Sonnette de bicyclette

Type d’avertisseur sonore à ressort monté sur un guidon de bicyclette.

« Les bicyclettes d’aujourd’hui n’ont plus de sonnette, et c’est bien dommage. »

A lire l’entrée du TLFi, la sonnette que l’on peut voir ci-dessus ne semble pas être une sonnette :

Sonnette, subst. fém.
A. − 1. a) Petite cloche de métal munie d’un manche, qui sonne quand on l’agite, et servant à appeler ou à avertir quelqu’un. Sonnette d’argent, de bronze, de cuivre; agiter, secouer une sonnette; la sonnette tinte; la sonnette du président d’une assemblée; bruit, tintement de sonnette.
En partic. Instrument métallique suspendu à la porte d’entrée ou actionné à distance servant à appeler ou à se faire ouvrir la porte. Cordon, gland de sonnette; tirer la sonnette; mettre la main sur, à la sonnette; étendre la main, aller vers la sonnette.
− Coup de sonnette. Fait d’actionner une sonnette ou un timbre; p. méton., résultat produit, sonnerie ainsi déclenchée.
b) MUS. Instrument composé de plusieurs rangs de clochettes de taille et de timbre différents.
c) Au plur.
α) Vieilli. Clochettes de harnachement. Synon. sonnailles.
β) Grelots.
d) P. anal.
α) Sonnerie électrique, avertisseur sonore. Synon. timbre.

Mais par ailleurs, sur le site de ce revendeur de vélos parisien on trouve une “sonnette Widek” ressemblant parfaitement aux sonnettes que l’on trouve à Maurice.

Qu’en est-il donc ? Cet objet-là est-il vraiment appelé “sonnette” en français courant ?

Publicités

17 réponses à “Sonnette de bicyclette

  1. Le code de la route impose dans l’équipement des deux roues (quel que soit leur type) la présence d’un avertisseur sonore, plus quelques autres pièces que je ne détaille pas. Ce terme est le mot officiel. On peut le nommer sonnette ou grelot, autrefois on a connu aussi des trompes et des clochettes pour les vélos et même les voitures. Le mécanisme et l’apparence de la sonnette de vélo est similaire à celui des anciennes sonnettes de portes si ce n’est qu’elles étaient alors mises en action par impulsion électrique.

  2. Si je vous comprends bien, l’objet figurant sur la photo ci-dessus serait donc appelée “sonnette” en France aussi, sonnette ou grelot ?

    Selon le code de la route français la voix humaine, même mal timbrée, ne peut faire office d’avertisseur sonore ? Il me semble que les cyclistes, ceux qui sont casqués et revêtus de couleurs bariolées quand ils chevauchent leur vélo de course, ont la gueulante facile lorsqu’ils déboulent à fond et qu’ils craignent que quelqu’un se retrouve sur leur trajectoire. Ce mode de transport peut en effet être fort silencieux, ce qui fait son charme. Mais cela peut aussi être dangereux. Un ancien collègue l’a appris à ses dépends quand il a heurté un passant qui ne l’avait pas entendu et était descendu sur la chaussée juste au moment où il passait à sa hauteur. L’ex-collègue s’est étalé sur la route et le passant, dans sa chute, a trouvé la mort.

    Quant à la trompe, c’est le mot qui est parfois employé ici pour parler du klaxon de voiture. Une trompe serait a priori trop grosse pour une bicyclette, mais je n’arrive pas à mettre un nom sur le petit instrument à vent muni d’une poire que l’on fixe sur les guidons de vélo.

  3. le petit instrument à vent muni d’une poire que l’on fixe sur les guidons de vélo

    Presque comme le klaxon présenté par Bourvil. Je dis presque car à la fin de la séquence, on voit que ce modèle était actionné par une manivelle.

  4. « When passenger of foot heave in sight, tootle the horn. Trumpet him melodiously at first, but if he still obstacles your passage then tootle him with great vigor. » –supposedly the English-language version of a Japanese car-rental brochure

  5. Et cela ce n’est donc pas une trompe de vélo ?
    http://www.decathlon.fr/FR/trompe-ornn-17137810/
    Au passage, Klaxon est une marque déposée qui ne peut se rapporter à tous les avertisseurs.

  6. Oh ça, ça pourrait à la rigueur être une trompette. Une trompe, ça ressemble plutôt à cela. Ou à ça (après développement complet).

  7. Je ne sais pas, dans d’autres régions cela pourrait se nommer une corne. Mais ce n’est pas une question de taille ou de matériau, juste d’embouchure, de toute manière il s’agit d’émettre un signal par soufflement et non par tintement.

  8. En effet, et c’est pour cela que le mot “sonnette” me paraît inadapté pour nommer ce genre de choses-là, comme par exemple ici où la trompe en question est appelée “sonnette clairon” : http://www.lesvelosparisiens.com/autres-accesoires/sonnette-clairon
     
     
    Trumpet him melodiously at first, but if he still obstacles your passage then tootle him with great vigor.

    John, I wouldn’t like to be trumpeted, with or without vigor.

  9. marie-lucie

    C’est bien une sonnette qu’il y a sur le vélo de la photo.

  10. Si on n’en trouve plus à Maurice, voici toute une collection de sonnettes pour les vélos de vos filles :

    http://www.twenga.fr/dir-Sports,Cyclisme,Sonnette-de-velo

  11. On devrait en trouver je pense, mais elles ne viennent plus d’emblée avec l’engin. (Bientôt le klaxon en option sur les voitures ?) Autrefois à Maurice les bicyclettes devaient être immatriculées. On vous donnait un numéro et quelque part sur votre cadre vous deviez fixer une petite plaque noire sur laquelle était inscrite le numéro peint en blanc. Je suis prêt à parier que ce règlement est toujours en vigueur officiellement mais qu’il est simplement tombé en désuétude.
    __________
    Incidemment, puisqu’on parle de deux-roues propulsé par la force humaine, je me demande si “bicyclette” ne devrait pas d’une manière ou d’une autre figurer dans la liste de mauricianismes. Certes il s’agit là d’un mot tout à fait français, mais en France il est en concurrence avec le mot “vélo”, mot pour ainsi dire inusité à Maurice, du moins pour l’expérience que j’en ai. (Je n’ai présentement en tête que deux personnes susceptibles d’utiliser “vélo”, un mot qui, pour moi, n’est pas mauricien.)

  12. C’est le contraire du vélo, la bicyclette. Une silhouette profilée mauve fluo dévale à soixante-dix à l’heure : c’est du vélo. Deux lycéennes côte à côte traversent un pont à Bruges : c’est de la bicyclette. L’écart peut se réduire. Michel Audiard en knickers et chaussettes hautes au comptoir d’un bistro : c’est du vélo. Un adolescent en jeans descend de sa monture, un bouquin à la main, et prend une menthe à l’eau à la terrasse : c’est de la bicyclette. On est d’un camp ou bien de l’autre. Il y a une frontière. Les lourds routiers ont beau jouer du guidon recourbé : c’est de la bicyclette. Les demi-course ont beau fourbir leurs garde-boue : c’est du vélo. Il vaut mieux ne pas feindre, et assumer sa race. On porte au fond de soi la perfection noire d’une bicyclette hollandaise, une écharpe flottant sur l’épaule. Ou bien on rêve d’un vélo de course si léger : le bruissement de la chaîne glisserait comme un vol d’abeille. A bicyclette, on est un piéton en puissance, flâneur de venelles, dégustateur du journal sur un banc. A vélo, on ne s’arrête pas : moulé jusqu’aux genoux dans une combinaison néospatiale, on ne pourrait marcher qu’en canard, et on ne marche pas.
    [….] On naît à bicyclette ou à vélo, c’est presque politique. Mais les vélos doivent renoncer à cette part d’eux-mêmes pour aimer – car on n’est amoureux qu’à bicyclette.

    Philippe Delerm, La première gorgée de bière

  13. marie-lucie

    D’après la citation, on dirait que la différence entre un vélo et une bicyclette est une différence de classe, ce qui est possible. Disons que beaucoup de gens qui dans la conversation ordinaire n’emploieraient que le mot « vélo » connaissent parfaitement le mot « bicyclette ».

    Au Canada francophone on dit « un bicycle » – un anglicisme, mais prononcé à la française. Le mot « vélo » est presque inconnu.

  14. Ah, les cousins Canadiens, que de points communs n’avons-nous pas avec eux…

  15. Il me semble que l’immatriculation pour vélos a existé aussi en France. C’était le cas durant l’occupation allemande et le régime de Vichy , mais je ne sais si cela n’avait pas été décidé avant au même moment que pour les automobiles et les deux roues à moteur, et j’ignore quand cela a été supprimé au profit de la seule plaque de propriété sur la hampe du guidon. Pendant la guerre, cela a été un moyen de contrôle de la population un peu efficace, il faut dire que c’était le moyen de locomotion individuel le plus utilisé par les civils : le vélo-solex ou le scooter ne se répandent qu’après-guerre par exemple.

  16. Les scooters et mobylettes ont-ils une plaque en France ? Il m’avait semblé que non, chose à peu près inimaginable à Maurice, tout comme de pouvoir les conduire sans permis. Sauf, sans doute, quand on est un touriste, car cela m’étonnerais que tous les touristes (français ou autres) qu’on voit sur des scooters de location aient bien un permis pour moto. Si jamais c’était le cas, ce serait un exemple flagrant de “deux poids, deux mesures”, avec la complicité d’une police qui fermerait les yeux, recettes du tourisme oblige.

  17. Les motos et les scooters ont bien une plaque minéralogique. Je ne sais trop pour les mobylettes, vu qu’il n’y en a pratiquement plus et que je n’en ai pas vu depuis des lustres. Les véhicules agricoles en ont aussi une. Il n’y a guère que les vélos personnels (comprendre non Vélib), les tricycles et les rollers pour y échapper encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s