Archives quotidiennes : 5 juillet 2010

Gros dilard

Gros dilard.

Personne (ou enfant) de corpulence au-dessus de la moyenne.

Ah non, je n’ai plus la force de lever des gros dilards comme ça !

(Paroles entendues ce week-end dans la bouche d’une dame d’un certain âge, une grand-mère occupée à réfuter les arguments de la personne présumant qu’elle pourrait s’occuper des plus jeunes de ses petits-enfants, lesquels n’étaient pourtant pas particulièrement gros.)

L’expression pourrait venir de l’expression “gros lard” utilisée en français, “du lard” pouvant en principe donner “dilard” — en un seul mot, comme dizef ou dipain — en créole. Je ne sache pourtant pas que, de nos jours, on utilise le mot “lard” ou “dilard” en créole. Du moins je ne l’ai jamais entendu, le mot “lagraisse” me semblant être celui qu’on rencontre à ce sujet, ou plutôt à cette matière.

Par ailleurs, si en français l’expression “gros lard” est surtout utilisée dans une perspective agressive, voire pour insulter, en mauricien “gros dilard” relève en général plutôt de l’ironie.

Publicités