Lakrem sima

Holcim (Mauritius) Ltd

entre
mauriciens
ek Holcim
ciment-la lacrème !

 

Ϣ

 

(En parlant de béton) la “crème” = “laitance” en français de France, ce qui est moins ragoûtant. “Grout” en anglais.

Laitance (nom féminin)
1/ Mélange de ciment et d’eau, de consistance fluide. (…)
2/ Par extension, désigne la partie la plus fluide des bétons et mortiers, susceptible de refluer en surface où elle constitue, après séchage, une pellicule blanchâtre de chaux et de ciment. (…)
(Dicobat, édition de 1993, page 481.)

About these ads

21 réponses à “Lakrem sima

  1. Chez nous c’est “lechada”, de “leche” (lait) par la couleur, mais seulement pour la chaux et le gypse.
    Votre crème, n’aura-t-elle pas aussi une connotation de distinction ?

  2. Euh… et en français métropolitain ;-), la phrase complète ça veut dire quoi ?

  3. GT is rendering laitance as milt ‘the semen of fish’.

  4. @Zerbinette : entre les mauriciens et la Holcim (nom de l’entreprise) la relation (cimentée??) est très bonne (solide et sincère si l’on veut). "La crème" dans ce contexte se rapproche de "doux et onctueux". C’est un jeux de mots sur la qualité du ciment qui se veut être crémeux et la confiance que les clients ont avec cette entreprise et son produit.

    @johnwcowan : "laitance" is also a word to define sperm
    @Siganus, je note que le camion "lacrème" porte deux plaques minéralogiques et je note surtout l’utilisation de l’accent grave sur le "e" qui ramène à pas mal de nos discussions ici.

  5. Le festival de fautes faites dans le commentaire précédent!

  6. Merci Pépé.

    Les deux plaques : ce n’est pas une pour la partie tracteur et une pour la partie remorque ?

  7. John, this is the main acceptation for the word laitance. This laitance can sometimes be red rather than whitish, but then it stinks even more.

    Jesús : Votre crème, n’aura-t-elle pas aussi une connotation de distinction ?

    De quelle manière ?

    Il me semble qu’en français quand on dit que telle chose est “la crème d’une chose”, c’est une façon de dire qu’il s’agit de la meilleure partie de la chose en question (cf. la “crème de canard” du Canard enchaîné). “Une crème d’homme” serait un homme très bon (on pourrait aussi parler d’une “bonne pâte”). En créole il me semble qu’on a à peu près la même chose dans une expression, bien que cette dernière ne me revienne pas à l’esprit. (“So lakrem” ? — Pépé ? Zippo ?)

    Je pense que de toutes les expressions dans les différentes langues, c’est la mauricienne la plus imagée. :-) La partie fluide du béton (ce qu’on peut aussi appeler un coulis en France, lequel est composé avant tout de ciment et d’eau) a tout à fait la consistance d’une crème à la vanille.

    Les deux plaques : ce n’est pas une pour la partie tracteur et une pour la partie remorque ?

    Bien vu, Zerbinette. (Vous êtes dans les transports ?) Si la remorque peut être appelée “remorque” à Maurice (bien que trailer soit probablement plus usité), on ne parle jamais de “tracteur” à ma connaissance (terme réservé aux Massey-Ferguson), mais plutôt de “horse”.

  8. >Siganus K. Sutor
    C’est l’idée de « meilleure partie de la chose » la réponse à ma question.

  9. Réponse a Siganus et aux autres..
    OUI c es""t la meilleur partie de la chose"" et n oubliez pas que ""etre la crème de la crème ""avec l accent anglais!!!! veut dire que sans compter NOTRE ciment et nous meme pueple mauricien nous sommes le top des top, les marri…et les pli qui bon…donc comment voulez vous , que, ayant autant de qualités liées a la quintessence du meilleur, le ciment fabriqué ici, ne soit pas ""la crème…
    La crème est aussi parfois dit d une manière péjorative comme, c est la crème de la betise humaine….
    ON passe bien la pommade…sur quelqu un pour le flatter…toiut cela lié ala crème…J ai une bonne recette de crème anglaise a la vanille… !!!!qui en veut???

  10. @Siganus: Je ne pense pas avoir déjà entendu utiliser "la crème" autour de moi, que ce soit pour une personne ou une chose; je pense que l’expression qu’on entendra consistera en une agglomération de "top", "sympa", "trop", "cool", "hyper", "génial",etc, par exemple "il est top mega kool" (le ‘k’ parce qu’il le vaut bien). En revanche j’ai dû lire l’expression "crème des hommes" qui désigne quelqu’un de gentil, calme, avenant, sans que ce soit une "bonne pâte", car pour moi, cette dernière expression ajoute aussi le fait qu’on peut facilement couillonner cette personne.
    Dans cette pub, j’ai plutôt ressenti un auteur habile à jouer avec les mots; cette société fabrique du ciment, mais on parle aussi de ciment pour une liaison solide entre 2 parties (oui avec un ‘e’ Pépé), en l’occurrence ici les Mauriciens et cette société. Pour la crème, j’y vois plusieurs sens. La crème en tant qu’aliment agréable au palais caractériserait cette liaison solide comme étant aussi conviviale et agréable. La crème par son onctuosité pourrait aussi décrire la qualité de leur ciment; il me semble que le ciment doit être bien lisse et mélangé avant de sécher. Dans mon enfance, il y avait eu une grande vague de constructions en dur, suite au cyclone Carol(e?) paraît-il, et j’ai eu l’occasion d’assister à des "coulages de béton" (au sens constructeur du terme) et c’est ce que m’avaient expliqué les maçons. Maintenant les 2 derniers sens qui sont celui de la meilleure partie et celui du terme technique pour le ciment me sembleraient être des sens "français" et pas usités à Maurice, du moins pas chez moi. Ce qui me fait penser d’ailleurs que l’auteur a probablement un bon vocabulaire et/ou de bonnes connaissances. Pour moi en créole "éne lakremm" serait plutôt quelqu’un de faible (physiquement) et "mou" (toujours physiquement), je me trompe peut-être. Ca me ramène à un autre terme que j’ai entendu pour décrire une telle personne: "éne lagli"!

  11. C’est très important de savoir que les camions ont deux plaques. Il y a quelques années, un camion a heurté ma voiture et a cabossé tout le côté gauche, mais heureusement sans aucun problème pour ma famille. Le camionneur m’a donné les papiers de l’assurance mais, providentiellement, un jeune a arrêté son scooter et m’a averti à ce sujet ; il était un employé d’une entreprise d’assurances et m’a dit qu’il était normal que les camions eussent deux polices, l’une pour la « cabeza tractora » (litt. tête tractrice) et l’autre pour le « remolque » ou trailer, et qu’il était habituel que chaque police eût une entreprise différente. La ruse employée par les camionneurs crapulas est de vous donner la police de la partie du camion qui n’a eu part dans l’accident donc l’entreprise ne le reconnaît et vous avez des problèmes pour avoir l’indemnité. Évidemment, mon « ami » m’avait donné seulement les papiers de la partie qui n’était pas impliquée. À ma demande, il m’a dit qu’il ne savait pas, qu’il allait en chercher, qu’il s’embrouillait…mais, à la fin j’ai eu les deux polices.
    Comme anecdote, le camionneur, après avoir proféré un juron m’a dit (+ ou -) : « Maintenant tu ne me donneras pas une cigarette, non ? » « Pourquoi pas ? » a été ma réponse. L’accident n’a rien à voir avec la gentillesse.

  12. Siganus Sutor

    > Zippo

    Oui, il me semble avoir déjà entendu “enn lagli” en parlant d’une personne qu’on éviterait volontiers. Une autre expression un tant soit peu culinaire : “pass enn dibère”, qui veut dire flatter quelqu’un : “Linn pass enn dibère ar moi. Mo pa koné ki li ti p rodé.”

    les 2 derniers sens qui sont celui de la meilleure partie et celui du terme technique pour le ciment me sembleraient être des sens « français » et pas usités à Maurice ► Oh si, je peux vous assurer que “lacrème ciment” est une expression très utilisée à Maurice dans le domaine de la construction. “B… ou mama ! Ou pa ti tourvé ki sa kofraz-la ti persé !? Tou lakrem sima inn perdi. Get sa karia-la ki grossère !!

  13. Ah oui, cet autre sens de "lagli" n’est pas moins pire, mdr.

    J’avais plus retenu de "pass enn dibère" le fait de raconter des bobards, dont une des conséquences est de flatter, dans le but d’en profiter, ce que vous faites ressortir avec "li ti pé roder". J’ai entendu pas mal de fois "hé arrett pass dibère do, mo pé glissé la!". On le disait aussi pour quelqu’un pas digne de confiance: "sa ki enn passerr dibère sa!". Le "pass dibère" le plus fréquent et efficace est peut-être le "la koz ou" du vendeur de magasin, si bien expliqué par Yvan Lagesse (oups je retrouve plus la référence).

    Ok, merci pour la crème de ciment en créole, (encore une fois) kan diffisil pou mor …
    A part lakremm koko et une expression espiègle, j’en connais pas d’autre.

  14. Je confirme Siganus, que chez les routiers français on parle bien de tracteurs qui n’ont rien à voir avec les moutons verts du genre de celui que j’utilise dans mon jardin.

    Jesús, vous êtes tombé sur un aigrefin, jamais un routier français n’aurait osé faire une chose pareille ! :mrgreen: Car en général, les transporteurs (honnêtes) assurent toute leur "flotte" chez le même assureur, ce qui leur permet d’avoir des tarifs plus intéressants.

    On parle effectivement de "crème des hommes" pour quelqu’un de particulièrement gentil, mais puisque vous m’avez fait découvrir l’expression "crème de ciment" je l’appliquerai désormais à mon mari… ;-)

  15. >Zerbinette
    J’ajoute que la licence de transport avait été obtenue au Portugal parce que là c’est moins cher.
    Quant à l’aigrefin, il se peut qu’il eût pensé que j’étais un arboriculteur français :-) :
    http://www.europe1.fr/International/Camion-de-legumes-attaque-Madrid-proteste-644537/

  16. Cream in English has been used in exactly the same way for centuries. The OED lists cream of the valley/wilderness as old names for gin, and cream sherry is still in current use. Cooks call by the name of cream of tartar what chemists know as potassium bitartrate, KC4H5O6. In 1624 we hear of the cream of human adversity, namely melancholy; in 1862 the cream of society; and in 1917 the American novelist James Branch Cabell published a work called The Cream Of The Jest.

  17. Sa zenfan la enn lacrème!
    Moi je l’ai souvent entendue cette expression (et ce n’était pas d’autres personnes qui parlaient de moi). Dans le contexte, "lacrème" complimentait le fait d’être sage, gentil et poli. Cela soulignait qu’on était "enn bon dimoune".

    Donc complètement à l’opposé de ce que cela souligne pour Zippo.

  18. Siganus Sutor

    John, I would have expected somebody like you to mention the Baileys Irish Cream. The name “cream cracker” is more baffling though, since these hard biscuits have nothing creamy whatsoever. Likewise, one can wonder how sparkling water can be called “cream soda”.

    The Collins Unabridged (2003) has this for cream*:

    3. The best one or most essential part of something; pick. The cream of the bunch; the cream of the joke.

    But also this:

    17. (intr) Slang (of a man) to ejaculate.

    Somehow we are back to the laitance, which can also be called semen, a word that sounds quite like the word week in Creole (sémenn).

     

    Zippo, vous avez tout à fait raison : enn coco lakrem c’est un coco dont l’amande ne s’est pas encore développée entièrement, un coco dont on racle la crème dans la noix, avec une cuiller ou avec un morceau de la “coque” coupé en biseau, après avoir bu l’eau (eau que les Français appellent plutôt “lait” si je ne m’abuse).

     

    Pépé, j’aurais tendance à te rejoindre à propos de “Sa zenfan la enn lacrème”. Enn bon piti.

     

     

    * cream
    Middle English creme, from Old French craime (from Late Latin cramum, of Celtic origin) and from Old French cresme (from Latin chrisma, an anointing, from Greek khrisma, unguent, from khriein, to anoint; see ghrei- in Indo-European roots).
    http://www.thefreedictionary.com/cream
    “see ghrei- in Indo-European roots”: funnily enough, clarified butter is called ghee in Hindi.

  19. @ Gro Zippo
    Bien dit.
    Sauf qu’avant le lissage, il faut faire vibrer le béton pour retirer le maximum d’air entrainé dans masse encore fraiche.

    Pour ma part, "la crème" a une connotation de "sans grumeaux". La présence de grumeaux indique généralement que la poudre de ciment a été contaminée par de l’humidité (problème de stockage) et donc aurait le plus mauvais effet sur le comportement et le rendement du béton.

  20. Gro Zippo

    @Torpedo: Merci, vous avez peut-être éclairé ma lanterne. A cette époque-là (1968), tout se faisait sans les machines à part la bétonneuse qui tournait à longueur de journée. Pour couler la dalle, une nouvelle bétonneuse venait en renfort de la première, et toute une installation d’éclairage se mettait en place car la dalle était coulée de nuit, probablement pour que le ciment (béton?) sèche plus lentement. Les maçons montaient le béton dans des petits seaux (j’ai vu un récent commentaire indiquant que ça s’appelle un balti) au bout d’une corde enroulée autour d’une poulie simple. Costauds les mecs! Il y avait un geste qui consistait a planter la pelle dans le ciment et à la replanter plusieurs fois. Je pensais que c’était pour rendre le béton plus "fluide", mais je m’étonnais que ce fût nécessaire après tout le brassage dans la bétonneuse. Ce geste était probablement utile pour chasser l’air en l’absence d’une vibreuse?

    Peut-on parler de mélange eutectique pour le ciment ? Ce sont les grumeaux qui m’y font penser. Une crème de prof de chimie nous avait expliqué que les bons glaciers étaient ceux qui savaient réaliser le bon mélange eutectique: avec trop d’eau dans le mélange, la glace contiendrait des morceaux de glace, avec trop de crème on obtiendrait des grumeaux. La différence avec un tel mélange est le fait que le ciment ne fond pas quand on le réchauffe; néanmoins, je trouve le procédé similaire, aussi dans la phase de séchage qui doit être lent comme pendant la (re)cristallisation.

  21. Gro Zippo

    @Siganus: A y est, je l’ai entendu. Ce matin Sonia Devillers a ouvert son émission avec la crème des journalistes d’investigation (instant 0:57).

    Pour l’eau de coco, je ne sais pas si les français lui donnent un nom (peut-être jus). Le "lait de coco" est plus une préparation: on râpe le coco dans un bol, on y rajoute de l’eau (du robinet, du coco, tiens là je sais pas) et on laisse tremper. Ensuite on met tout ceci dans un torchon (propre, ils précisent, au cas où on prendrait un sifon lakaz) et on presse pour faire ressortir ce liquide blanchâtre dénommé "lait de coco". Plus pratiquement, on peut acheter ce lait de coco en boîtes de conserve dans les boutiques vietnamiennes; très utile pour faire un rapide cari de crevettes au coco.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s