Prohibition (of gambling and drinking)

NOTICE
GAMBLING AND
DRINKING ARE
STRICTLY
PROHIBITED

What does this notice mean? That gambling is prohibited and that drinking is prohibited too? That it is prohibited to gamble and drink together, at the same time? (In which case the plural verb “are” might not have been used.) That gambling and drinking (together or separately) are prohibited in this particular place? (If so, from where to where?)

One can just gamble about all the possible meanings of this unsigned notice.
 
 
 
_________________________

Addendum (1st September 2010)

Publicités

18 réponses à “Prohibition (of gambling and drinking)

  1. It plainly means that both drinking and gambling, together or separately, are prohibited in this place (signs implicitly refer to the place where they are sited).

  2. Siganus K.

    Well, that’s rather strange because less than 50 m away there is a place where crowds of people gamble on many, many things. How far from the sign wouldn’t you be allowed to drink your Fanta or to gamble on the chances that there might be intelligent life beyond the Earth?

    But gambling is indeed a big problem on Mars. Many people acknowledge this matter of fact, e.g. in Le Mauricien (7 June 2010):

    Mais les plus cyniques affirmeront que l’ivresse du jeu n’est pas, loin s’en faut, une spécialité mauricienne car « le monde entier semble soudain entraîné dans la spirale frénétique du jeu ». Ils sont devenus la lueur qui illumine, en clignotant, des millions de cerveaux.

    (…)

    De son côté, Gérard Malliaté, président de l’Association des Emprunteurs Abusés, note par rapport au même problème que « nous sommes en plein dans la démocratisation du zougadérisme, laquelle est le prélude à la démocratisation de la misère et de la frustration. S’il est vrai que personne n’est obligé de jouer contre son gré, je trouve criminel et indécent d’encourager le jeu et laisser se multiplier le marché des illusions sans lendemains ».

  3. LOrraine Lagesse née Desmarais

    Where is situated this panneau???
    As per answer..Jonh Cowan gave the right answer..BY the way could we know to whom we are talking to !!! on this site???
    No one has introduced themselves to each other…

  4. Lorraine, the Cavendish Bridge over Rivière La Chaux can be seen in the background.

    On a blog there is no need for anybody to introduce her- or himself. What matters is much more what you write than who you are. Most of the time people use pseudonyms. I believe the person signing “John Cowan” is also called John Cowan in real life, but I can’t be sure about it.

    Regarding this sign about gambling and drinking, I still think it is full of ambiguity, the more so since it is not said who put it there (angry neighbours? religious organization? village council? Ministry of Gender Equality, Child Development and Family Welfare?).

  5. @ John Cowan:
    « both drinking and gambling, together or separately, are prohibited in this place »
    Very clear, sir!
    But, what if I happened to be drinking water only?
    🙂
    And now, the other half of my brain whispers: what if I was smoking? Smoking what? Tobacco. Not the other torpor/smile inducing ones…

    I think that those who saw restrictions to be relevant to this place of (hinduist?) worship in fact would have gone for a sign like this: « Prayers are carried out here: please refrain from smoking and/or ingesting behaviour-modifying (including illicit) substances within 50m from this place ».

  6. Siganus K.

    this place of (hinduist?) worship

    Torpedo, due to the angle of view the cross is hidden behind a Pole* pole. You’ll have a clearer view on this web page: http://www.geo.fr/photos/reportages-geo/ile-maurice-rue-du-monde-a-mahebourg/pont-de-mahebourg
    [Or see the picture added above on 1st September 2010.]

    Given that “places of worship” are mushrooming in Mauritius, in total anarchy needless to say, it will be soon be impossible to do anything if any one of them starts to edict its own set of rules. (Maybe the next post will be about this place in Baie du Cap where it is “prohibited to picnic”, despite being on the beach. And I remember that Hare Krishna in Phoenix objected to Mac Donald’s opening a restaurant next to their place of worship.) I am tempted to open a place worship in my garden in which absolute silence will be revered. I will then prohibit my neighbours from playing any music (or talking too loud) and their dogs from barking.
     
     
     
    * Pope

  7. Bonne question : pourquoi admettons-nous « religieusement » que la proximité d’un lieu de recueillement (de quel culte qu’il s’agisse) implique nécessairement l’abstinence en toutes choses ? Quand il s’agit de lieux fermés (i.e. une église, une mosquée) on peut encore admettre qu’une « tenue » considérée comme convenable soit exigée (i.e. pas de short et pas de décolleté pour les dames dans les églises romaines…) mais dans un espace public ???

    Sig a raison : quel est le « rayon d’influence » acceptable ? Quelle est la frontière entre l’ordre public (laïque), celui, par exemple, qui permet d’appeler les flics si les voisins font du tapage nocturne après 22 heures dans la maison d’à côté, et l’ordre perso (probablement religieux) de ceux qui estiment qu’il ne faut ni boire, ni jouer, ni fumer, ni parler fort mais qu’on peut, voire qu’on doit, par exemple, enfumer (avec de l’encens ou autre) ou chanter ou jouer de dieu sait quel instrument rituel ?

    P.S. A propos, quoique le rapport soit vraiment très très lointain, j’ai revu récemment avec un immense plaisir ce vieux film « Les Dieux sont tombés sur la tête », où l’on voit deux « soldats » de la Cause (si caricaturale dans le film qu’on ne saurait dire quelle est) constamment houspillés par le Leader Maximo de l’occasion à cause de leur penchant pour le jeu… Comme quoi l’ « interdit » du zougadérisme n’est pas exclusivement religieux.

  8. Siganus K. Sutor

    Aquinze, près d’un certain nombre de lieux de culte les autorités ont placé des panneaux de signalisation indiquant aux automobilistes qu’il est interdit de tromper (il me revient en tête Mahébourg et Palma, mais on en trouve certainement dans d’autres lieux). A titre de comparaison, les écoles n’ont pas droit à ce genre d’égards. Le religieux jouit à Maurice d’une déférence qui laisse parfois pantois. Cela tient sans doute à notre histoire, mais on regrette que certains en profitent pour pousser leurs pions au-delà de ce qui semble raisonnable — et personne ou presque ne dira rien, car dans le consensus national on n’est pas censé “toucher” à la religion des “autres”.

  9. Ouais, cette déférence encourage une certaine hypocrisie qui va croissant… Parler d’une religion tout court équivaut maintenant à un blasphème avant le début même d’un débat.

  10. Does the prohibition include Pascal’s wager?

  11. Probably not, despite it being “un pari”, as this place of worship is Christian.

    Torpedo : qui va croissant
    > Il s’agit là d’un statement religieux particulier ? 🙂 😈 🙂

  12. À mes 16-18 ans (1977-79) la discothèque du village de ma mère restait fermée pendant le Vendredi saint ; quelques années après nous pouvions y aller mais sans musique. Il s’agissait d’une règle non-écrite.
    Aussi, en 1993 je n’ai pas pu demander une bière dans un restaurant d’Istanbul parce qu’il était très proche à une mosquée.

  13. Il n’aurait pas été sain, en effet, de danser en discothèque pendant que des Romains étaient occupés à mettre à mort Jésus.

    Et pouvait-on acheter de la bière près d’une école, d’un hôpital ou d’un tribunal à Istanbul ?

  14. Bien sûr. Sain et même saint. Aussi vous pouvez manger une langouste mais le lard est interdit ; dans ce cas je comprends la relation avec la santé.
    Quant aux bières (« turkish délices » ?) ce restaurant a été le seul lieu où je n’ai pas pu.

  15. anglais « turkish delight » = français « loukoum » (une sorte de pâtisseries très sucrée).

  16. (pardon, pas de s à pâtisseries)

  17. >Marie-lucie
    Merci. Cela était un clin d’œil pour le film de P. Verhoeven : « Turks Fruit », chez nous traduit comme « Delicias turcas » et que j’avais trouvé en google.fr comme ça.

  18. Voilà une recommandation peu orthodoxe du ministre des finances russe lue aujourd’hui dans « Check-list » (Le Monde) : « Consommer de vodka et de cigarettes aiderait à résoudre les problèmes sociaux du pays ».
    Le fait d’avoir travaillé à Léningrad et après à Saint-Pétersbourg (LOL) lui a donné une vision relative des religions et d’autres cultes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s