Archives quotidiennes : 23 mai 2009

Écolage

Écolage.

Nom masculin.

Frais de scolarité. (Parfois la scolarité elle-même, et il arrive dans ce cas qu’on parle de “frais d’écolage”.)

Le TLF précise que ce sens est vieilli en France, mais qu’il est d’usage courant en Suisse :

Écolage, substantif masculin, vieilli.

a) Fait de suivre les cours d’une école. Synonyme usuel scolarité.

b) Frais d’école dus par un écolier. “Séverin alla un peu à l’école. Son père aurait voulu le faire bien instruire (…); mais, pour cela, il fallait payer l’écolage et les Pâtureau étaient bien pauvres” (E. Pérochon, Les Creux-de-maisons, Paris, Plon, 1921, p. 16).

Rem. Au sens b, le terme est courant en Suisse romande.

En Suisse, donc, mais aussi à Maurice :

Autrefois, que de privations n’endurait-on pas pour envoyer un enfant à l’école. On pratiquait ce qu’on appelait alors les « cycles » à des sommes dérisoires, Rs 10 par mois, pour payer l’écolage, acheter les livres.
(Le Mauricien, 9 mai 2009.)

En 1940, l’écolage mensuel était de Rs 8.00, somme que n’arrivait pas à réunir Mme Cunden pour son fils.
(Le Matinal, 6 novembre 2005.)

Mais ils savent aussi que janvier suit décembre de très près. Et en janvier, l’écolage des enfants représente un gros pôle de dépense.
(L’Express, 26 décembre 2004.)

Aquinze nous apprend qu’en Belgique cet écolage s’appelle un minerval, en référence à la déesse Minerve.

Et la rédaction de cette note m’a permis d’apprendre que selon le Lycée Labourdonnais* les ressortissants Français ne sont pas des étrangers à Maurice. La grille de cette école pour les “droits d’écolage 2009-2010” donne en effet un tarif pour les Français et les Mauriciens (63 250 roupies par an au primaire) et un autre pour les étrangers (92 000 roupies). Un lapsus archéo-colonialiste ?
  
 
  
* établissement privé mauricien, homologué par l’Éducation nationale française et suivant, dans les grandes lignes, le même programme d’enseignement qu’en France

# # # # # # # # # # # # # # # # #

Secular school.

Secular school.

Publicités