Tradiksyon arab

(Kapav klik lor bann zimaz-la pou tour zot pli gran.)

About these ads

35 réponses à “Tradiksyon arab

  1. Je suis admiratif devant la juste différence qui est faite entre la translittération (d’un alphabet à un autre) et la traduction (d’une langue à l’autre).
    (Cette remarque n’est en aucun cas ironique ou condescendante: elle est sincère.)

  2. That is indeed impressive.

  3. Siganus K.

    Leveto, qui plus est on aurait pu croire que les auteurs de ces inscriptions ont oublié un -t à transliteration — éventuellement sous l’influence de l’anglais, comme dans literature v/s littérature —, sauf qu’en français translitération peut s’écrire avec un seul -t. (De toutes les façons, comme il s’agit de créole la “faute d’orthographe” éventuelle n’en aurait pas été une.)

    Tout ceci était inscrit sur le mur d’un cimetière.

  4. Ah! Tiens! J’avais tout de suite pensé à une écriture créole mais vous venez de m’apprendre que les deux orthographes existent aussi en français.

  5. Siganus K.

    http://stackoverflow.com/questions/595365/how-to-render-narrow-non-breaking-spaces-in-html-for-windows

    Essai d’espaces fines insécables:
    "Bon Dieu! crois-tu qu’il fallait faire cela? Dans le passé tu avais eu tout ce que tu pouvais désirer: une femme charmante, des enfants sympathiques et intelligents, et même une voiture climatisée!"

    Essai d’espaces ordinaires :
    "Bon Dieu ! crois-tu qu’il fallait faire cela ? Dans le passé tu avais eu tout ce que tu pouvais désirer : une femme charmante, des enfants sympathiques et intelligents, et même une voiture climatisée !"

  6. Siganus K.

    Ça n’a pas l’air de marcher très bien, aucune différence ne pouvant être détectée…

    "Bon Dieu! bon Dieu!! crois-tu qu’il fallait faire cela????????????????? Tu avais eu tout ce que tu pouvais désirer: une femme charmante, des enfants sympathiques et intelligents, et même une voiture climatisée!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

    Insécable peut-être (et encore, uniquement sous Firefox), mais fine?
    Fine ?    ⇒ (sans rien)
    Fine?    ⇒ (avec <span style=“white-space:nowrap;”>& thinsp;</span>)
    Fine ?    ⇒ (avec & thinsp;)

  7. In AmE, "ice cream" is non-count. If you want to count it, you have to put it in a cone and count the "ice cream cones".

    I prefer "sugar cones" myself. They have a point on the bottom, so you can’t set them down, but they taste better. There are "waffle cones" as well, but I’m not sure what the difference is.

  8. Basically, all ice cream cones are the same thing: Belgian waffles rolled into a conical shape. Of course, the disadvantage (which is also the advantage) of waffles is that you have to make them on the spot from fresh and perishable ingredients, which greatly increases the expense. There have been three separate commercializations, producing the cup (or standard) cone, the sugar cone, and the waffle cone. The first tastes like sweet cardboard, the second is even sweeter but crunchier, and the third is actually still close to a waffle. All three, however, bear clear marks of their evolutionary origin in the form of a highly reduced and stylized waffle grid diagonally impressed on their surfaces.

  9. marie-lucie

    How did ice cream migrate into transliteration?

    Nijma, a waffle cone looks like a thin waffle rolled up, while the other types of cones look made in molds. The waffle cone is also thicker and darker.

  10. It turns out that cup cone is the type with a flat rather than pointed bottom. I enquired at my local ice cream shop, and the generic name for both flat-bottomed and pointy-bottomed cones of this type is wafer cone.

  11. >Marie-lucie
    “How did ice cream migrate into transliteration?”
    Plutôt une translation, ou même une presque transsubstantiation vu, qu’à mon avis, il y a de la farine sans levure (LOL). Si je ne me trompe pas, ces « waffles » chez nous sont appelés « barquillos ». Il semble qu’ils ont une histoire très ancienne. Dans « Don Quichotte » on parle des « cañutillos ». D’ailleurs, et comme curiosité, il y avait à cette époque des« bebidas de nieve » mises à la vente en été et pas seulement à Madrid.

  12. marie-lucie

    Jesús: Je voulais dire que c’est ailleurs qu’on parlait de crème glacée (ou de glaces).

    "Waffle" = une gaufre. "Wafer" = une gaufrette (sauf si on parle des hosties de la communion).

    Par exemple, si on sert une glace dans un bol ou un verre (et non dans un cornet qui se mange), on sert souvent une ou deux gaufrettes avec cette glace.

  13. >Marie-lucie
    Oui, j’avais compris et c’est pour cela ma blague (voir le LOL) de la translation.
    Chez nous on dit « un helado de cucurucho », de l’italien dial. « cucuruccio ».

  14. marie-lucie

    Y ?qué es un "cucurucho", por favor?

  15. >Marie-lucie
    Pardon.
    C’est un cône fait en papier, waffle, etc. employé pour contenir des lupins, des marrons chauds, des glaces… Aussi la cagoule des pénitents.

    http://buscon.rae.es/draeI/SrvltGUIBusUsual?TIPO_HTML=2&LEMA=cucurucho

  16. zerbinette

    Jesús,

    Comme dans Cucurucucu Paloma ? ;-)

  17. Cette colombe même a son lien ! :

    http://www.cucurrucucupaloma.com.mx/

    Je ne suis pas sûr mais, à mon avis, ce « cucurrucucú »* est une sorte d’onomatopée du roucoulement.
    Certes, j’ai trouvé une vidéo de la colombe « Cucurucho » (LOL) :

    *Avec deux « r » dont le phonème AFI est un « r » avec un tiret dessus.

  18. zerbinette

    ¡E Viva España!

    Jesús, vous étiez à Roland-Garros avec la Reine ? La colombe a apporté les lauriers de la victoire à Rafael Nadal.
    _______

    Je n’ai jamais su rou(cou)ler les rrrrr….

  19. >Zerbinette
    Ben, je n’étais pas à Roland Garros avec doña Sofía mais elle, son mari et son fils aîné sont venus, dimanche dernier, devant mon balcon. Vous pouvez voir dans la vidéo suivante mon balcon (le 3ème à droite si on compte du haut, avec un petit drapeau que mon fils m’avait prié de mettre) et ma fille dans la terrasse parmi deux copines (25-27 secondes) :

    http://www.lasextanoticias.com/videos/ver/todos_quieren_ver_al_rey/269411

  20. zerbinette

    Jesús,

    Si j’ai bien compris, c’était un événement, 20 ans sans visite de la famille royale à Badajoz. Vous aviez les places d’honneur (enfin surtout les filles, le cameraman l’a bien compris !) Est-ce qu’elles avaient mis un drapeau au bout du parapluie comme on voit quelqu’un au début de la vidéo ? Vous aviez loué les places sur votre balcon ? ;-)

    Qu’est-ce que ce "Día de las Fuerzas Armadas" commémore ?

  21. marie-lucie

    Jesús: Gracias por la (?) video. Ah, l’Espagne au soleil! Les filles étaient bien en première place.

    el cucurucho: C’est un cône fait en papier, waffle, etc. employé pour contenir des lupins, des marrons chauds, des glaces…

    Donc, c’est un cornet.

    Mais des lupins ??? (c’est une sorte de fleur).

  22. >Zerbinette
    C’était le Jour (ou Journée ?) de l’Armée* et c’est pour cela que le roi et le fils étaient habillés de « mirlitons ». Pour les drapeaux non, elles n’avaient mis aucun drapeau. Vendredi tôt tous les voisins avaient un drapeau en plastique dans leurs paillassons. D’ailleurs, comme ma femme est Asturienne, elle a mis, sur le drapeau espagnol, un autre un peu plus petit d’Asturies ; lorsque la femme de Felipe, princesse d’Asturies et Asturienne, est arrivée, nous avons crié son nom donc elle a souri après avoir cherché le balcon et vu son drapeau.
    Dans le balcon et la fenêtre de ma chambre plus de 30 personnes, non seulement sans rien payer mais invités à quelques bières et « tapas ». Je leur ai dit que si je n’étais pas républicain l’invitation serait meilleure.

    *Depuis quelques années, la ville élue change. Comme anecdote, en 1985, à La Coruña, les mirlitons golpistes avaient pensé à un magnicide ; une bombe aurait tué le roi, la reine, le prince, le président Felipe, les généraux…Tout a été découvert à temps mais, de toute façon, ce jour le prince était là…à bord d’une frégate.
    >Marie-lucie
    « El vídeo », masc. Comme vous savez, de l’anglais mais, à la fin du latin. À mon avis le genre masc. chez nous peut-être dû à la terminaison en « o ».
    Pour les lupins, je parle des graines du « lupinus albus ». Après les faire tremper on ajoute du sel, et ils sont prêts pour manger. D’ailleurs, ils sont employés pour nourrir les animaux et sont connus (leveto le saura très bien) comme légumineuses-fourrage : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lupin_blanc

  23. Le lupin blanc se nomme altramuz en espagnol ( mon petit doigt me dit qu’il pourrait s’agir d’un mot arabe). Ses graines sont mangées cuites et salées en apéritif : les pieds-noirs appellent ça des tramousses. C’est particulier …

  24. >Leveto
    Oui, c’était arabe. Vous avez du flair ! ; ce « al- », comme presque toujours, fleure une odeur arabe si bien, dans ce cas, il semble que cet article n’était pas. Ici vous pouvez lire l’étymologie, un mot arabe mais, à la fin, du grec :

    http://buscon.rae.es/draeI/SrvltGUIBusUsual?TIPO_HTML=2&LEMA=altramuz

    Aussi chez nous on le nomme « chocho » et « salado/saladito » (salé). Grâce à vous je viens de lire que ce premier mot (lequel est l’usité pour moi toujours) est aussi tiré du mozarabe…et du latin. Mais, honte à moi ! Le premier mot est un d’eux qu’à l’enfance tout le monde (dont moi aussi) cherche dans le dico à cause de l’attraction scatologique. Une de ses acceptions est « coño » (c o n*, la partie à coté d’un mont pas étudié par la topo) ; je crois que, d’un coté, la hâte pour lire d’autres mots piquants et, de l’autre, la manque d’un bon dico, m’avais fait de ne pas savoir son origine.

    http://buscon.rae.es/draeI/SrvltGUIBusUsual?TIPO_HTML=2&LEMA=chocho

    D’ailleurs, c’est curieux que la signification du mot était « salé » dont dire « un chocho salado » serait-il, sensu stricto, presque un pléonasme du point de vue de l’étymologie, et cela sans tomber dans les saveurs scatos.

    *J’écris ainsi pour éviter la censure automatique, s’il y en a.

  25. Siganus K.

    J’écris ainsi pour éviter la censure automatique, s’il y en a.

    Bien sûr qu’il y en a. On envoie même à l’échafaud, puisque la chose revient au goût du jour dans notre joli pays.

  26. marie-lucie

    leveto, merci pour vos précisions sur les lupins. J’ignorais que les graines de cette plante, ou au moins d’une de ses variétés, se mangeaient.

    A propos, est-ce que cette dernière phrase vous semble naturelle, ou bien ridiculement désuète? (comme je ne vis plus en France depuis longtemps, ma façon de parler n’a pas suivi les "modes langagières").

  27. marie-lucie

    l’échafaud, puisque la chose revient au goût du jour dans notre joli pays.

    Siganus, puisque vous abordez ce sujet macabre, voulez-vous dire l’échafaud (qui s’est tristement illustré à la révolution française), ou bien la potence (qui est longtemps restée de rigueur dans les pays anglophones)?

  28. Siganus K.

    Pour exécuter les condamnés à Maurice on les suspendait par le cou à une corde plutôt que de les couper en deux, comme cela se pratiquait ailleurs. (Il me semble qu’une guillotine est arrivée à Maurice après 1789, mais je ne sais pas si elle a servi.) Cependant, les condamnés montaient je crois sur une sorte d’estrade au-dessus de laquelle se trouvait la potence proprement dite, et il me semble que cet échafaudage-là pouvait aussi porter le nom d’échaufaud, mot n’étant pas exclusivement utilisé pour la guillotine.

    __________

    P.-S. — C’est ce que confirme le TLF :

    ÉCHAFAUD, subst. masc.
    B.− Domaine technique [avec une idée de spectacle donné en public]
    2. Usuel
    a) Plate-forme en charpente, employée pour l’exposition et l’exécution des condamnés. Monter sur, à l’échafaud; mourir sur l’échafaud.

    http://www.cnrtl.fr/definition/echafaud

  29. J’ignorais que les graines de cette plante, ou au moins d’une de ses variétés, se mangeaient.
    Marie-Lucie, cette phrase me semble tout à fait correcte et naturelle, du moins à l’écrit;
    a l’oral, dans le langage courant, j’entendrais plutôt: « J’savais pas que les graines de c’te plante, en tout cas d’une d’ces variétés, s’mangeaient. » !

  30. zerbinette

    ‘Tain ! ça s’bouffe ces trucs là ?

  31. marie-lucie

    Merci, leveto.

    Mon commentaire ne portait pas sur la prononciation, mais sur se mangeaient par rapport à étaient mangées (un anglicisme qui semble maintenant très répandu, d’après ce que je peux lire).

    Mais en me relisant, je vois que j’aurais dû employer "du moins" plutôt que "au moins".

  32. marie-lucie

    Merci aussi, Zerbinette!

  33. marie-lucie

    Siganus, vous avez raison, mais ce mot peut être ambigu lorsqu’il s’agit d’un pays de culture mixte (comme au Canada d’ailleurs) , c’est pourquoi j’ai posé la question.

  34. Siganus Sutor

    Il est étonnant de voir à quel point ce billet intitulé "Tradiksyon arab" attire de plus en plus de lecteurs au fil des ans :

    "Oh Allah pas prive nous de so recompense et pas egare nous apres li"
    "Oui la paix lors zotte oh habitants de banes qabr (tombe)"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s