Archives quotidiennes : 10 octobre 2010

Badine

Badine.
Nom féminin.

Canne ; bâton sur lequel on peut prendre appui en marchant.

« Trois mois après son attaque Beedianan pouvait se déplacer avec une badine. »

« Je ne fais pas partie de cette espèce de politique qui veut rester au pouvoir même quand ils sont devenus gâteaux et marchent avec une badine. » (Week-End, dimanche 12 décembre 2004.)


 
 
En français non-mauricien une badine ne sert en principe pas à la marche. Selon le Larousse il s’agit d’une “baguette mince et flexible servant de fouet, de cravache”, bien que ce dictionnaire mentionne aussi, en deuxième définition, une “canne flexible et légère”. Toutefois, une badine, selon l’acception mauricienne, ne saurait être souple, au contraire, car elle se doit d’assurer un appui le plus solide possible à la personne qui s’en sert. Dans ce sens, les cannes médicales modernes en aluminium — celles qui offrent un appui horizontal pour la main tout en maintenant l’avant-bras (“cannes anglaises”) — peuvent aussi être appelées badines, surtout lorsqu’une seule est utilisée.

Le nom badine est issu du verbe badiner, lui-même issu de l’adjectif badin (gai, enjoué, moqueur), du provençal badin, “nigaud”, “niais”, “sot”, sens ayant perduré en français jusqu’au XVIIe siècle. On peut noter à ce sujet que “badiner” est un mot fréquemment employé à Maurice pour dire “plaisanter”, de même que “badinage”, dans le sens de “divertissement, amusement, plaisanterie”.

Publicités