Independent Gospel

A l’occasion de la fête de l’Indépendance

Gospel festival
12, 13, 14 mars 2010 – 4h p.m.
New Market Road, Triolet
(à l’arrière de la station de police)

Invité spécial :
Johnny LEVER
(Famous Bollywood Star)

Guest speakers
Nicky Riborde (USA)
Octavio Nevis (India)
Kevin Permal (Mauritius)

Organisé par Light Ministries International
Invitation à tous   Tel: 427 1494

Publicités

10 réponses à “Independent Gospel

  1. Tiens je me rends compte qu’on dit « station de police » à Maurice au lieu de « poste de police ». « Station de police » doit venir de la traduction littérale de « police station » en Anglais.

    Nous remarquerons aussi la locution « à l’arrière de » qui remplace « derrière ».

    J’adore notre Kreolisation du Français.

  2. light ministries, ce sont des ministres légers, ou des ministres illuminés ?

  3. Siganus K.

    Sachin : Tiens je me rends compte qu’on dit « station de police » à Maurice au lieu de « poste de police ». « Station de police » doit venir de la traduction littérale de « police station » en Anglais.

    Oui, la station mauricienne doit probablement venir de l’anglais. Mais on dit aussi “la police” tout court pour parler de ce poste-là. Voir ici le premier commentaire de la note “3 travailleurs”, dans lequel il est dit ceci : « la police de Coromandel a dû intervenir en début de soirée : je me demande si ce “la police”, tel qu’il est employé ici, ne constitue pas un autre mauricianisme. Ici il signifie que ce sont les policiers du poste de police de Coromandel qui sont intervenus, soit “la police de Coromandel”. »

    Effectivement, il est possible que “à l’arrière de” ne soit pas très orthodoxe par rapport à ce qui se dirait en français “normal”. Une traduction littérale de “at the back of” ? Pourtant, même si “à l’arrière de la station de police” pour signifier “derrière le poste de police” ne me paraît pas digne de figurer dans Le Petit Robert, il me semble qu’on pourra légitimement dire “à l’arrière du magasin” pour parler de la partie arrière dudit magasin. (Mais il ne s’agit pas dans ce cas-là d’être derrière lui.) Merci pour cette remarque ! laquelle serait à rapprocher du très mauricien “à toucher”, comme dans “il habite à toucher (de) la librairie Le Cygne”.
     
     
    Aquinze : light ministries, ce sont des ministres légers, ou des ministres illuminés ?

    Il s’agit peut-être de l’équivalent du Coca Zéro — lequel ne semble pas être tout à fait la même chose que le Diet Coke.

    En fait on ne sait pas trop, car il semblerait qu’il existe une tripotée de “Light Ministries*”. On ne peut s’empêcher de se demander ce qu’un gospel de Pentecôtistes peut avoir à foutre avec l’Indépendance mauricienne. Des Pentecôtistes qui ont les moyens, vu l’ampleur de la campagne d’affichage.
     
     
    * Y compris ce qui serait une organisation sœur, évoquée dans cette note où il était question du cœur du chrétien.

  4. marie-lucie

    la police de Coromandel a dû intervenir

    Cette phrase me paraît tout à fait normale en français.

    Light Ministries

    Je crois que light ici représente bien la lumière. Ces sectes fondamentalistes ont chacune des symboles et un jargon bien à elles, je ne m’aventurerai donc pas plus loin dans ma tentative d’interprétation.

  5. Siganus K.

    Mais oui, light est certainement la lumière, et même la Lumière. Mais les Pentecôtistes n’ont pas le monopole de l’éclairage divin. Dimanche soir, à Triolet, alors que la star de Bollywood — qui joue surtout des rôles de personnages bouffons — était présente au “gospel festival”, des tapeurs sont venus faire du grabuge au sein de l’assemblée. Les soupçons se portent sur l’association Kranti, dont le président a été arrêté par la police, avant d’être relâché. Il suffit d’aller sur la page d’accueil du site de l’association pour voir que le président en question a lui aussi un penchant pour la lumière : http://www.krantimauritius.com

    Le président illuminé dit qu’il n’était pas présent quand violence a été faite aux amateurs de gospel. Il dit n’avoir fait que poser des banderoles, banderoles dont on peut voir un exemplaire sur ce billet. (La photo a été prise la veille des évènements de Triolet.)
     
     
    la police de Coromandel a dû intervenir
    Cette phrase me paraît tout à fait normale en français.

    Oui, finalement oui. Mais je pensais surtout à l’ellipse — courante à Maurice — consistant à dire “la police” pour “le poste de police”. Par exemple lorsqu’on donne rendez-vous à quelqu’un “devant la police de Bambous”.

  6. Des Pentecôtistes qui ont les moyens, vu l’ampleur de la campagne d’affichage.

    Not to worry; if I know my Pentecostals, they will know how to pass the plate.

  7. You never see Pentecostal ministers take the bus, or for that matter, drive a Volkswagen.

  8. Siganus K.

    You mean they always drive a Mercedes, or have their chauffeur drive it for them?

  9. Oh, dear, it’s worse than I thought. They have jets. And pilots.

    Fred Price, Creflo Dollar and Brother Benny Hinn all have their own Grumman Gulfstream II’s. With a two-man crew and 19 passengers, these babies cruise at 581 mph with a range of 4,275 miles. Used, they’re worth about $4.5 million each.

    http://www.inplainsite.org/html/tele-evangelist_lifestyles.html#Jet%20Plane

  10. There is a German smarted from a problem with some priests who is driven in a «smart» car Mercedes but not in a Smart, of course:
    http://autos.terra.com/fotos/la_historia_del_papamovil/64690

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s