Archives mensuelles : janvier 2010

Pétédènes

Pétédènes.
Nom féminin, généralement pluriel.

Taches de rousseur.

« La copine de Sharmila a une figure remplie de pétédènes. »

Il a été avancé que le mot pétédènes était une corruption de « pets de dinde », le volatile en question étant supposé produire ces motifs-là en pétant à la face des gens. Je n’ai rien trouvé d’écrit qui puisse justifier cette hypothèse et je ne peux que me livrer à ce genre de conjecture pour essayer de trouver une origine au mot.

Dans une entreprise où je travaillais autrefois se trouvait quelqu’un de complexion teint relativement clair qui, sans être roux en aucune façon, avait le visage constellé de « taches de rousseur ». De façon plaisante, il s’appelait lui-même « un Créole moucheté » — il l’était en effet, et bien. Je n’ai malheureusement plus la possibilité de le photographier pour montrer ici la supériorité du mot pétédène sur l’expression tache de rousseur, puisqu’il n’est manifestement pas nécessaire d’être roux pour en avoir.

Publicités

Mouche verte

Mouche verte.
Nom féminin.

Mouche du genre Lucilia à la teinte électrique tirant sur le vert, aimant à pondre ses œufs dans les cadavres ou les excréments, d’où son nom mauricien alternatif de « mouche caca ».

La mouche verte et la mouche bleue (Chrysomyia) appartiennent toutes deux à la famille des Calliphoridés et sont toutes deux responsables de ces tas de moutoucs que finissent par devenir les cadavres d’animaux restés à l’air libre. Dans Comment vivre à l’île Maurice en 25 leçons, il est raconté comment un type à l’esprit bien (ou mal) tourné, voyant passer des policiers cherchant un disparu à l’aide de chiens (policiers) et s’enquérant du temps depuis lequel la personne a disparu, donne ce conseil en apprenant que la durée en question est égale à 15 jours : « Ramas lisien, larg mous ! » (Ramassez les chiens, lâchez les mouches.)

Mais les feuilles sur lesquelles est posée la mouche ci-dessus n’ont rien à voir avec tout cela puisque, me semble-t-il, il s’agit de la plante produisant ce qui porte le nom de framboise, ce dont il avait été question ici : https://mauricianismes.wordpress.com/2009/10/31/framboise/

 

__________

Mise à jour du 8 avril 2012

Mouche bleue :

Midi / midday

Aujourd’hui, 20 janvier, la déclinaison du soleil est égale à la latitude de Port-Louis. Aujourd’hui, 20 janvier, à Port-Louis, le soleil était au zénith à 12h21. A quelques minutes d’angle près, sa hauteur (altitude en anglais) était 90° :

Où se trouve le midi dans de telles conditions ?

Midi, subst. masc.
[…]
II.− [Désigne une notion d’espace]
A.− Un des quatre points cardinaux. Synon. sud.
En partic. [À propos de l’exposition (d’un lieu, d’un édifice) en face de ce point] Les plantes alpines sont toutes petites. Et il faut, pour que je choisisse les espèces, que vous me disiez si vous les exposerez au nord ou au midi (A. France, Pt bonh., 1898, 1).
B.− [Avec ou sans majuscule] Partie d’un pays, d’un ensemble géographique qui est la plus proche du sud. Le midi de l’Europe.
Étymologie et Historique
1. a) Ca 1100 « milieu du jour » (Roland, éd. J. Bédier, 1431;
[…]
2. a) ca 1140 « un des points cardinaux, le Sud » (Geffrei Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 1643);
b) 1308 « exposition qui est en face du soleil à midi » (Texte cité ds Dehaisnes, Doc. hist. A. Flandre, t. 1, p. 184);
c) 1687 « les pays méridionaux » (La Fontaine, Epître à Mgr l’Evêque de Soissons ds Œuvres, éd. Régnier, t. 9, p. 204);
 
 
A ce propos, quelques discussions passées…

* * *

Sur A Bad Guide :

they remind me of north-facing damp places

I suppose you mean south-facing, don’t you? Because in my own experience that’s the damp side of places, where indeed you find most snails.

Now I have a BIG question, a question that I already asked on a (French) language blog. There was no answer. It’s to do with the word meridional. Here’s what the AHD has to say about it:

me•rid•i•o•nal
ADJECTIVE:
1. Of or relating to meridians or a meridian.
2. Located in the south; southern.
3. Of or characteristic of southern areas or people.
NOUN: An inhabitant of a southern region, especially the south of France.
ETYMOLOGY: Middle English, pertaining to the sun’s position at noon, from Old French meridionel, southern, from Late Latin merdinlis, from Latin merdinus, of midday, southern. See meridian.
http://www.bartleby.com/61/96/M0229600.html

So, more or less, meridional is “in the direction of the sun at midday” (which means that the sun is above your local meridian). In normal places this would mean that the sun is right to your south. Now what about abnormal places where the midday sun and mad dogs and Englishmen are in the north? In such countries, should the ‘inhabitants of northern region’ be called meridionals?

Suite de la dicsussion ici : http://abadguide.wordpress.com/2009/04/04/escargots/#comment-152

* * *

Sur Langue Sauce Piquante :

► “une chose me hante et personne jusqu’à l’heure n’a su me donner de réponse satisfaisante : dans l’hémisphère sud, les méridionaux sont-ils au nord ?
En Nouvelle-Zélande par exemple, on trouve une ville (Invercargill) tout au sud de l’île du sud. Pour ces sudistes-là, les habitants du nord (ceux d’Auckland par exemple) seraient-ils des méridionaux car situés dans la direction du soleil à midi, heure de la méridienne ?”

Résultat des courses jusqu’à présent :
Matthieu : oui
A1528 et une autre personne : bof…

Voir ici : http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2006/06/01/2006_06_post/#comment-19601

* * *

Sur Le Petit Champignacien illustré :

[…] comme sur A Bad Guide (un blog caprin) on parlait d’escargots, en français dans le texte, et qu’on disait que le côté humide des bâtiments était leur côté nord — ceci étant pris comme une vérité universelle —, je me suis senti poussé à remettre certaines choses en perspective.

Il va de soi que la langue française, et par ricochet la langue anglaise, n’a jamais vraiment eu à se soucier des contrées pour lesquelles le soleil s’inclinait vers le nord plutôt que le sud, et qu’il s’agit là d’une extrapolation. Mais si on extrapole en se penchant sur l’origine du mot « méridional », issu du mot « méridien », il me semble qu’il serait assez légitime, dans l’hémisphère sud, de parler du midi, petit m-, comme étant situé au nord.

L’intégralité de la discussion ici : http://champignac.hautetfort.com/archive/2009/05/30/midi-le-juste.html

* * *

Il y a 7 mois de cela, un autre midi :
https://mauricianismes.wordpress.com/2009/06/21/solstice/

« Only mad dogs and Englishmen go out in the midday sun. »

 

γ   λ   γ

 

Et puisque ces questions géo-astronomiques tournent manifestement à l’obsession chez le Martien lambda : Méridional, un billet daté du 20 janvier 2011.

Cross here

Cross here.
Nom masculin.

Passage piéton.

« Qu’est-ce qui t’as pris de dépasser sur ce cross here-là !? »

« On ne doit pas s’arrêter sur un cross here. » (Particularités du français de l’île Maurice, Robillard.)

Arab City

Arab City

786

Chopine

Chopine.
Nom féminin.

Bouteille en verre de taille petite à moyenne, en général d’une contenance avoisinant les 33 centilitres.

La chopine est au centre de la photo, la plus grande bouteille,
à gauche, étant plutôt appelée une 'bouteille'.

« Moi j’ai l’habitude d’écraser mon ail avec une chopine.. »

« Une femme laboureur de cité La Ferme, Bambous, âgée de 44 ans accuse son beau-frère de 33 ans de tentative d’incendie. C’est au cours d’une dispute entre ce dernier et son frère, l’époux de la plaignante, que le suspect aurait commis le délit. Il aurait, en effet, lancé une chopine contenant du pétrole lampant sur la maison du frère avant de prendre la fuite à l’arrivée des policiers. » (L’Express du 6 septembre 2008.)

« Il perd connaissance et Ludmila lui tranche la gorge d’un coup de couteau avant de recueillir son sang dans une chopine. » (Un assassinat sur fond de sorcellerie, L’Express du 31 mars 2007.)

« Désormais, une bouteille de bière coûte Rs 28 au lieu de Rs 26; une chopine, Rs 15 contre Rs 14; et une canette, Rs 19.50 au lieu de Rs 18. » (Week-End, dimanche 19 mars 2006.)

L’expression peut être employée pour parler du contenu, mais la plupart du temps c’est de l’objet, le contenant, qu’il s’agit. Comme bien souvent, contenant et contenu tendent à se confondre.

Chopine de Coca et chopine de Sprite pleines.

Le mot existe en français standard, mais avec un sens vieilli ou un peu différent. Le Petit Robert :

Chopine n. f. – fin XIIe ; allemand Schoppen.
1. Ancienne mesure de capacité contenant la moitié d’un litre. – Moderne (Canada). Mesure de capacité pour les liquides valant une demi-pinte, ou deux demiards, soit 0,568 litre.
2. Familier. Demi-bouteille de vin. – Son contenu. Boire une chopine (surtout rural).

Dauzat et al. (Dictionnaire étymologique) mettent le mot chopine dans l’entrée chope, suggérant par là qu’il s’agit de mots appartenant à une même famille. En revanche le Grand Larousse en cinq volumes est moins catégorique : « Chope n. f. (alsacien Schoppe, peut-être avec l’influence de chopine). Grand gobelet à anse et quelquefois à couvercle, servant à la consommation de la bière et contenant environ un demi-litre ; son contenu. » Dans la famille de la chope, Dauzat inclut le mot chopinette (“XVe s. Actes des Apôtres”), lequel ne figure ni dans le Grand Larousse, ni dans le TLFi, ni dans le Petit Robert*. Pour mémoire, à Maurice une chopinette n’est pas une petite chopine mais un enjoliveur de roue de voiture. Le Dictionnaire étymologique mentionne aussi l’expression galope-chopine, un régionalisme lyonnais signifiant « ivrogne ».

Autrefois on entendait passer des « marchands de bouteilles », qui récoltaient les bouteilles vides et les vieux journaux. Pour faire comprendre aux gens qu’ils étaient là, ils criaient dans la rue « bouteiiiiille, sopinn ! », parfois en faisant marcher leur « poink-poinkou ». Un appel que je n’ai pas entendu depuis longtemps, ce qui devrait revenir à l’ordre du jour en ces temps d’“île Maurice, île durable”.
 
 
 
* Dauzat et al. ne donnant pas la définition de cette chopinette attestée pour la première fois dans la Bible au XVe siècle, je suis curieux de savoir quel peut être le sens standard qu’on donne à ce mot.

 

 

_______

Mise à jour du 21 octobre 2013.

Exemple du mot “chopine” utilisé dans une affiche publicitaire de Coca Cola :

Chopine_(pub_Coca_Cola)_76

Piti léklips

COMMUNIQUE DE LA METEO
EMIS A 11H30 CE VENDREDI 15 JANVIER 2010.
(…)
INFORMATION SUPPLEMENTAIRE :
IL Y A UNE ECLIPSE ANNULAIRE DU SOLEIL AUJOURD’HUI QUI A DEJA
DEBUTE A 08H05 ET QUI SE TERMINERA A 14H08. ELLE EST VISIBLE A
MAURICE ET A RODRIGUES.
http://metservice.intnet.mu/wfcmruf.htm
 

 
« Piti léklips », un terme péjoratif qu’il nous arrivait d’utiliser pour se moquer d’un camarade d’école. Cela était sensé signifier qu’il souffrait d’un handicap quelconque passant pour être le résultat de la mauvaise influence d’une éclipse.

Pendant une éclipse, une femme enceinte doit s’allonger et ne rien faire, de garde que quelque chose arrive à son enfant (une malformation par exemple). En particulier elle ne doit pas se servir d’un couteau, ou son enfant pourrait naître avec un bec-de-lièvre. Elle ne doit pas se servir d’un marteau pour planter des clous. Certains disent qu’elle ne doit pas coudre non plus.

En ce jour de mauvais augure, il ne faut rien entreprendre d’important, ne rien acheter de conséquent, ne pas faire de prière (service). Il ne faut pas cuire à manger pour deux jours : tout ce qui est préparé aujourd’hui doit être mangé aujourd’hui même. Certains disent de plus que ce qui a été préparé la veille de l’éclipse doit être couvert avec du vétiver.

Histoire vécue ce matin : une dame entre dans une boutique pour acheter des bananes et parmi celles que le boutiquier lui donne il y en a une double. La dame refuse de la prendre : « Éoula ! déza ena léklips, en plis ou lé donn moi enn banann doub !? » (Eh vous là, déjà qu’il y a une éclipse vous voulez en outre me donner une banane double !?)