Archives quotidiennes : 18 juillet 2009

Carrom

Carrom.
Nom masculin.

Jeu consistant à faire entrer des pions dans les trous situés aux quatre coins d’un plateau en bois entouré d’un cadre également en bois. (Les règles peuvent se trouver facilement sur internet, par exemple ici.)

Carrom_4

Il s’agit d’un jeu très populaire en Asie du Sud et il est presque certain que c’est à partir de cette partie du monde qu’il est arrivé à Maurice. Toutefois, l’origine ultime du jeu semble obscure, tout comme l’est celle du nom, lequel pourrait avoir fait un étonnant voyage aller-retour entre l’Asie et l’Europe. Il y a quelques années de cela, lors d’une conversation par e-mail, j’avais écrit ceci :

Au début de cette page, pour expliquer l’origine du carambolage, on reprenait semble-t-il des ouvrages qui affirmaient que ce mot — carambole — servant à décrire la boule rouge du billard dit lui aussi « carambole » provenait d’une analogie avec le « fruit orangé ou purpurin et sphérique » du carambolier. Celui qui connaît effectivement le fruit en question ne peut que rigoler en lisant cela, car il s’agit là de ce que les anglophones appellent le star fruit, appellation qui est tout à fait explicite : le fruit, qui comporte des ailettes charnues ressemblant un peu aux fléchettes du jeu de dart, n’est absolument pas sphérique ! (Passons sur la couleur, qui est de surcroît plutôt jaune à jaune/vert.) Le mot carambole utilisé pour le fruit proviendrait du marathi karambal (via le portugais carambola). Et c’est là que je trouve que ça pourrait devenir drôlement amusant.

Car les Anglais ont adopté le terme carambole pour décrire et la boule rouge et le coup consistant à faire un carambolage, coup qui par la suite est devenu « carom » par glissement phonétique, altération qui a elle-même été altérée en « cannon » en Grande-Bretagne (mais apparemment pas en Amérique du Nord). Le Shorter Oxford English Dictionary précise ceci : « carom, carrom. 1779. Abbreviated form of carambole ; now corrupt to cannon. »

Passe encore que les Anglais aient reproduit une fantaisie française assez peu rigoureuse, mais ce qui m’a fait tiquer c’est qu’en Inde il existe un jeu auquel presque tous les enfants mauriciens ont joué, un jeu qu’on appelle parfois « Indian billiards » ou « billard indien » et qui, en Inde, au Pakistan et ailleurs s’appelle le… carrom. Comme l’Inde a été colonie britannique pendant un certain nombre d’années, on se retrouve à se demander si la carambole n’a pas pour ainsi dire bouclé la boucle, de l’Inde au Portugal, à l’Espagne, à la France, à l’Angleterre, avant de revenir, transformée, dans son pays d’origine. Ça serait trop extraordinaire pour être vrai. D’autant plus que le jeu est ancien, existant probablement déjà bien avant la conquête de l’Inde par les Britanniques. [En juillet 2009 je me demande à quel point ceci est vrai.] Et ce qui me paraît bizarre, c’est que ni les Hindi speakers ni un Pakistanais interrogé (qui, lui aussi, y a joué petit lors de son enfance au Pakistan) ne connaissent un autre mot — un mot vraiment vernaculaire — pour appeler ce jeu. Simple coïncidence amusante ? Ça serait quand même étonnant. Comment savoir ?

Le pion rouge, qui n’appartient à aucun des adversaires, est appelé la reine. A l’instar d’une partie de ping-pong une partie de carrom produit un bruit caractéristique. Shhhhtak !

« Vous savez où est le carrom ? Qui c’est qui l’a ramassé la dernière fois ? »

=====================

On thefreedictionary.com the error about the « red fruit » is repeated:

« Carom billiards, sometimes called carambole billiards or simply carambole and, in some cases, used as a synonym for the game of straight rail from which many carom games derive, is the overarching title of a family of billiards games generally played on cloth-covered, 5 x 10 foot pocketless tables, which often feature heated slate. At its simplest form, the object of most carom games is to score points or « counts » by caroming off both the opponent’s cue ball and the object ball on a single shot. The invention as well as the exact date of origin of carom billiards is somewhat obscure but is thought to be traceable to 18th century France.

The title word « carom », which simply means any strike and rebound, came into use in the 1860s and is a shortening of carambola, which was earlier used to describe the red object ball. Carambola, in turn, was derived from an orange-colored, tropical Asian fruit, called a carambola in English, which was a corruption of the original name of the fruit, karambal in the Marathi language of India. »

http://encyclopedia.thefreedictionary.com/carambole

 

Publicités