Custard

Crème custard.
Nom féminin.

Crème préparée avec du lait et de la « poudre custard », laquelle poudre, blanche quand elle est sèche, est une sorte de cornflour (maizena), du moins si l’on en croit ce qui est écrit sur la boîte (voir la première photo ci-dessous). La crème peut être plus ou moins épaisse, mangée chaude ou froide et être servie seule ou accompagnée de gâteaux secs ou de coco râpé grillé.

Boîte de poudre custard

Boîte de poudre custard

Poudre custard dans un bol. (La poudre blanche devient jaune au contact d'un liquide.)

Poudre custard dans un bol. (La poudre blanche devient jaune au contact d'un liquide.)

Crème custard et morceaux de napolitains. (La crème est assez épaisse ici, un peu trop.)

Crème custard et morceaux de napolitains*.
(La crème est assez épaisse ici, un peu trop.)
* https://mauricianismes.wordpress.com/2009/07/08/napolitain/

Quand elle est assez liquide, cette crème ressemble à celle qu’en France on appelle “crème anglaise”, encore qu’ici à ce sujet on parlera plutôt de crème à la vanille (faite sans poudre custard). Les Québécois, pour leur part, parlent de costarde (laquelle n’est pas une féminisation de costard). A Maurice le mot est prononcé “kœsta:d”, avec le -r avalé comme à chaque fois qu’il précède une consonne, sa présence étant ma:quée par un allongement de la voyelle le précédant.

Les Anglais étant des gens bizarres, ils se servent de l’expression “custard cream” non pas pour parler d’une crème custard mais d’un biscuit, biscuit que les Mauriciens, en toute logique, appellent biscuit custard.

 
 
_______

En l’honneur de l’honorable représentant des illustres Bougon-Macquart, à l’attention de l’éminent philosophe qui s’intéresse aux biscuits elliptiques (voir commentaires), la photo suivante a été humblement déposée. Elle montre un paquet de biscuits locals (de la fameuse marque Subana), des biscuits custard en l’occurrence.

Subana--Biscuits_custard

23 réponses à “Custard

  1. Mais non, Sig, pas si bizarres, au moins en ce qui concerne les biscuits. À l’encontre des napolitaines rondes et roses, les anglais sont elliptiques et blafards. « Cream custard » est une formule abbréviative pour « cream custard biscuit », voir la troisième phrase de l’article.

  2. B.-M., les Anglais ont-ils un biscuit qui ressemble au Scottish shorthbread ? Si la réponse est négative alors je persisterai à penser qu’ils ont un grain (de blé), même en ce qui concerne les biscuits. Sauf erreur de ma part la phrase en question dit ceci : « The old-fashioned custard cream biscuit has annihilated its newer, more fancy rivals in a survey. » Dans cette phrase je ne vois pas que que le « nom complet » soit « custard cream biscuit ». Je comprends plutôt qu’on parle d’un biscuit dont le nom est « custard cream ». Si le biscuit s’appelait « Marie », on aurait dit « the old-fashioned Marie biscuit has annihilated its newer, more fancy rivals in a survey », de la même façon qu’on aurait parlé d’un « Volvo truck » ou d’un « Apple computer », non ?

  3. Le seul but de mon courriel était d’effectuer un calembours sur elliptique, tout en comparant les « cream custards » blafards avec les napolitain(e)s rondes es roses. C’était une saillie assez recherchée …

    « Cream custard » est une forme elliptique de « cream custard biscuit ». Bien que le creme custard est rectangulaire. C’est curieux: les rectangles ne sont pas censés être déficients, pendant que les ellipses représentent l’insuffisance même. Peut-être que c’est à cause de cela qu’on n’offre pas de biscuits elliptiques au public.

  4. Quand Kepler proposa que les trajectoires des planètes sont elliptiques, il rencontra grande opposition. Que l’oeuvre de Dieu ne soit pas la perfection? Inconcevable. On préférait un monde ronde et rose. C’était le commencement de « consumer pressure ». On n’achète pas de biscuits mal préparés, même au bon Dieu.

  5. Mon cher Bougon-Macquart, je vous encourage à calembourder autant que vous pouvez, et même plus ! (De là à parler de « saillie » quand il est question de Napolitaines, c’est peut-être aller un peu loin toutefois. Cela aurait été plus tolérable pour des Piémontaises, des Hollandaises, des Normandes ou des blondes d’Aquitaine, à la rigueur.)

    Pour ce qui est des figures de style, dites-vous bien que la plupart d’entre elles constituent un joyeux mélange dans ma cervelle. Ellipse, hyperbole et autres coniques à la con, qu’est-ce qu’on en a à battre après tout, hein ? Certes, le kakemphaton* a comme qui dirait un « petit nom gâté » faisant songer à quelque pharaon déchu, l’amphibologie donne l’impression d’être une maladie quasi honteuse et l’anacoluthe doit faire partie de la liste de jurons du capitaine Haddock, mais on peut très bien s’amuser avec la langue (ou avec les doigts) sans connaître grand-chose à tout ce fatras. Bon, il est vrai que lorsqu’une petite fille, croyant avoir affaire à un grand expert, vous demande ce qu’est une simple métaphore et que vous devez saisir un dictionnaire pour vérifier ce qu’est au juste cette affaire-là, vous vous sentez un peu un gopia sur les bords. Mais on n’en meurt pas.

    Pour en revenir à notre biscuit, peut-être n’aurait-il pas de nom bien à lui en fin de compte. Ne s’agirait-il pas tout simplement d’un biscuit à la crème custard, autrement dit d’un custard cream biscuit, tout comme on aurait eu un chocolate biscuit ? Je suis toutefois prêt à convenir que la crème en question est bien épaisse. Mais ce Saint Chrême qui s’est mélangé à la crème, donc à cream, n’était-il pas un peu figé lui aussi, tenant davantage de la gélatine que de l’huile ? (Je m’avance peut-être un peu trop en disant cela…)

    En tous cas j’ai pensé à vous en allant à la boutique ce matin. Voyez la photo et les quelques lignes ajoutés au billet.

    Pour en revenir aux ellipses, je pense que vous avez mentionné Kepler et les orbites elliptiques en pensant à notre planète à nous autres, pauvres Martiens. Pas facile d’habiter un monde à l’excentricité aussi prononcée.
     
     
     
    * un calembour involontaire (ou passant pour tel)

  6. A. J. P. Crown

    This stuff looks very much like the Bird’s custard that I mentioned in another post. I don’t like it; I much prefer the unpowdered, home-made custard, (though in my experience there’s sometimes no fresh milk available in hot countries). I’ve never heard of Moir’s, but maybe it’s Australian (it’s not American or they wouldn’t spell colour with a U).

    Shortbread is SO much better than custard cremes /custard creams that they hardly belong in the same sentence.

    I don’t consider shortbread to be a biscuit. Where was I reading about the difference between a cake and a biscuit recently, was it here? I hope not, because I’m now going to tell you. In an EU lawsuit the makers of Jaffa Cakes (a cheap and decent Sachertorte substitute) claimed that their product should be taxed as a cake not a biscuit. Their criterion for judging the difference was that biscuits go LIMP when stale, while cakes become CRISPER.

  7. Could there be an ingredient in biscuits which absorbs moisture over time and makes them softer? And in cakes some other ingredient (or lack of the one in biscuits) that retains moisture less well, making the cakes drier over time?

    I think not. I suspect what you describe is merely the statistical phenomenon known as « tendency to the average ». Actually it’s a statistical illusion, and there is no tendency except the illusionary one – but that’s the way the thing is described.

    Biscuits are drier than cakes from the start, and cakes are more moist than biscuits. In an environment whose humidity lies between that of biscuits and cakes, over time moisture will redistribute so as to reduce moisture gradients. That means the biscuits become damper, and the cakes drier.

    This analysis suggests that it will be primarily in temperate zones, such as the nations of the EU, that there is such an issue at all to litigate about. In the Sahara desert, biscuits for sure won’t go limp. In the tropics, cakes will rot rather than get « crisper ».

    I’ve been wondering about the tendency over the last few years for my bread to limp just when I’m about to shove it in the oven – quite independently of ambient humidity. So moisture gradients are not the cause. I suspect it may be the age gradient, which otherwise provides delightful opportunities in the life of the older man of the world.

  8. That should be « bread to go limp »

  9. A. J. P. Crown

    I’m going to ignore any double meanings about limp bread being shoved in ovens and simply say that there was some kind of scientific analysis of the cake vs biscuit question (no doubt paid for by some enormous intergalactic food company). Unfortunately I skimmed that part and I can’t remember what it said. So, in other words, just take my word for it (no don’t, i could be wrong).

  10. Whether or not biscuit and cake behave differently for statistical reasons, or chemical ones, why in the world are they taxed differently?

  11. Isn’t shortbread called shortbread because it’s long on butter and/or lard?

  12. A. J. P. Crown

    why in the world are they taxed differently?
    This is some body of the EU we’re talking about, here. So why not, it’s what they do.

    There’s no lard in shortbread, only butter, but the pastry is ‘short’ in that chemical sense, if not statistically.

  13. A. J. P. Crown

    I like the way the custard powder ingredients are listed in French, Portuguese and Arabic. So much more fun and more educational than Swedish, Danish & Finnish.

  14. Among the ingredients « arômes identiques à la nature » didn’t make sense to me, so I looked at the English part. Unfortunately « nature identical flavourants » didn’t make any more sense.

    Cake vs biscuit: It reminds me of the heated debate, bitter at times, that took place among Europeans about what could be called « chocolate ».

  15. German lends itself wonderfully to art of advertising hype. It is so easy to invent words like « naturidentisch », which I see all the time in ingredient lists. « Naturidentische Aromen » is a comforting cloud of « nature », « identical » and « flavor » thoughts that gently water your parched, suspicious brainpan. What’s behind the cloud is: « flavoring substances which have been manufactured in giant vats, but are chemically identical to ones encountered in nature, so not to worry ».

    Sig: je vous suis très reconnaissant de m’avoir tellement distingué avec la belle photographie. Je m’étonne de remarquer qu’il y a un principe elliptique blanc, qui se trouve à l’intérieur de l’extérieur brun-rectangulaire du biscuit. Les essences se cachent toujours!

    Je connais bien ce joyeux melange des figures rhétoriques. Seules la métaphore et l’ellipse (metaphor and ellipsis) résident en permanence dans ma tête-de-passage. Les autres réservent des chambres pour quelques heures, y font je ne sais quoi, et partent sans trace ni note reglée.

  16. d’y remarquer que ??

  17. « d’y remarquer un principe … » ??

  18. Ah, Bougon, cette fichue publicité et ces foutus publicitaires nous donnent souvent matière à bougonner, je trouve. C’est le travestissement de la réalité érigé en principe commercial — quoi de plus débectant ? De quoi vous couper l’appétit net*.

    By looking at the ingredients’ list in English, I am wondering what kind of word « identical » is in the expression « nature identical flavourants ». An adjective? An adverb?

    Incidentally, Arthur, this stuff was — probably « proudly » — made in South Africa.
     
     
     
    * ceci n’est pas un mauricianisme, serais-je tenté de dire

  19. “nature identical flavourants”

    That’s not English, just a row of English words.

    « Identical » is an adjective. « Identically » is an adverb, but not in the sense that it tells you « how something was done » (as in « He said to her angrily », with the adverb « angrily »). Reviewing the langue maternelle before my mind’s eye, I come to the conclusion that « identically » occurs in one, and only one locution: « identically the same », as in « these two things are identically the same ». (This is true of identiquement as well, non?)

    But only les hommes moyens sensuels say such a thing as « identically the same ». The homme mondain supérieur prefers « these two things are identical ». My unsolicited advice to you would be to ban the adverb « identically » from your active vocabulary.

    Otherwise, one says things like « in an identical way », « with identical goals ».

    « nature identical flavourants » reminded me of the German « naturidentisch », which is an adjective that would mean « identical-to-nature-y » (the « y » is supposed to indicate an adjective).

  20. A. J. P. Crown

    Flavourants isn’t a word I would want to be caught using. Flavourings is the usual noun. If it’s from S. Africa, maybe it was written by boars? Boers are more likely, though; or perhaps I mean Afrikaans speakers.

    How is the food in South Africa? Anyone know? I’ve had some okay wines from there.

  21. A. J. P. Crown

    ‘Colourants’ is another made-up word; it should be colourings.

  22. From Wikipedia: Flavorists, as profession, came about when affordable refrigeration for the home spurred a major growth of food processing technology. Processes used in the food industry to provide safe products often affect the quality of the flavor of the food. To the detriment of the manufacturer these technologies remove most of the naturally occurring flavors. To remedy the flavor loss the food processing industry created the flavor industry. The chemists that tackled the demand of the food processing industry became known as flavorists and thus the flavor industry was born.

  23. « Flavorist » sounds almost like « fleuriste », which is more of an ol-factory type of business. Well, given that in French « flavour » is « parfum » (i.e. perfume), there we are, thoroughly mixed between the mouth and the nose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s