Acharya Sri V. N. Mishra

ACHARYA Shri V N MISHRA
Jyotish Acharya (Astrology)
MA Sanskrit B.ED (Shiksa Shastri)
From: Varanasi*      INDIA
Tel: 779-23 18 / 294-6959

 
 
 
 

* Il s’agit bien entendu ici de la ville sainte située au bord du Gange, celle qui a été à l’origine du nom d’un hameau du district de la Savanne, lieu-dit ayant lui-même été à l’origine d’un roman ayant lui-même été à l’origine d’un film — un film mauricien.

Publicités

14 réponses à “Acharya Sri V. N. Mishra

  1. La personne en question propose bien de prédire l’avenir ? Il n’y a pas d’informations quand aux services proposés. Je ne crois pas qu’on mette une info juste comme ça sur sa porte (« so gate »).

  2. Pépé, je ne saurais dire si l’acharya en question propose de prédire ce qui attend une personne particulière. S’il s’agit de regarder dans le panchang pour dire quel sont les jours considérés de bon augure pour un mariage, pour commencer la construction de sa nouvelle maison ou pour lancer un blog, pourquoi pas. Mais si l’“astrologue” en question laisse entendre que, oui, il va pouvoir prédire à la personne venue le consulter les évènements qui vont se produire dans sa vie, alors là la chose est plus embêtante, car c’est de l’arnaque. Le problème c’est que la limite entre les deux types d’astrologie est parfois un peu floue…

    Ce qui m’étonne un peu, quand même, c’est que la personne dont il est question ici aurait un Master en sanskrit et un Bachelor in Education. Le terme “astrology” est inscrit entre parenthèses, après son titre de Jyotish Acharya (lequel fait intrinsèquement référence à l’astrologie). Cela signifie-t-il qu’il a suivi des cours dans une université sérieuse délivrant des masters en astrologie, ou bien que l’astrologie est, disons, une activité annexe indépendante de ses titres universitaires plus… euh… académiques ?

    Cette petite “annonce” — je ne sais pas trop comment il faut l’appeler — se trouvait à l’entrée d’un temple.

  3. >Siganus K. Sutor
    Ce qui m’étonne beaucoup c’est que vous faites une différence entre deux types d’astrologie, vous qui aimez l’astronomie.

  4. Jesús, que je sois amateur d’astronomie ou pas n’y change rien. Je suis prêt à accepter disons un degré limité d’astrologie en tant que tradition, pour par exemple décider de la date d’un évènement. (Si en Europe certaines personnes refusent de se marier un vendredi 13, ça peut faire sourire, mais pourquoi pas, si cela peut les rassurer, ou si cela peut éviter de mettre d’autres personnes mal à l’aise.) Il s’agirait alors d’un reste d’astrologie qui serait devenu coutume. On ne peut pas être toujours rationnel à 100% et certaines traditions peuvent être prises avec une pincée de sel (si tant est que le “pinch of salt” anglais ait le même effet en français).

    Mais si un charlatan prétendait pouvoir prédire votre avenir, là je dirais stop, ça suffit, ça va trop loin. Alors, oui, d’une certaine façon je serais prêt à considérer deux formes d’astrologie, une bénigne et une nocive.

  5. >Siganus K.
    Chez nous c’est pire la trezidavomartiophobie.

  6. Fearing the number 13 istriskaidekaphobia in English (synthesized from Greek forms), but I know of no word for the fear of Fridays. In modern life, of course, Fridays are more anticipated than feared.

  7. Yes, today thank God it’s…

  8. >John Cowan
    It could be “paraskeviphobia”:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Paraskevidekatriaphobia

  9. marie-lucie

    Je connais quelqu’un qui étudie l’astrologie depuis quelque 25 ans. Il ne prédit pas l’avenir, mais il sait quels traits et tendances de personnalité sont associés aux différents signes (modifiés par l’aspect lunaire, etc), traits qui peuvent entraîner les gens dans des voies différentes, positives ou négatives. Il devine donc souvent sous quel signe les gens sont nés.

  10. Je me demande pourquoi une croyance aussi millénaire comme l’astrologie peut parler, par exemple, d’ascendant Pluton. Depuis quand, si cette planète a été découverte en 1930 ! Est-ce que tout a changé avec l’invention du télescope ?
    Pour les croyances, malgré ce que quelqu’un a pensé, j’ai une opinion* très pareille a celle-ci que leveto nous a dite.
    * Il se peut que je sois têtu, comme bon taurean (LOL).

  11. marie-lucie

    ascendant Pluton: C’est sans doute une addition tardive au répertoire traditionnel, qui n’est peut-être pas acceptée par tous les praticiens.

  12. Il devine donc souvent sous quel signe les gens sont nés.

    Marie-Lucie, cela m’étonne beaucoup de lire ceci sous votre plume. Vous le pensez sérieusement ? Vous semble-t-il possible qu’une personne, quelle qu’elle soit, soit capable de deviner avec une précision supérieure à 1/12 le mois de naissance d’une autre personne dont elle ne saurait rien, si ce n’est de l’avoir côtoyée suffisamment de temps pour se faire une idée de sa personnalité ? Qu’on étudie l’astrologie sous un jour sociologique, très bien. Qu’on s’intéresse à ses théories (plus ou moins folkoriques), par hobby ou par “tradition”, pourquoi pas. Mais souscrire vraiment à ses principes serait une démarche fort différente.

    La distinction que je faisais plus haut entre astologie bénigne (qu’on pourrait ranger dans une catégorie “folklore et coutumes”) et une astrologie plus pernicieuse à cause de l’emprise que ses soi-disant pouvoirs pourraient avoir sur les gens se brouille quand il s’agit par exemple de “voir” — ou de “sa-voir” — si un homme et une femme sont faits l’un pour l’autre. Il existe une tradition selon laquelle l’horoscope d’une jeune femme doit “match”* avec celui du jeune homme devant l’épouser (et vice versa bien entendu). Si les jeunes gens en question ont l’esprit suffisamment solide pour écarter toute incompatibilité horoscopique que l’astrologue aurait pu trouver entre eux, tant mieux, mais s’ils renoncent à vivre ensemble pour une raison comme celle-là — toute “traditionnelle” qu’elle puisse être —, alors je serais résolument contre.
     
     
     
    * Match : un mauricianisme supplémentaire sans doute, correspondant probablement au verbe français “correspondre”, mais avec un sens un peu différent, qui sous-entend la notion de compatibilité qu’on ne trouve pas forcément dans le mot “correspondre”. (Vous auriez une expression française ad hoc à me proposer ?)

  13. marie-lucie

    Siganus, je n’ai pas dit que je consultais moi-même cet astrologue amateur, c’est quelqu’un qui fait partie d’un groupe d’amis que je rencontre souvent. Mais c’est vrai qu’il vise très souvent juste (pas à 100 pour 100, naturellement). Est-ce l’astrologie, est-ce l’intuition personnelle?

    match = être compatible avec ?

  14. Marie-Lucie, je n’ai jamais pensé que vous consultiez cet astrologue-là, ni un autre. En revanche en disant “il devine donc souvent sous quel signe les gens sont nés” vous établissiez de facto un lien de causalité, un avis qui vous était propre.

    Permettez-moi de douter que qui que ce soit puisse faire ce dont il est question ci-dessus. Que des gens puissent avoir une bonne intuition de la nature humaine, qu’ils puissent assez rapidement juger ce que quelqu’un a dans le ventre, qu’ils soient capables de deviner, ou de soupçonner, certaines choses qu’autrui ne s’est peut-être même pas avoué à lui-même, pourquoi pas. Certains ont certainement un tel don. Mais qu’ils puissent deviner la date de naissance de cette personne (ou une approximation raisonnable de sa date de naissance) par simple observation, sans être en mesure d’avoir cette information d’une façon ou une autre, cela est impossible.

    Siganus Sutor, coq (lequel n’est pas censé aimer les lapins)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s