Un homme et une [femme] dame

Siven, Tailleur pour Hommes et Dames
Fabrication tee shirts, polos & col(l)ants etc…
Tel: 6225071

 
 

Prêt à Porter pour
Hommes, Dames & Enfants

 
 
Sur Mars le féminin du mot homme n’est pas toujours femme. Le mot femme pouvant avoir des connotations péjoratives dans certains contextes, l’employer reviendrait à manquer de respect à la dame auquel l’humain de sexe mâle se doit de rendre hommage. On peut se demander si ce rapport asymétrique entre hommes et femmes dames n’est pas symptomatique de notre société encore très machiste et patriarcale.

Mais dans des pays plus ‘évolués’ ne parle-t-on pas d’une “dame âgée” plutôt que d’une “femme âgée” alors même qu’on parlera d’un “homme âgé” plutôt que d’un “monsieur âgé” ?

 

 

 

 

女   男   女

 

 

Sur la note Kozri lor sorselri du 24 octobre 2010 :

 

 

Sur le billet Mani curée du 10 avril 2010 :

 

 

Sur le billet Délices féminins ou délices féminines ? du 7 août 2010 :

 

 

Sur le billet Danzé : tikomik du 11 janvier 2011 :

 

 

Sur le billet Females turned into ladies du 13 juin 2011 :

21 réponses à “Un homme et une [femme] dame

  1. Imaginez un peu le même contenu, mais en kreol version LPT:
    « Siven tayer pou zom ek fam »
    « fabrikasyon ti-shert polo ek colan eksetera »
    « Pre-t’a-porte pou zom, fam ek zenfan »
    Qu’en pensez vous? Plus chic? Moins? Brut de décoffrage?

  2. Cyril Desmarais

    Ouais je comprends l’auteur.

    Il veut dire et les « demoiselles », elles ne sont pas « dames » pour autant mais « femmes » quant même, donc pas admises chez « Siven »…

    Sniff !!!

  3. Torpedo, “enn zom” est un terme mélioratif. “Vini si to enn zom” : n’entend-on pas cela jusque dans notre parlement ? Par contre “enn fam”, même si ce n’est pas toujours péjoratif, cela peut dans certaines circonstances avoir le parfum du jardin de la Compagnie, ou presque.

    Vous avez remarqué que lorsque on parle de main-d’œuvre féminine il est toujours question de “kat madam” ou “dis madam” ? Quand il n’y a pas de femme parmi les effectifs on dira en général “troi boug”, “enn zom” ou “douz dimounn”, mais souvent dès qu’il y a du personnel féminin on parle de “madame”.

  4. @ Siganus K
    Péjorativement, on dirait « enn brinzel » pour « enn zom », n’est-ce pas?🙂
    Bien dit: trois mots différents pour la même chose. Notre patois local a vraiment tout d’un dialecte encore en mutation…
    Monwar, ou-mem meyeur!🙂

  5. GT can’t make up its mind about this one: the title is translated « a man and woman » (« a woman » would be better English), and the picture captions say « Men and Women », but down at the top of the comments, it goes all legal on us and says « Man and wife ». My parents once got a tax refund check addressed to « THOMAS A. COWAN AND WF »; my mother took it to the bank to deposit and said « How do I endorse this? Should I write ‘WF’? »

    The signs on public toilets in the U.S. (euphemistically called bathrooms, though they contain no bathtubs) have migrated from « Gentlemen »and « Ladies » to « Men » and « Ladies » and on to « Men » and « Women », but ladies’ room is still more common in speech and writing than women’s room, whereas men’s room is universal. The Women’s Room is the title of a 1977 feminist novel that became very well known at the time; on the cover, the word « Ladies' » can be seen underneath the word « Woman’s », with which it has been overwritten in a different handwriting.

    A woman of my acquaintance once complained to an otherwise all-male group that if she happened not to hear a sexual reference that someone had made, no one would repeat it for her, because they assumed she was a lady. After a brief unpleasant silence, I (who happened to have made the most recent innuendo) repeated it in plainer terms. The result was a long unpleasant silence. Sometimes you can’t win.

  6. Siganus K. Sutor

    John, I’m sure I have seen “men” and “ladies” on public toilets here as well. (Maybe near Pointe des Régates. I’ll have to check one day.) The “ladies’ room” is also called the “powder room” sometimes, but with such a sexless/genderless name does it mean men can use it as well? It’s true that nowadays…

    When a man loves a woman, can’t keep his mind on nothing else, fair enough, but La Dame au camélia couldn’t have been La Femme au camélia. Definitely not. It just wouldn’t do. But I’m not so sure about Lady in Black or, as the case may be, about (My) Woman from Tokyo.

  7. Brinzel, Torpedo ? Moi monn tann koz “gale” ek “pirogue”…

  8. Le mot « dame » implique un certain statut dans l’échelle sociale et une certaine façon de se conduire. Une dame n’est peut-être pas forcément située très haut, mais certainement pas au bas de l’échelle.

    « Un monsieur et une dame » sont des gens qu’on regarde et qu’on décrit de l’extérieur – ce n’est que dans l’intimité qu’ils peuvent se comporter comme « un homme et une femme’. « La dame aux camélias » se montrait dans sa loge à l’opéra, pas sur le trottoir comme aurait pu le faire une « femme aux camélias », même si l’exhibition des fameux camélias ne laissait aucun doute sur la profession de la dame.

    En contrepartie de la dame aux camélias il y a aussi « Le parfum de la dame en noir », de Gaston Leroux – une dame entourée de mystère. Une « femme en noir » serait sans doute beaucoup moins distinguée.

  9. Oui, Marie-Lucie, et on peut s’étonner de ce hiatus existant entre une femme et une dame, hiatus qui se trouve être nettement plus étroit entre un homme et un monsieur. De nos jours en français de France un homme est un terme plutôt neutre. A Maurice, surtout en créole, “enn zom” a souvent une connotation avantageuse. Un certain nombre de pères appellent leur fils “mo(n) zom”, ce qui se veut flatteur.

  10. Even in 1966, Percy Sledge wrote When A Man Loves A Woman not « When A Gentleman Loves A Lady » (which wouldn’t have scanned anyway). That’s roughly contemporary with Un Homme Et Une Femme. I think it would be a mistake (at least, in English) to attribute the whole lady-to-woman switch to the women’s movement.

    It’s maybe still acceptable to talk about « an old lady », in English; I do, though I personally probably wouldn’t use « an old gentleman ». I think « an old woman » might in some circumstances sound a bit, what? Negative? Rude? Or maybe not.

  11. A gentleman loves a lady? So what? But when a man loves a woman, that’s something!

    Siganus Sutor, old man at midnight

  12. A. J. P. Crown

    Hmm, that looks interesting, Sig.

  13. Puis il y a aussi le « Salon de coiffure unisexe. » Quoi qu’on voit cela de moins en moins sur les frontons…

  14. Non, non, je ne suis pas tout à fait d’accord. J’ai en tête l’enseigne de nombre de coiffeurs qui comporte (toujours) cette mention. Vous pensez qu’il s’agit là d’une particularité mauricienne ? On ne trouverait pas de “coiffeur unisexe” (c’est-à-dire de coiffeur ou de coiffeuse non-hermaphrodite :lol:) en Belgique, en France, en Suisse, au Québec ou à Dakar ?

  15. No, powder rooms (in which you put powder on your face, I suppose, another euphemism) are for women only.

  16. How an ignorant lad like me is supposed to know that? If the day we are again attacked by English ships I burst into the powder room, looking for gunpowder, no lady could kick me out requesting me to look at what’s written on the door.

  17. A. J. P. Crown

    JC: The signs on public toilets in the U.S. (euphemistically called bathrooms, though they contain no bathtubs)

    Toilet is no less euphemistic, John. I’ve also got a bit of a problem with « public ». Fifty percent of us are excluded; that’s not very public.

    All in all, Semi-Public Pissery would be a more appropriate name. I may start a — if you’ll pardon the expression — movement to change the name.

  18. A. J. P. Crown
    Probably you remembered the puppet caricature of Margaret Thatcher in “Spitting image”; she always urinated in the men’s bathroom.

  19. A. J. P. Crown

    Ha, ha. No, sadly, I never saw Spitting Image. I was living some place where it wasn’t shown — the USA, I think.

  20. >A. J. P. Crown
    Eureka! Good heavens! Incredibly difficult to find it, but at last (and in Spanish!). See at 4:38:
    http://www.rtve.es/mediateca/videos/20081029/documentos-spitting-image/325902.shtml

  21. A. J. P. Crown

    Oh, I like Brezhnev speaking Spanish. Thanks for finding it.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s