Forewoman ek bouret roz

Azordi bann fam ousi travay lor santié konstriksyon. Zot sarié balti, zot poz blok, zot kapav mason, plombié, élektrisien, pint… Parfoi zot foreman tou :

Bé zamé monn tann koz enn “forewoman”. Kan Morisyen koz kréol ouswa fransé, zot pa servi mo fransé dan sa ka-la. Zot pas dir “enn/un contremaître” ; zot dir “enn/un foreman”.

« “Il faut faire avec les travaux. Nous écoutons les doléances et les transmettons au foreman. Dans la mesure du possible, il se rend sur les lieux et, en cas de gros inconvénients, notamment pour les sorties de voitures, on tente de revoir la situation. Autrement, les travaux doivent être effectués bon gré, mal gré”, dit un préposé de Sotravic Ltée. » (Week-End, 15 août 2010.)

« D’ailleurs, son premier sur un chantier, elle s’en souvient encore, “foreman dir moi met lame dan lapat”. » (L’Express, 6 mars 2010.)

Lor santié ena zour ou tour bann alouda bouret ki roz. Selma fodé pa koir ki bouret roz-la zis pou bann madam. Non matlo, ena zom ki servi bouret roz dan sa péi-la !


 
 
 

§

 
 

 

 

Two men at work

17 réponses à “Forewoman ek bouret roz

  1. LOrraine Lagesse née Desmarais

    Foreman ==== forward to a man.????
    quant au terme forewoman..c est récent…et cela m étonnerais qu on forwardera les ordres aune forewoman….Foreman sera toujours plus écouté & crédible…Les photos sont exquisites..Qui est le kodak man???ou woman???

  2. A. J. P. Crown

    I’m going to paint our wheelbarrow that lovely pink.

  3. Foreman est formé du préfixe fore– qui signifie avant, en premier, “occupying a front position” (SOED), et du nom man, homme. (On peut penser aux mots forehead, foreskin, foreplay, forearm, forefather, forerunner, foretell, etc.) Je ne connais pas de cas où le mot “forewoman” aurait été employé. Je l’ai forgé ici pour l’occasion.

    I believe you should add some yellow and white flowers on your pink wheelbarrow, before posting a picture of the outcome on A Bad Guide. (It’ll just look great with the goats.)

  4. A. J. P. Crown

    Apart from the woman in the picture, I’ve only ever heard « forewoman » used to mean the female spokesperson on a jury.

  5. I didn’t know that one.

    thefreedictionary.com
    foreman – a man who is foreperson of a jury
    foreperson – the presiding member of the jury and the one who speaks on their behalf

    Since we now have spokesperson, salesperson, chairperson and what not, it makes sense to have that foreperson as well, who can be either a foreman or a forewoman. But if that’s good for juries, I’m afraid we are nowhere near to hearing “foreperson” on construction sites, especially in Mauritius where the word “foreman” is mostly used while speaking a language other than English.

  6. A. J. P. Crown

    I doubt you’d hear « foreperson » in England on a construction site (or anywhere else), either, it would be more an American usage (I think). On the other hand, calling everybody « actors » and dispensing with the word « actress » is, as I’ve already said somewhere, a British thing that’s not so common in the USA.

  7. This reminds me the « joke » of feminists allegedly requesting that leaflets announcing a music program dedicated to Schumann and Telemann be changed into « Schuperson » and « Teleperson »…

  8. And they didn’t complain about all these people like Mendelssohn who take only the male children into account, a habit which ultimately gives you loads of girls called Johnson, Jackson, Anderson, Simpson and so on?

  9. actor/actress: Although it is still ‘Best Actor’ and ‘Best Actress’ at the Academy Awards, in the American and Canadian press you see more and more the single word ‘actor’. I suppose that casting agencies have to advertise for « male actors » and « female actors », but former « actresses » now say « I am an actor ». I don’t know any actors personally, so I have not been able to ask them or notice what they say in casual conversation.

    « Foreman », pas « contremaître »: ces mots ne sont pas limités au domaine de la construction. Dans les usines françaises (selon ce qu’elles fabriquent), il peut y avoir des contremaîtres et des contremaîtresses. En anglais j’ai lu le mot « forelady » comme féminin de « foreman », mais je ne sais pas si c’est un mot très répandu.

  10. “Forelady” comme féminin de “foreman” ? Dans ce cas on aurait dû parler de “foregentleman”. Cela n’est pas sans me faire songer qu’ici-bas le féminin d’homme n’est pas toujours femme, qui peut parfois avoir des connotations négatives et dont l’usage peut presque être vu comme péjoratif, mais bien souvent dame.

  11. En tout cas, ces femmes méritent notre plus grand respect car elles ne s’absentent jamais les lundis et font un point d’honneur de toujours demander à leur supérieur s’ils sont satisfaits de la qualité du travail accompli. La première fois que j’ai été témoin d’une telle scène, j’en ai été tout retourné…

  12. A. J. P. Crown

    The distinction between men & women working in the theatre is necessary in a way that it isn’t in other art forms, so I see nothing wrong with « actress » and will continue using it.

    Forelady must be the next stop on the career ladder for a tea-lady. However, I don’t know if the term tea-lady is still used in Britain — it’s not very p.c.

  13. Très juste, Torpedo. Si jamais les entreprises ont pu être initialement réticentes à employer des femmes pour travailler sur les chantiers, je pense qu’aujourd’hui elles n’ont plus d’hésitations. Au contraire, cela peut même créer une émulation. Les femmes doivent avoir les compétences requises (ce qui ne pose généralement pas de problème), mais elles doivent en outre apporter ce petit supplément de preuve de leur savoir-faire qu’on n’attend pas forcément de leurs collègues masculins. Et ces derniers sont bien souvent poussés à ne pas faire moins bien que leurs collègues féminines — question de fierté d’“homme”.

    Les chantiers deviennent un peu moins ce “monde de brutes” qu’ils passent parfois pour être. Le métier reste dur, certes, mais sans doute est-il un peu plus humain car les rapports de force qui pouvaient y exister sont dans une certaine mesure tamisés par la présence des femmes. Il y a des femmes marins (je me souviens encore de cette Allemande passée par-dessus bord de son cargo au large de Saint-Brandon il y a quelques années de cela, en plein coup de vent hivernal), mais je ne sais pas s’il y a des femmes mineur(e)s.

  14. Here in New York City, a hotbed of the anglophone theatre, actress is certainly still in regular use.

  15. Siganus Sutor

    Read last night:

    « She introduced me to Esmé Clay herself (she’s a friend of the family) and I had a longish chat with her. I was trembling like a child, I was so excited to be talking to this beautiful and famous actress — it was despicable. »
    (William Boyd, Any Human Heart, page 74.)

  16. A. J. P. Crown

    I like William Boyd’s books.

  17. Yes, I remember that. I even managed to find a Kronik quotation about it: « As for William Boyd, I’ve enjoyed all his books I’ve read too. » (Posted by: AJP Crown at December 3, 2008 02:33 PM)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s