers l’île…

 
 

 
 

Cousin, cousine, cousin, cousine
Faire moi content belle cousine,
Faire moi content belle cousine,
Bel malade lamour attrape moi.

On remarquera au passage que cet insecte aux longues pattes appelé “cousin” en France est appelé “bigaille” à Maurice — une bigaille, au féminin. Ce n’est peut-être pas le même diptère stricto sensu, mais ils doivent nécessairement être cousins pour le moins, cousin-cousine.

Bigaille

Coquilles martiennes (2)

Le neurologue soigne la fracture du myocarde
« Cet établissement a pour spécialité la neurologie, c’est-à-dire que nous traitons les accidents vasculaires, la paraplégie, la fracture du myocarde. »
(Le Matinal, 18 novembre 2010.)

Précipitation dans les brancards
« Cette année-là, les autorités se sont ruées dans les brancards, brandissant un classement du très sérieux quotidien britannique Telegraph des destinations à éviter après le meurtre d’un couple anglais, Catherine et Benjamin Mullany, en lune de miel à Antigua. »
(L’Express, 15 janvier 2011.)

Un mille = 1,000
« J’ai personnellement vu ces bateaux s’approcher le soir à moins de 12,000 nautiques des côtes. »
(Week-End/Scope, 3 novembre 2010.)
 
 

 
 
Coquilles martiennes (1)