Jacquouilles

Frères* Jacques,
Frères Jacques,
Dormez-vous,
Dormez-vous,
Sonnez les matines,
Sonnez les matines,
Ding, dong, bell**,
Ding, dong, bell.

* avec un -s puisqu’ils sont au moins deux — n’y a-t-il d’ailleurs pas un -s final à « Jacques » ?
** oui, oui, il s’agit là d’un mauricianisme supplémentaire — d’origine inconnue

Publicités

10 réponses à “Jacquouilles

  1. Mmm, un bon pt’it cari jacques… (Mais les jacques ci-dessus sont un peu trop des gros boudoufs.)

    Ou Kari Jack ?

    Grâce aux lumières de MMcM, le polyglotte végétarien, j’ai pu apprendre un jour que ce jacques-là, aussi connu sous le nom de jackfruit, venait d’un mot malayalam (cakka, chakka ou cakkai). Un « frère Cakka » existe peut-être quelque part au Kerala, qui sait.

  2. **Juste une hypothèse: la fin est peut-être un mélange avec une comptine anglaise qui commence sur une mélodie quasi identique.

  3. > Françoise

    Ding, dong, bell,
    Pussy’s in the well.
    Who put her in?
    Little Johnny Green.

    Voilà qui est bien intéressant. Je n’ai toutefois pas l’impression que beaucoup de Mauriciens contemporains connaissent cette comptine-là. Je ne l’ai pour ma part jamais entendue et je n’ai aucune idée de l’air sur lequel il faudrait la chanter. Mais il reste tout à fait possible qu’elle ait pu avoir une influence — une influence peut-être ancienne — sur la façon dont « Frère Jacques » est chanté à Maurice.

    Il me semble qu’en France on dit « Ding, daing, dong », ou quelque chose de cette cloche-là, non ? (Je me souviens vaguement d’une discussion à ce sujet, mais je n’arrive pas à savoir où ni avec qui — peut-être Marie-Lucie ou Aquinze.)

  4. A. J. P. Crown

    Everyone in England knows Frère Jacques, whereas « in » and « Green » don’t even rhyme properly — I could never sing it.

  5. A. J. P. Crown

    Famous people named Kari.
    Kari Eloranta, Finnish ice hockey player
    Kari Jalonen, Finnish ice hockey coach
    Kari Lehtonen, Finnish NHL Goaltender for the Atlanta Thrashers
    Kari Liimo, Finnish basketball player
    Kari Makkonen, Finnish ice hockey player
    Kari Takko, Finnish ice hockey goalkeeper

    Right.

    Finnish basketball player?

  6. Your discussion of French-language nursery rhymes was with me, on Vunex.

    As for Finnish basketball players, the game is primarily played indoors — indeed, it was invented to provide a sport for U.S. college athletes that could be played throughout the winter, originally requiring merely a (soccer) football and two peach baskets nailed to an elevated indoor track. So basketball players could plausibly be from anywhere that people grow tall, from East Africa to the Nordic countries.

    Speaking of which, do Martians consider themselves Africans, and their country as an African country? I was surprised to find that the AfriNIC, which is ultimately responsible for assigning all Internet addresses (not names, but numeric addresses) for the whole of Africa is in Port-Louis. I would have expected it to be in South Africa — but doubtless that was a political decision.

  7. Frère Jacques (bis)
    Dormez-vous? (bis)
    Sonnez les matines (bis)
    Dign dingn dong (bis)

    (transcription approximative pour la dernière ligne)

    Il n’y a qu’un seul frère, un moine, qui doit se réveiller pour sonner les matines, c’est-à-dire le premier office religieux, avant l’aube.

    En anglais ça donne:

    Are you sleeping …
    Brother John …
    Morning bells are ringing …
    Ding dong bell …

    ce qui n’est pas exactement une traduction de la chanson française. (Il y a peut-être d’autres versions).

  8. Polling my family, a distinctly unscientific procedure, finds « ding ding dong » as the agreed-upon fourth line, presumably because « dong » is an imperfect rhyme for « John », as « bell » is decidedly not.

    This is one of the four nursery rhymes that I, entirely anglophone in an overwhelmingly anglophone country, learned as a child in French as well as (or sometimes instead of) English: « Frere Jacques », « Alouette, gentille alouette », « Sur le pont d’Avignon », and « Au clair de la lune ».

  9. Siganus K.

    Are you sleeping …
    Brother John …
    Morning bells are ringing …
    Ding dong bell …

    Ha ha, voilà qui nous rapproche davantage de la forme locale de la chanson. C’est en effet ce qu’on trouve par exemple ici : http://www.indiaparenting.com/rhymes/english/er002.shtml
    En revanche, une page de Wikipedia consacrée aux différentes traductions de la comptine ne donne pas cette version-là :
    Morning bells are ringing, Morning bells are ringing.
    Ding, dang, dong, Ding, dang, dong.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Translations_of_Fr%C3%A8re_Jacques#In_English

    On peut remarquer sur ladite page qu’en afrikaans la fin est « Ding dong dell, Ding dong dell », ce qu’on ne retrouve pas en néerlandais : « Bim bam bom, Bim bam bom ».

    J’ai déjà fait la réflexion que la comptine devait être chantée à Maurice avant l’arrivée des Anglais dans l’île et qu’une variation postérieure à la conquête britannique paraissait peu probable. J’en suis malheureusement toujours au même point : je patauge.

  10. Siganus Sutor

    Sous la plume du Sri-lankais Michael Ondaatje :

    « En quelques occasions, elle mendia à manger dans une maison et on lui donna du dhal. […] Dans un village, elle suivit à travers les ruelles un bâtard attiré par les restes jetés par la porte d’une cuisine. Elle tomba sur un jaque coupé en deux et mangea tant de ce fruit en forme de pétale [?] qu’elle fut malade, puis saisie d’une forte fièvre. »

    (La Table des autres, page 177 – traduction de Michel Lederer.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s