Drastique

Drastique.
Adjectif.

Draconien ; considérable, conséquent.
 
 
1) « Si Jin Fei doit puiser dans le réseau, la population du Nord reliée à la Nicolière subira des coupures drastiques. » (L’Express, 29 juin 2010.)

2) « Donc, Maurice se trouve toujours dans la zone dangereuse des 60% alors que des engagements précis ont été pris dans le cadre de la réforme et avec l’adoption du Public Debt Management Act pour réduire de manière drastique le pourcentage de la dette publique par rapport au PIB et le ramener davantage vers les 50% du PIB. » (Week-End, 24 octobre 2010.)

3) « Ce qui est mathématique c’est que s’il y a une baisse des arrivées touristiques en 2009 et 1500 chambres d’hôtel supplémentaires, le taux d’occupation national moyen va baisser drastiquement. Il faudra donc être tout aussi drastique dans le contrôle des coûts. » (L’Express, 8 octobre 2010.)

4) « Harcelée par son fiancé qui la trouvait grosse et qui insistait pour qu’elle perde quelques kilos, la jeune femme s’est imposé un régime drastique. » (Week-End/Scope, 9 septembre 2005.)

5) « La Banque de Maurice a subi une baisse drastique de ses bénéfices opérationnels pour l’année financière 2010. » (L’Express, 16 novembre 2010.)

6) « La drastique baisse de nos réserves en eau a contraint la Central Water Authority (CWA) et la Water Resources Unit (WRU) à revoir leur plan concernant la distribution d’eau à travers le pays. » (Week-End, 6 janvier 2008.)

7) « Toujours est-il que les tarifs d’accès à Internet pourraient connaître une baisse drastique, alors que Maurice s’apprête à être reliée à cinq câbles sous-marins à fibres optiques. » (L’Express, 11 septembre 2008.)

8)  « Baisse drastique du taux de criminalité entre 2007 et 2009 » (Le Matinal, 8 décembre 2009.)

9) « “Avec la venue de notre enfant, je suis plus consciencieux et plus responsable. Avant, j’étais assez relax, toujours cool. Cela n’a pas vraiment changé mais je me dois d’être plus présent,” explique Stellio. Alors que pour Andréa c’est un changement drastique. “Je me sens très heureuse depuis que je suis maman. Mon fils c’est une partie de moi, c’est le plus beau cadeau de ma vie. Ma vie a complètement changé.” » (L’Express, 24 mai 2008.)

10) « Avec l’arrivée du nouveau gouvernement issu[e] des élections de 1983, le ministre des Finances d’alors, Vishnu Lutchmeenaraidoo, devenu le chantre du libéralisme, avait non seulement mis en application les mesures préconisées par Paul Bérenger mais est allé encore plus loin pour réduire les impôts de façon drastique et appliquer des mesures que nous avions préconisées au MMM. » (Le Mauricien, 17 décembre 2009.)

11) « Naturellement, la réussite d’une telle démarche passe par une amélioration drastique de la qualité des transports. » (L’Express, 20 avril 2010.)
 
 
Dans son Dictionnaire des termes mauriciens (1969), Nadia Desmarais, “licenciée-ès-lettres”, dit ceci à propos du “mauricianisme” drastique :

« Des moyens drastiques, — des moyens draconiens.
Drastique ne se dit en français que… des purgatifs et autres médicaments ! Quand il s’agit des lois, ou des mesures d’une excessive sévérité, c’est draconiennes qu’il faut employer. »

Certes, en anglais il existe un adjectif drastic (“vigorously effective; violent” – SOED), mais il ne faut sans doute pas soupçonner un anglicisme dès qu’on trouve un mot voisin dans la langue anglaise. Drastique existe bel et bien avec ce sens dans le Larousse ; ainsi que dans le Petit Robert :

Drastique — 1741. Grec drastikos “qui agit”. 1. Méd. Qui exerce une action très énergique. Purgatif, remède drastique. N. m. Un drastique (aloès, coloquinte, etc.) => purgatif. 2. (1875; anglais drastic) Énergique, contraignant (d’une décision). => draconien, radical. Des mesures drastiques. Une réforme drastique.

Si depuis 1875 on trouve ce mot avec cette acception en français, alors Nadia Desmarais aurait pu l’accepter elle aussi, quand bien même le mot a été emprunté à l’anglais.

Toutefois, le sens que l’on trouve dans certaines des citations ci-dessus, sens fréquemment utilisé à Maurice — important, considérable, conséquent, comme dans “une baisse drastique” ou “une amélioration drastique” —, n’est peut-être pas si orthodoxe que cela…

Publicités

22 réponses à “Drastique

  1. Drastic measures in English involve hardship and sacrifice, but draconian ones are also restrictive. Dropping the atomic bomb on Hiroshima was a drastic measure, but not a draconian one.

  2. I believe Draco had never heard about the nuclear bomb.

    But wouldn’t drastic primarily apply to yourself, or at least to your own people? I wonder if we can talk of a drastic measure when one people decides to bomb another one with which it is at war.

  3. Voici ce qu’écrit (écrivait) Littré :

    DRASTIQUE. Ajoutez : 2° : Qui agit énergiquement, qui produit beaucoup d’effet.

    Cet emploi du grec, emprunté aux Allemands*, n’est pas à encourager.

    Et Littré dit aussi :
    Conséquent pour considérable est un barbarisme, que beaucoup de gens commettent et contre lequel il faut mettre en garde. Conséquence ne signifie qu’en apparence importance ; et cette apparence ne peut jamais se trouver dans conséquent.

    Ceci, que j’ai entendu seriner pendant toute ma jeunesse semble bien oublié « au jour d’aujourd’hui » …. puisque le TLFi le qualifie de « Fam. »

    *drastisch

  4. Ah, les Francs l’auraient donc emprunté aux Germains… Mais pour l’acception nº 2 du Petit Robert, c’est d’un voyage trans-Manche qu’il se serait agi.

    Pour ce qui est de cet emploi de conséquent, on continue apparemment de le critiquer aujourd’hui :
    conséquent – 2. FAM. (Emploi critiqué). Important, considérable: Un salaire conséquent.
    On le critique, mais sans doute comprend-on sans peine de quoi il s’agit.

    Et vous, Zerbinette, parleriez-vous d’une “amélioration drastique” ?

  5. marie-lucie

    Je ne peux pas parler pour Zerbinette, mais je ne me souviens pas d’avoir lu ou entendu ce mot en français jusqu’à une époque très récente, sans doute dans Le Monde, qui publie beaucoup d’articles qui donnent l’impression d’être traduits littéralement de l’anglais. Je ne savais pas qu’on pouvait dire « drastique » en français.
    En tout case, il me semble qu’en anglais le sens a toujours une connotation négative, c’est pourquoi il me paraît bizarre de qualifier de « drastique » une amélioration, de quelle sorte soit-elle.

  6. LOrraine Lagesse née Desmarais

    drastique ou draconien….je ne sais quoi ajouter mais ce que je peux dire c est que nous avons une sécheresse dra….matique…et que si des mesures…draconiennement drastique ne sont pas prisent, on va vers une situation … comment dire???? d d.& d…..

  7. En effet, Marie-Lucie, dans l’esprit des gens le mot drastique serait en principe associé à des choses déplaisantes, des choses dont on se passerait bien. Qu’il puisse y avoir une amélioration drastique, un changement (favorable) drastique ou une baisse (appréciable) drastique va un peu contre le sens commun. Et pourtant, on ne peut que constater un tel usage, à Maurice tout au moins. A partir de la citation nº 7, les changements “drastiques” dont il est question sont des changements dont les gens devraient être satisfaits. En ce sens, le mot veut dire “important, considérable”.

    Parfois, les changements drastiques sont plutôt neutres pour les gens, comme dans cet exemple : “L’équipe a de fortes raisons de croire que Maurice a été sujet à une sécheresse drastique survenue il y a 4 000 ans.” (Le Matinal, 28 août 2010.)

    Mais pour en revenir à l’exemple de John Cowan, auriez-vous tendance à dire que l’usage du mot drastique est réservé aux choses qui nous touchent personnellement (dans ce cas-ci en anglais) ? Le fait que les Américains décident de lancer une bombe atomique sur une ville japonaise est une mesure extrême, mais peut-on parler d’une mesure drastique ? Car cette mesure n’a en rien affecté la vie des Américains.
     
     
    Lorraine : nous avons une sécheresse dramatique

    Tiens, “une sécheresse dramatique”, ne serait-ce pas là un mauricianisme supplémentaire ?

  8. A. J. P. Crown

    [C’] est une mesure extrême, mais peut-on parler d’une mesure drastique ? Car cette mesure n’a en rien affecté la vie des Américains.

    You’re right linguistically, I think – and that’s interesting, I’d never thought of it. But in the A-bomb case it doesn’t sound correct, because most people would think of it being a drastic measure for humanity, rather than just for Japan.

  9. A. J. P. Crown

    (« Most people »: that means me, of course.)

  10. marie-lucie

    Je ne veux pas parler pour le français, car le mot « drastique » est encore nouveau pour moi, je le lis mais je ne l’emploie pas.

    In English I think that « drastic » does not have so much to do with the effect on people or things as with the extreme nature of the action, which goes way beyond the normal run of things. For instance, dropping the first atom bomb – which was expected to be a lot more devastating than the bombs used thus far, although its destructiveness also went way beyond expectations – was a drastic measure, one that was a lot stronger than the military responses generally used by government leaders until then, and was in fact so strong that nations have thus far refrained from using this measure since then (I read that the US military had planned to drop eleven bombs, but President Truman was so appalled by the effect of the first two that he stopped the bombing). That the atom bombs dropped in Japan did not affect the US population at home (since it was not dropped on them) has nothing to do with the appropriateness of « drastic » in this context.

    « Draconian » would be more appropriate to the crippling measures required by the IMF from countries in dire economic circumstances (and which were not applied in the US to solve the financial crisis, since governments instead used other, « drastic » measures to support the financial system). To me « draconian » has connotations not only of extreme measures but also of an uncompromising, relentless attitude even in the face of subsequent suffering. On the other hand, « dramatic » may be showy but not necessarily important in the long run.

  11. AJP: But in the A-bomb case it doesn’t sound correct, because most people would think of it being a drastic measure for humanity, rather than just for Japan.

    Maybe some time after August 1945 it was possible to see it with a global eye, but at the time of the events it was the Japanese only who were supposed to bear the burden of these bombings.

    Some narratives of what happened in Hiroshima and Nagasaki are among the most terrifying stories I have ever read.
     
     
    Marie-Lucie, somehow for me the word drastic would need to be used in relation with people over which you have authority. It’s based on some vague feeling more than on hard evidence, and I may be wrong.
     
     
    (I had written much more than that, but I lost everything thanks to WordPress. I know few things that are more frustrating than this. So that’s enough from me for tonight. Bonne nuit…)

  12. I agree in all points, m-l.

  13. En espagnol, « drástico » et « draconiano » peuvent être synonymes. Pourtant, l’emploi de notre adjectif « dramático » comme un autre synonyme est un anglicisme selon notre académie.

  14. Voilà qui apporte de l’eau au moulin du débat, Jesús. Et drástico, lui, n’est pas vu comme un anglicisme ?

  15. Ce mot je l’ai lu/entendu toujours et il est plus usité que « draconiano » et « dramático ». Quant à anglicisme ou non, je ne sais pas mais je viens de lire dans l’édition de 1884 du dico de notre académie que la seule acception était reliée avec les médicaments. L’édition de 1970 recueille la nouvelle acception. Je me demande quel mot auraient employé mes grands-parents. Maintenant il me semble que ce mot a une odeur de la perfide Albion.

  16. Si l’on prend la méthode olimalia et les références Google, on s’aperçoit que « drastique » bat largement « draconien » (344 000 contre 64 100) et que son utilisation est couramment employée en français dans tous les domaines, (de la finance au sport) :

    Des conditions d’accueil drastiques en France pour les réfugiés …12 janv. 2011 … Le Monde.fr –

    Le gouvernement britannique envisage des coupes budgétaires drastiques …
    http://www.lemonde.fr

    9 avr. 2010 … Mesures drastiques pour PSG-Bordeaux. Cent-vingt trois personnes sont interdites de stade …
    http://www.lequipe.fr/…/

    Credit Suisse adopte des règles drastiques en matière de versement de bonus. 11 janvier 2011.

    Urssaf : des contrôles drastiques dans les entreprises …17 août 2010

    30 sept. 2010 … L’Espagne prend des mesures drastiques pour relancer son Economie.

    en passant par les régimes :

    Leurs travaux montrent d’une part qu’un amaigrissement drastique conduit à une diminution de certains polluants dans l’organisme et révèlent, d’autre part, …
    http://www.univ-paris5.fr/…/

  17. Jésus
    Feliz año nuevo.
    Il n’est pas étonnant que notre dramático soit donné comme synonyme ; drastique vient directement en voyage sans escale teutone du bas latin drama, drame , et du grec dran ( faire, agir).
    Une action drastique prévient un drame.
    Au contraire, il n’y pas cette notion dramatique dans le mot draconien, mot qui nous vient du grec Dracon ( qui nous donnera dragon ), un très sévère législateur athénien. Des mesures draconiennes sont excessivement sévères pour une situation pas nécessairement dramatique.

  18. Zerbinette, if faut croire qu’il y a eu des changements drastiques dans la langue de Molière. Mais voit-on en France l’adjectif drastique employé dans un sens positif ou neutre ? Les exemples que vous avez donnés vont dans le sens des choses désagréables, ce qui fait qu’on aurait tendance à craindre le drastique quand on le voit poindre à l’horizon.

  19. Siganus, je pense que vous avez raison: en français, drastique est employé pour quelque chose de désagréable, sans doute en référence au sens propre d’une purge sévère.
    Et si je lisais dans la presse un titre comme (on peut rêver …): « le gouvernement annonce une baisse drastique des impôts » , je comprendrais qu’il s’agit là du point de vue gouvernemental : si cette diminution est drastique pour les caisses de l’État, elle ne l’est pas pour les poches du citoyen.

  20. Siganus K. Sutor

    Leveto, sans doute au départ une chose qualifiée de drastique était une chose déplaisante, dont on se serait bien passé si on pouvait. Mais il me semble que de plus en plus l’adjectif est employé comme synonyme de considérable, d’important (ici tout au moins). Si le gouvernement décide de diviser vos impôts par deux, peut-être parlerez-vous vous-même d’une baisse drastique, quand bien même la nouvelle vous ravit. Un changement drastique peut aussi vous n’être ni défavorable ni favorable s’il ne vous concerne pas directement. Il s’agit là d’un glissement de sens.

    Mais c’est aussi pour cela que je me suis posé la question plus haut de savoir si on peut normalement employer le terme drastique quand on parle de choses concernant des tiers. L’exemple de la bombe atomique balancée par les Américains sur les Japonais peut-il légitimement être qualifié de mesure drastique par les Américains ? Si on a un côté puriste, peut-être que non. La purge — pour revenir à cette analogie —, ils n’en ont pas eu à subir les conséquences. Mais bon, je suis sans doute en train de couper les cheveux en quatre.
     
     
    Arcadius : « drastique vient directement en voyage sans escale teutone du bas latin drama, drame, et du grec dran (faire, agir). »

    Effectivement, Arcadius, il y aurait bien une parenté entre drastique et dramatique. Bien vu. Tous deux renverraient au mot grec dran, faire, agir. Selon etymonline.com nous avons les deux origines suivantes :

    drastic
    1690s, originally medical, “forceful, vigorous, especially in effect on bowels,” from Greek drastikos “effective, efficacious; active, violent,” from drasteon “(thing) to be done,” from dran “to do, act, perform.”

    drama
    1510s, from Late Latin drama “play, drama,” from Greek drama (genitive dramatos) “play, action, deed,” from dran “to do, act, perform” (especially some great deed, whether good or bad), from PIE *dere- “to work.”

    Dans les deux cas on agit, ou la chose agit, comme on dit d’un médicament qu’il agit, ce qui correspond à une action passive (tout comme l’action de la pesanteur) mais réelle.

  21. >Arcadius
    « Gracias e igualmente para usted. »
    Je n’ai fait qu’écrire ce que l’Académie dit. L’emploi de « dramático » comme synonyme de « drástico » est un anglicisme. Pour ce dernier mot le dico dit, comme vous savez, « riguroso, enérgico, radical, draconiano » ; d’ailleurs, ladite action des médicaments.
    Quant à la charge du « Enola Gay », en espagnol on peut dire « medida drástica o draconiana » ; d’ailleurs, mais d’un autre côté, on peut employer « dramática ».

  22. marie-lucie

    Les recherches de Zerbinette montrent que l’adjectif « drastique » est maintenant très usité, mais dans le sens qu’il a actuellement c’est un emprunt récent à l’anglais. Mon Petit Robert, qui date de 1968, ne le donne qu’avec le sens technique ancien, comme adjectif et nom:

    DRASTIQUE, adj. (1741) gr. drastikos ‘qui agit’ . Méd. Se dit des purgatifs énergiques. Purgatif, remède drastique. Subst. Un drastique (aloès, coloquinte). V. Purgatif.

    Il est bien évident qu’en français on n’est pas passé directement du sens « purgatif » réservé au contexte médical au sens actuel « énergique, etc », même si cette évolution du sens a eu lieu progressivement en anglais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s