Couteau mastic

Couteau mastic.
Nom masculin.

Couteau à mastic (ou couteau de mastic) ; spatule.

Il faudrait un couteau mastic pour passer du quick-fill sur cette partie-là.”

Le créole ayant tendance à ne pas utiliser certaines prépositions (tout comme l’anglais), il lui était pour ainsi dire naturel de parler de “couteau mastic”, sans “à” ou “de”. Mais le français local lui a emboîté le pas, ce qui fait qu’on n’entend guère de personne parler de l’objet sous la forme qui semble être utilisée par d’autres francophones, l’omission de toute préposition étant la règle commune en ce qui concerne l’outil utilisé pour étaler du mastic.

Mais au fait, comment dit-on en France ? “Couteau à mastic” (voir , ou ) ou “couteau de mastic” (voir , ou ) ? Qu’en dit l’Académie ? Pour leur part les Anglais parlent de putty knife (sans préposition donc) et les Espagnols, semble-t-il, de espátulas de construcción (avec préposition).

Cyril Ramdoo chantait un séga dans lequel un type, un “fraudeur (de) mariage”, avait des moustaches en forme de taquet de boîte de cirage et des carabis (pattes, rouflaquettes) en forme de couteau mastic. Les années 70 étaient encore proches, tant dans les esprits que sur les côtés de la tête.

Publicités

16 réponses à “Couteau mastic

  1. La bonne dénomination en français est « couteau à mastic » qui signifie que le couteau sert à étaler le mastic: c’est un couteau à mastiquer.
    Dire « couteau de mastic » serait faire du mastic la matière dont est faite le couteau.

  2. Certes, Leveto, il semble bien plus logique de dire un couteau à mastic qu’un couteau de mastic, mais parfois la logique fait défaut quand il s’agit de tours de langage. A Maurice, quand on parle français on dit surtout, me semble-t-il, un couteau de pain pour parler de ce grand couteau dentelé qui sert à couper le pain. Ce n’est pas logique, mais c’est comme ça ; c’est ce que les gens disent.

    Auriez-vous entendu des Français employer l’expression couteau de mastic ? Certains doivent le dire ainsi puisqu’on trouve des gens pour l’écrire de la sorte sur internet.

  3. Siganus, je ne suis pas bricoleur et n’en côtoie guère; aussi ne pourrai-je vous être d’une quelconque utilité sur la façon de dire des gens habitués à manier le couteau à mastic. Je me contentais d’énoncer la règle logique qui, comme vous le soulignez, est souvent omise dans la langue parlée.
    Il me semble pourtant que si quelqu’un me demandait un « couteau de pain », je le corrigerais.

  4. Il me semble pourtant que si quelqu’un me demandait un « couteau de pain », je le corrigerais.

    A la main seulement, j’ose espérer. Baisser la culotte serait toléré pour donner la fessée, mais avec le plat de la main uniquement.

    On pourrait probablement vous envoyer des cargaisons et des cargaisons de Martiens pour que vous les corrigeassiez.

  5. Siganus, vous connaissez comme moi cette profession de foi :
    Nous avons beau “corriger”, nous n’administrons pas de correction, même si nous aimons le langage châtié.

  6. Siganus, bien que je ne sois pas bricoleuse non plus, je constate que votre première référence pour le couteau de mastic est d’origine chinoise, quant à la deuxième, elle écrit que « Il y a vraiment deux catégories des fenêtres dehors là. Elles sont les fenêtres simples de carreau et les fenêtres duelles de carreau. », et pour la troisième, c’est du même tonneau : « Avec l’entorse de bassin enlever les noix montantes qui garantissent le corps de robinet au lavabo. …En remplaçant un lavabo de salle de bains, débranchez la tige d’ascenseur de drain de l’assemblée de menu contextuel de drain. » sans commentaires ! Je crois que votre « couteau de mastic » sponsorisé par google est disqualifié !

    J’ai toujours entendu parler de couteau à pain, à fromage, à beurre, à jambon, etc.

    A tout prendre, je trouve que « couteau mastic » est bien suffisant. Et nous comprenons tous que le couteau n’est, de toute façon, ni en mastic, ni en pain, ni en beurre…….

  7. marie-lucie

    Je dis un couteau à mastic, mais une scie plutôt qu’un couteau à pain.

    Je dirais plus volontieurs couteau mastic que couteau de mastic.

    Au Canada, sans doute à cause de l’influence de l’anglais qui forme des expressions sans prépositions, certains semblent avoir du mal à comprendre la différence entre à et de. Par exemple, j’ai vu dans un menu de restaurant filet au saumon, alors qu’il s’agissait bien évidemment de filet de saumon.

    Le texte cité par Zerbinette n’est pas du français, c’est du charabia! Il s’agit d’un texte traduit mot-à-mot (sans doute mécaniquement) de l’anglais, sans tenir compte des différentes traductions que peuvent avoir certains mots anglais selon le contexte, par exemple noix pour traduire « nut », qui veut dire non seulement noix mais écrou. Le reste est à l’avenant, avec en plus le fait que je ne connais pas tous les termes techniques, aussi bien en français qu’en anglais.

  8. The great thing about English is the noun-noun compounds: you don’t have to worry about whether they are « right », they just work.

    m-l: If you think the gibberish French (noun-noun conmpound!) is bad, here’s how Google Translate renders it back into English: « With sprained pelvis remove nuts rising to guarantee the valve body to sink. … Replacing a bathroom sink, disconnect the elevator shaft of the drain assembly drain pop-up menu. »

  9. Zerbinette, c’est noté, j’ai mal choisi mes exemples sur internet. Les Français ne disent donc pas “couteau de mastic”…

    Marie-Lucie, vous coupez votre pain avec un hansar ?

    John, Mauritian Creole has cancelled prepositions “à” and “de”, and it works very well without them. Baissac (1880), in his chapter De la préposition, gives a number of examples to show how things work: “Des souliers à talons, Souliers talons”; “Je vais à Moka, Mo alle Moka”; “La maison de mon père, Lacase mo papa”; “Un grand mal de tête, Éne grand malade latéte”. There’s no problem whatsoever to understand the meaning.

  10. marie-lucie

    Non, Siganus, peut-être me suis-je mal exprimée: il ne s’agit pas d’une scie tout court, mais d’une scie à pain, telle en tous points que vous décrivez votre couteau de pain. C’est ce qu’on dit dans ma famille, mais nous comprenons très bien couteau à pain.

    Quant au manque de préposition, cet usage existait au Moyen Âge, et il en reste quelques traces ici et là, par exemple « hôtel-Dieu » (hôpital) pour « hôtel (= maison) de Dieu », ou bien les noms de localités comme « Bourg-le-Roi » (= Bourg du Roi, c’est-à-dire dépendant directement de la couronne, et non du seigneur du coin).

  11. The usual English term is bread knife, but it is very sensible to call it a saw, because it uses the same technology of teeth set left and right of the main blade as a carpenter’s crosscut saw.

  12. Votre truc c’est une spatule.

  13. Le couteau et la scie à pain réunis en un couteau-scie.

  14. marie-lucie

    Pour moi, un couteau-scie ce serait plutôt celui qui est fait pour couper les tomates, légèrement cranté mais pas autant qu’une scie à pain, et à la lame plus fine.

  15. Siganus K.

    Arcadius : Votre truc c’est une spatule

    C’est noté. “Spatule de vitrier” = “putty knife”, en effet (ici). Mais une spatule peut aussi être un drôle d’oiseau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s