Archives quotidiennes : 23 novembre 2010

Accent créole

Selon la proposition de standardisation de l’écriture du créole connue sous le nom de “Grafi Larmoni”, le son “é” est transcrit par la lettre e, écrite sans accent, comme il a été dit çà et . Or l’usage des uns et des autres montre que cette proposition-là a du mal à s’imposer, la plupart des gens préférant transcrire le son “é” par les deux lettres er. D’autres utilisent le “e-accent-aigu”. D’autres encore hésitent entre les différentes possibilités :

ASTÉ
EK
VENDER

 
 

OPERATION TAYÉ-RAZÉ
LORS TOUS PRIX KOT
PURDASY & PURDASY

 
 

Й

 
 

RadioPlus
écouté ou pou tendé

 
 

Na pas zette salter ici

 
 

PA ZET SALTE

 
 

PE RECRUTE

Couple marié civilement
qui éna a partir 35 ans,
pou travail à plein temps dans la cour campement
à RIVIÈRE NOIRE ou GRAND BAIE.
Couple-là (de préférence sans enfant ou ène zenfan maximum)
pou loger surplace dans ène dépendance.

Ce ki intéresser bisin envoye ène lettre application
avec certificat moralité (si ena) lor sa l’adresse-là:
Le Gérant
Star Trading Agencies
23, Brown Sequard Street
Quatre Bornes

 
 

SUPERTOTE
Mizé pou amizé !

 
 

Й

 
 

“Grafi Larmoni” part en outre du principe qu’en créole il n’existe que le son é. Or il existe des mots pour lesquels c’est un accent grave qui serait plus adapté : livèr (hiver), talèr (tout à l’heure), malèr (malheur), sémèn (semaine), ver (vert), mem (même), zet (jette), ek (avec), etc. Écrire granmer (grand-mère) en pensant que ce mot se prononce “granmére”, avec le même son “é” que dans manzé, cela ne reflète pas complètement la réalité de la langue.

 

 

_______

Banané (31 décembre 2010)
Asté ek vendé (20 janvier 2013)

Publicités